La malhonnêteté de Patrick Chêne dévoilée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2012

 

Mardi 17 avril 2012, était diffusée sur LCP une interview de Jean-Luc Mélenchon menée par

Patrick Chêne. Pour évoquer le chiffrage du programme, l’ancien présentateur de Stade 2 a repris

les chiffres de l’Institut de l’entreprise. Ce à quoi Jean-Luc Mélenchon a rétorqué que cet institut

était dirigé uniquement par des membres du CAC 40. Patrick Chêne, balayant la remarque, ne s’est

pas attardé sur les explications du candidat du Front de gauche. Le même jour, dans une émission,

le même Patrick Chêne traitait Jean-Luc Mélenchon de « menteur professionnel » parce qu’il avait

eu l’outrecuidance d’être précis et de faire ce que Patrick Chêne n’a visiblement pas fait, vérifier

ces informations.

Alors certes, ils ne sont pas TOUS au sein d’entreprises du CAC 40, mais dire qu’il s’agit d’un think

tank neutre serait mentir.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com/

par

 

Car l’Institut de l’entreprise est bel et bien un repère d’anciens ou actuels patrons d’entreprises du CAC 40,

comme l’attestent la vidéo ci-dessus et le lien suivant :

liste des membres du conseil d’orientation de l’Institut de l’Entreprise.

La malhonnêteté de Patrick Chêne dévoilée dans Front de Gauche institut-de-lentreprise

 

[...]

Ainsi, est-il nécessaire de rappeler à Monsieur Patrick Chêne, qu’il ferait bien de se renseigner un peu plus.

Au Véritomètre, mis en place par i>télé et owni.fr, le premier est le candidat du Front de gauche. La droite

quant à elle truste les dernières places, rivalisant dangereusement de mensonge avec l’extrême-droite

de Marine Le Pen.

Veritometre1 LCP dans Jean-Luc Melenchon

 

[Article complet sur placeaupeuple]

 

A lire sur lepoint.fr :

Mélenchon n’est pas un gueulard populiste par Anna Cabana

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy