• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 21 juillet 2012

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production

 

En 2009, la société avait été rachetée par le Chinois Guohua Zhang,

qui avait déposé le bilan un an plus tard.

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production dans CGT plysorol_0-197x300Le fabricant de contreplaqué Plysorol, reprit par le groupe

libanais Bitar en 2010 moyennant la perte de 151 emplois

en France, a annoncé vendredi son intention de fermer

deux sites sur trois, à Fontenay-le-Comte (Vendée)

et Lisieux (Calvados) et de concentrer l’activité à Epernay

(Marne).

« Nous allons nous battre » affirme la CGT.

Le groupe libanais de bois Bitar, propriétaire de l’entreprise de contreplaqué Plysorol

et qui emploie 277 personnes en France, a annoncé vendredi lors d’un Comité central

d’entreprise (CCE), ce matin à Paris, son projet de « plan de continuation »

aux organisations syndicales.

Ce projet prévoit la « proposition de transfert d’une partie du personnel des sites fermés vers Epernay, surtout en 2013″,

et la « cession des deux sites fermés ». Il stipule en outre la « concentration de l’activité industrielle sur un site,

celui d’Epernay-Magenta », la « mise en place d’un plan d’investissement par transfert de machines et aménagements/mise

en conformité du site d’Epernay » et « l’amélioration très significative des rendements matière, notamment concernant

les produits en peuplier ». Ce plan pour devenir effectif, doit être « homologué » par le tribunal de commerce pour fin septembre

2012.

« Nous allons nous battre pour obtenir un plan social, on ne va pas se laisser faire comme ça« ,

a indiqué une déléguée CGT du site de Fontenay-le-Comte, Nadège Malare, vendredi, précisant que d’ores et déjà des palettes

brûlaient devant l’usine, qui était bloquée. L’entreprise a en effet été placée en redressement judiciaire le 7 juin 2012, un an et

demi après sa reprise par le groupe Bitar. Les juges ont prononcé un redressement judiciaire, avec une période d’observation

de deux mois, pour cette société en difficulté, dont les 600.000 hectares de forêt riche en okoumé -composant clé du contreplaqué-,

au Gabon, sont très convoités.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, Emplois, France, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Espagne : Ras-de-marée anti-austérité dans tout le pays

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Ras-de-marée anti-austérité en Espagne

 

Espagne : Ras-de-marée anti-austérité dans tout le pays dans Austerite 2012-07-20espagne2Des centaines de milliers de manifestants ont crié

« non » au nouveau plan de rigueur du gouvernement

espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires

qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs, jeudi

soir, à Madrid comme dans 80 autres villes d’Espagne.

 

« Mains en l’air, c’est un hold-up », hurlait la foule dans la capitale espagnole, reprenant ainsi le cri de ralliement

des manifestations qui se multiplient depuis l’annonce, le 11 juillet, de ce plan destiné à économiser 65 milliards d’euros.

« Si tu veux gagner, lutte sans relâche », « Rajoy nous vole », « Je veux un Noël », proclamaient de petites pancartes. D’autres

portaient ce seul mot « NO » illustré d’une paire de ciseaux, symbole de ces coupes budgétaires qui ont déclenché la colère

de tout le pays.

Le nouveau tour de vis ne passe pas chez les Espagnols déjà écrasés par de lourds sacrifices consentis dans un pays

en récession, étranglé par un chômage de près de 25%.

« Nous ne pouvons rien faire d’autre que de descendre dans la rue. J’ai perdu entre 10% et 15% de mon salaire depuis quatre

ans. Et les nouvelles mesures ne serviront pas à résoudre la crise », s’indigne Sara Alvera, fonctionnaire de 51 ans à la Cour

des comptes, venue manifester avec son mari, employé dans le privé.

« Si tu ne luttes pas, qu’auras-tu ? »

« Quel Noël fabuleux nous allons passer. Il n’y aura aucun extra cette année. Tous les ans, ils baissent les salaires, pendant que

les prix montent, le métro, le bus… », s’inquiète Paloma Martinez, une fonctionnaire de 47 ans, une petite pancarte à la main portant

les mots : « Si tu ne luttes pas, qu’auras-tu ? » « Si nous n’achetons plus, les commerces fermeront, ils vont licencier encore

des gens », ajoute-t-elle. « Les gens doivent sortir dans la rue, plus s’il le faut, tout le temps qu’il faudra. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE | Pas de Commentaire »

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Pacte européen

Non à l’austérité dans le droit européen,

exigeons un référendum !

 

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen dans Austerite 201207-referendum_sur_le_pacte_budgetaire_europeen-pdf-imageL’Humanité lance à partir de ce vendredi sa pétition

pour un référendum sur le nouveau traité européen.

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité,
 député

au parlement européen, en explique les raisons.

« Pourquoi le «traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance

au sein de l’Union économique et monétaire » – le TSCG – est-il

caché aux citoyens de l’Europe ? Pourquoi ce silence autour d’un texte

si important que ses rédacteurs principaux, M. Sarkozy et Mme Merkel,

déclaraient qu’il allait permettre de sortir de la crise et de… sauver l’Europe ?

En vérité, ce texte communément baptisé « pacte budgétaire » est la bible de l’austérité budgétaire à perpétuité, négocié

le 9 décembre 2011, décidé le 30 janvier 2012, et signé lors du sommet européen du 2 mars 2012. Depuis, la situation

politique a changé en France, avec le renvoi par une majorité d’électeurs de celui qui a coécrit ce texte avec Mme Merkel :

M. Sarkozy.

François Hollande avait fait de l’objectif de la renégociation de ce traité l’un des axes essentiels de sa campagne. Parmi

ses soixante engagements, la proposition numéro 11 est la « réorientation de la construction européenne », qui stipule :

« Je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 en privilégiant la croissance et l’emploi et en

réorientant le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction. » Le candidat socialiste l’a fortement réaffirmé

le 22 janvier 2012, lors de son discours du Bourget, et le 15 avril au meeting de Vincennes. Ce thème a été l’objet

d’un engagement net de François Hollande dans le face-à-face qui l’a opposé à M. Sarkozy à la télévision le 2 mai dernier.

« Ce que j’ai demandé, c’est qu’il y ait une renégociation du traité », puis, quelques minutes plus tard, « je prends l’engagement

de venir au lendemain de l’élection présidentielle porter ce plan de renégociation ». Ce moment fut particulièrement intense

dans le débat, où curieusement M. Sarkozy a très peu défendu le texte qu’il avait approuvé quelques semaines plus tôt.

 

humanite pacte budgétaire européen dans F. Hollande du 20 Juillet 2012

2012-07-20petition-hq-une-hauteur_0-219x300 Patrick Le Hyaric dans FranceAu sortir du sommet européen des 28 et 29 juin derniers, il n’y a eu aucune renégociation

du traité, qui doit être ratifié par les États.

Tout juste a-t-on procédé à une opération d’habillage autour d’un « pacte de croissance »

pour mieux faire avaliser le traité « austéritaire ».

Pourquoi se vanter à Bruxelles d’avoir obtenu un pacte de croissance et annoncer à Paris

au Conseil des ministres que la croissance sera si terne qu’il faut demander aux Français

de « faire des efforts » et économiser encore 33 milliards d’euros sur les investissements

sociaux et publics utiles ?

D’une part, une partie du pacte de croissance était déjà décidée. D’autre part, d’autres

dispositions poussent aux privatisations et à l’aiguisement de la concurrence et sont

donc franchement négatives.

Enfin, le traité budgétaire a une valeur juridique contraignante, avec obligation de ratification par les États, jusqu’à induire

des modifications dans les Constitutions nationales. Le pacte de croissance d’une portée très limitée n’est qu’une annexe

des conclusions du Conseil.

Le nouveau traité est pire que ceux de Maastricht et de Lisbonne.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, F. Hollande, France, PETITION, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy