• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 mai 2012

La garantie du changement : le vote pour les candidats du Front de Gauche aux élections législatives

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2012

 

La garantie

 

La garantie du changement : le vote pour les candidats du Front de Gauche aux élections législatives dans France patrick-213x300par Patrick Le Hyaric

Le nouveau gouvernement est désormais à pied d’œuvre au moins jusqu’au terme

des élections des députés les 10 et 17 juin. Cette élection est importante. C’est en

effet à l’Assemblée Nationale et au Sénat qu’on vote les lois. La droite qui a une soif

éperdue de revanche s’est lancée dans une multitude de violentes diatribes contre

le nouveau gouvernement sur des bases très futiles.

Elle veut une cohabitation, c’est-à-dire une Assemblée Nationale à droite, empêchant

tout changement. Cela reviendrait à bafouer le choix des Français le 6 mai. Il faut

l’empêcher. Comme il faut empêcher l’élection de députés du Front National, ce parti

de la haine, de la division, qui fait désigner le voisin comme un ennemi pour mieux

préserver et servir les puissants intérêts de la banque et de la haute finance.

Le Front de Gauche se fait un devoir et un honneur, au service de l’intérêt général, au service des idées de la République et

du progressisme, de faire reculer le parti de la haine, qui, malheureusement s’installe dans toute l’Union européenne. C’est

le sens fondamental de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à Hénin Beaumont, dans le Pas-de-Calais, s’opposant

directement à la chef de cette extrême-droite. La combattre et la faire reculer, c’est en même temps faire reculer la droite dont

on a vu à quel point une partie importante d’entre-elle a repris les idées de l’extrême-droite.

Mais soyons conscients qu’éliminer le danger de l’extrême-droite appelle une nouvelle politique économique et sociale pour

faire reculer la crise. Voilà pourquoi le Front de Gauche se met à la disposition du combat contre les puissances d’argent pour

une nouvelle répartition des richesses afin que la justice et l’égalité deviennent le cœur de la politique de gauche.

C’est le Front de Gauche qui agit pour sortir de l’austérité et donc pour refuser que notre pays ratifie le traité d’austérité budgétaire

signé par M. Sarkozy avec Mme Merkel dans le dos des peuples. Ceux-ci d’ailleurs, de l’Allemagne à la Grèce, refusent dans

toutes les élections ce texte, non seulement antisocial mais aussi contraire à l’efficacité.

Le Président de la République veut y ajouter un volet « croissance ». C’est un pas. Mais rien ne changera si on reste

dans le carcan de ces traités européens.

Le vote pour le Front de Gauche aux élections législatives dans le prolongement de la présidentielle et du « non » au traité

constitutionnel, permettra de créer des conditions pour réussir vraiment le changement progressiste.

[Lire la suite sur patricklehyaric.net]

 

Publié dans France, Front de Gauche, Legislatives 2012, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Harcèlement sexuel : communiqué de Femmes solidaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2012

 

Harcèlement sexuel :

rencontre avec les ministres et les associations

 

Le lundi 21 mai 2012 a eu lieu dans les locaux de l’AVFT une réunion de travail entre Najat Vallaud Belkacem,
*
ministre des droits des femmes, Christiane Taubira, Garde des Sceaux, les associations AVFT, Marche Mondiale
*
des Femmes, Femmes solidaires, CLASCHES et une avocate spécialisée(1)…
*

Publié dans Droits des femmes, France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’exemple islandais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2012

 

L'exemple islandais dans ECONOMIE islande1

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Islande, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Rythmes scolaires : communiqué du SNUipp-FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2012

 

Rythmes scolaires : communiqué du SNUipp-FSU dans Education nationale siteon0-2ac1c

Révision des rythmes scolaires :

tout mettre sur la table, vraiment tout !

 

Le premier ministre vient de confirmer que la révision des rythmes scolaires, annoncée pour la rentrée 2013 par le nouveau ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, donnerait lieu à une concertation avec la communauté éducative.

Pour le SNUipp-FSU, un processus de discussion transparent et cadré par un calendrier et des points d’étape est effectivement incontournable pour la qualité et la sérénité du débat et des prises de décisions qui en découleraient.

Les défauts de l’organisation scolaire actuelle ont été unanimement pointés. Chacun les connait : journées trop longues et trop chargées (notamment pour les plus fragiles, aux heures de classes desquels peut s’ajouter du temps d’aide personnalisée), année scolaire resserrée, arythmie des temps de classe et de vacances… Il faut donc revoir le calendrier et le contenu de la journée, de la semaine et de l’année.

Mais, il faut aussi admettre que le chantier est complexe et difficile. Les rythmes de vie des enfants sont loin d’être identiques. Ils varient en fonction des contraintes professionnelles et personnelles des familles, de leurs lieux d’habitation (fréquentation de la restauration scolaire, de l’étude, de la garderie, temps passé dans les transports,…).

Les ressources financières et la volonté politique des collectivités locales constitueront également un point crucial si on ne veut pas que les modifications à venir ne génèrent de nouvelles inégalités dans la prise en charge des enfants. La concertation devra nécessairement aborder les questions d’articulation des temps scolaires, du temps périscolaire et de leurs qualités et pour cela, réunir tous les acteurs concernés (enseignants, familles, collectivités…)

Enfin, faire progresser l’école ne dépend pas uniquement des rythmes scolaires. C’est aussi une question de contenus d’enseignement, de formation des enseignants et d’organisations pédagogiques. Un tel chantier ne pourra aussi se faire sans prendre en considération les conditions d’exercice du métier. Si les enseignants sont prêts à voir se mettre en place des évolutions, ils attendent aussi des améliorations de leurs conditions de travail et notamment la reconnaissance des temps hors la classe consacrés à la réussite des élèves : temps de préparation, lien avec les familles, travail en équipe…

Le SNUipp-FSU demande que tous ces sujets soient au coeur de la concertation à venir.

Paris, le 18 mai 2012

 

Publié dans Education nationale, France, FSU, POLITIQUE, SNUipp, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy