• Accueil
  • > Austerite
  • > Rapport Barroso : pour éviter une nouvelle cure d’austérité renforcée, votez Front de Gauche

Rapport Barroso : pour éviter une nouvelle cure d’austérité renforcée, votez Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2012

 

Rapport Barroso :

le cœur de la politique à affronter pour réussir le changement

 

Rapport Barroso : pour éviter une nouvelle cure d'austérité renforcée, votez Front de Gauche dans Austerite barroso-300x199Hier, Monsieur Barroso, le pape de l’orthodoxie libérale, a distribué les bons

et les mauvais points entre les pays membres de l’UE, a prescrit une nouvelle

vague d’austérité et menacé de sanctions certains pays, dont la France,

l’Espagne et Chypre. Je tiens à rappeler que la Commission européenne,

avec ses « experts » et ses « recommandations », porte une lourde

responsabilité dans le chaos social et économique en Europe

et le désastre grec.

Les dirigeants européens ont attribué ces derniers mois à cette institution non élue des pouvoirs relevant de la souveraineté

des peuples européens en matière budgétaire et économique, dans un consensus assourdissant au plan européen entre

les forces libérales de droite, mais aussi sociales démocrates et écologistes. Le traité Sarkozy-Merkel renforce et automatise

cette confiscation des choix populaires et l’austérité généralisée, alors même qu’elles sont contestées comme jamais,

dans les urnes et dans les rues.

C’est le cœur de cette politique que la France doit affronter si elle veut réussir le changement.  C’est pourquoi une renégociation

du traité européen doit toucher à ses fondements si une majorité de gauche veut être libre de mettre en place une politique

de progrès social et rendre au parlement son pouvoir élémentaire de décision budgétaire. C’est aussi pourquoi la majorité

de gauche sera obligée d’aller plus loin que les engagements trop limités de François Hollande. Pierre Moscovici a fait

une erreur en annonçant dés hier que la France pourrait respecter les critères budgétaires imposés. Le respect des

« recommandations Barroso » et la relance de l’activité ne sont pas compatibles.

Les candidates et candidats du Front de gauche et leur groupe à l’Assemblée nationale seront les garants

d’une réorientation de l’Europe, un choix majoritaire dans le peuple et nécessaire à gauche. Si le contenu du traité –

renégocié ou non – n’est pas transformé, ils refuseront de le ratifier au parlement et exigeront un referendum.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, Président du PGE

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy