• Accueil
  • > CGT
  • > Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) ! dans CGT prix-du-logement-c-unclesam-fotolia.com_-257x300L’Union nationale des propriétaires immobiliers a attaqué

la gestion des HLM, estimant qu’ils hébergeaient 400.000

familles parmi les plus riches… C’est un scandale !

La réalité du logement social est toute autre : à Paris, les plafonds de

ressources pour une famille avec deux enfants sont de 4 840 euros

(avant abattement fiscal), contre 3490 euros en province. La plupart

des familles sont loin d’atteindre de tels niveaux :

les 4 millions de ménages vivant en HLM gagnent en moyenne 1700

euros par mois et par ménage (allocations comprises). Près d’un tiers

est même en-dessous du seuil de pauvreté avec 795 euros ou moins

en poche.

Pour mémoire, ils étaient moins de 20% dans ce cas au début des années 80.

Aujourd’hui on voudrait faire croire que deux salariés payés au Smic feraient partie des « classes moyennes ».

Il est vrai que l’émergence du terme « logement social » dans les années 1990 / 2000 n’était pas

anodin.  

Il avait pour but de faire admettre l’idée qu’un salarié moyen ne devrait plus accéder à ce type de logements,

alors qu’initialement le logement HLM (Habitation à Loyer Modéré) était fait pour lui.

On voudrait donc interdire aux salariés moyens l’accès aux HLM,.. ou alors les taxer !

Rappelons que les classes moyennes étaient, en 1970, définies par un revenu familial d’au moins

4 fois le Smic, soit aujourd’hui plus de 4000€ nets !

D’une manière générale, seuls 10% des locataires HLM dépassent actuellement, et en général de peu, les plafonds et,

4% des plus aisés paient, en conséquence, un surloyer. Parmi eux, 10.000 gagnent deux fois le plafond et seront donc

contraints de quitter leur logement dès 2014, comme le prévoit la loi.

En revanche, de nouveaux problèmes sont apparus ces dernières années.

- Le premier tient à la sous-occupation de nombreux logements par des personnes âgées après le décès de leur conjoint.  

On voudrait aujourd’hui les en expulser ! Scandaleux !

- L’autre dérive concerne les jeunes couples avec enfants et qui ne peuvent obtenir de surfaces plus grandes en raison

de la pénurie de logements.

Toutes les politiques  développées depuis une quarantaine d’années n’ont visé qu’à ne pas répondre

aux besoins sociaux, et elles y sont, malheureusement, parvenues.

Il est urgent d’en changer ! La situation est devenue socialement intenable !

Il est urgent de construire 500 000 nouveaux logements, à des normes  HLM renforcées (réduction du bruit, surfaces plus grandes

et basse consommation énergétique, accessibles aux handicapés)

Source : CGT-Dieppe  17 juillet 2012

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy