• Accueil
  • > Austerite
  • > Pour une grande mobilisation euro-méditerranéenne en solidarité avec le peuple grec

Pour une grande mobilisation euro-méditerranéenne en solidarité avec le peuple grec

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juin 2012

 

En solidarité avec le peuple grec, contre la dette illégitime et les plans d’austérité, mobilisons !

Pour des actions coordonnées autour des élections grecques

et une grande mobilisation euro-méditerranéenne en automne 2012 !

 

Pour une grande mobilisation euro-méditerranéenne en solidarité avec le peuple grec dans Austerite grece3-29981-300x200Partout, la réponse à la crise économique et financière est la même.

Les coupes, plans d’austérité et de rigueur s’appliquent dans tous

les pays au nom de la réduction des déficits publics et du paiement

de la dette. Cette dette publique, produit direct des politiques

néolibérales menées depuis plus de 20 ans, sert aujourd’hui de

prétexte aux gouvernants au service de la finance pour diminuer

encore plus les dépenses sociales, baisser les salaires

et les retraites, privatiser les systèmes de santé, démolir les acquis sociaux et dérèglementer le droit du travail, augmenter

la fiscalité pour le plus grand nombre pendant que les cadeaux fiscaux et sociaux sont généralisés pour les grandes

entreprises et les ménages les plus riches.

Des mesures d’une même violence contre les populations que celles à l’œuvre dans le laboratoire social que constitue la Grèce

depuis 2 ans s’appliquent déjà au Portugal, en Irlande, en Espagne, en Italie et dans les pays d’Europe orientale. La Lettonie,

la Roumanie, la Hongrie et la Bulgarie ont inauguré la triste litanie des plans d’austérité avec ses coupes budgétaires drastiques

(baisses des salaires, fermeture d’écoles et d’hôpitaux, diminution ou suppression d’allocations sociales, hausse de la TVA…).

Aucun peuple européen n’est épargné. Partout les entreprises ferment, de véritables déserts industriels sont créés sur l’autel

du profit immédiat. Partout, les inégalités sociales s’accroissent. La dette publique augmente et la récession économique

s’installe dans de nombreux pays. Cette orientation politique, cause de l’accroissement du chômage et de la misère, doit être

rejetée radicalement.

Enfin, à l’heure où des gouvernements de technocrates sont mis en place par les créanciers en se passant d’élection au suffrage

universel, les règles démocratiques les plus élémentaires sont bafouées. L’adoption de nouveaux traités européens

(MES, Mécanisme européen de stabilité et TSCG, Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l’Union

Économique et Monétaire) se fait au détriment de la démocratie, au profit des marchés financiers et à l’insu des peuples, alors

même que ces traités instaurent l’immunité des hauts fonctionnaires européens, prévoient une participation du secteur privé en

étroite collaboration avec le FMI, imposent un plafonnement du déficit et donnent la priorité au remboursement de la dette quelles

qu’en soient les conséquences.

Face à ces chantiers coordonnés de destruction des acquis sociaux, la résistance des peuples euro-méditerranéens s’organise,

des grèves générales nationales ont lieu et les mouvements des indignés multiplient les initiatives.

[Lire la suite sur CADTM]

Lire également :

En Grèce voici venu le temps des fonds vautours

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy