• Accueil
  • > Emplois
  • > ArcelorMittal – Florange : les syndicats déçus par la langue de bois des dirigeants

ArcelorMittal – Florange : les syndicats déçus par la langue de bois des dirigeants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2012

 

L’avenir de Florange : les syndicats déçus, toujours dans le flou

 

ArcelorMittal - Florange : les syndicats déçus par la langue de bois des dirigeants dans Emplois arcelorafp_0-199x300Les représentants syndicaux de l’aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle)

sont à nouveau déçus. La direction tient toujours le même discours,

l’avenir des deux hauts fourneaux de l’usine, à l’arrêt depuis sept mois,

reste incertain à l’issue d’une réunion de la direction à Luxembourg.

Le numéro un mondial de la sidérurgie a indiqué qu’il pouvait répondre à la demande

en acier sans faire tourner les hauts fourneaux lorrains, qui redémarreraient

« dès que les conditions de marché » le permettraient.

« Cela n’est pas satisfaisant, c’est la réponse que l’on nous fait depuis des mois alors que

nous espérions avoir quelque chose de plus concret », a expliqué à l’AFP Jacques Minet,

secrétaire CFDT de l’usine de Florange. « Clairement, il n’y a pas de volonté de faire

redémarrer » les hauts fourneaux à l’arrêt depuis octobre 2011,

a-t-il ajouté, s’estimant « déçu par la langue de bois » des dirigeants d’ArcelorMittal, engagée dans un « dialogue de sourds »

avec les représentants syndicaux.

Le responsable de la CGT, Jean Mangin, a pour sa part dénoncé le « mépris » du patron du groupe, Lakshmi Mittal, qui « n’a pas

l’honnêteté de venir nous voir (…) alors qu’il prône le dialogue social ». Les syndicats ont été reçus par Henri Blaffart,

vice-président d’ArcelorMittal pour les aciers plats en Europe, et Willie Smit, le directeur des ressources humaines en marge

de l’assemblée générale du groupe à Luxembourg. M. Blaffart leur a répété que Florange redémarrerait « dès que les conditions

de marché le permettront ».

Les dirigeants d’ArcelorMittal ont affirmé mardi qu’ils continuaient à examiner l’évolution de la situation économique pour

éventuellement décider d’une relance de hauts fourneaux. Une décision sera prise « pendant l’été », a dit devant les actionnaires

le directeur financier, Aditya Mittal.

ArcelorMittal « cherche la rentabilité à très court terme au détriment de l’aspect humain », a estimé Jean Mangin, accusant

le groupe « d’orchestrer une fermeture définitive » de Florange.

Les syndicats, qui se retrouvent mercredi matin pour décider des actions à venir, veulent « interpeller » le président élu François

Hollande, qui avait effectué une visite de soutien aux salariés pendant la campagne. « Il va falloir une vraie volonté politique pour

prendre des décisions » en faveur de la relance du site lorrain, a-t-il dit.

Source : humanitefr ArcelorMittal dans Luttes le 8 Mai 2012

 

Vidéo de la manifestation

Photos de la manifestation

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy