• Accueil
  • > Front de Gauche
  • > Robert Guédiguian : « Avec le Front de gauche, on peut vraiment espérer changer les choses. »

Robert Guédiguian : « Avec le Front de gauche, on peut vraiment espérer changer les choses. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2012

 

Élections

Robert Guédiguian : «Quelque chose s’est réveillé»

 

Robert Guédiguian : Meeting du Prado, Jour J. 

« Avec le Front de gauche, on peut vraiment espérer changer les choses. »

Ainsi s’exprimait Robert Guédiguian, mercredi dernier. A l’invitation

de la Marseillaise, des Éditions Arcane 17 et de l’association FTP,

le cinéaste parlait politique à la Friche de la Belle de Mai.

Extraits.

Quelqu’un m’a récemment rappelé que lors d’un entretien à l’Humanité, en avril 2011, j’avais dit à propos du Parti communiste :

« Je ne comprends d’ailleurs toujours pas bien comment ce parti s’est dissous. Il s’est peut-être dissous au sens où on le dit

d’une aspirine effervescente qu’on ne voit pas et qui est toujours dans l’eau. Alors, quelque chose pourrait se reconstituer. »

Le peuple a repris de la couleur. Du rouge surtout

Quelque chose est probablement en train de se reconstituer. Le peuple s’est réveillé. Il a repris des couleurs. Du rouge surtout.

J’ai trouvé très beau le début du discours de Mélenchon à la Bastille. Nous nous sommes perdus et, en effet, il ne faudra plus

se reperdre. J’ai envie que cela se perpétue. Nous devons vraiment faire attention à maintenir cela en éveil.

Avec le Front de gauche, on peut vraiment espérer changer les choses. Ce qui me réjouit dans cette campagne, c’est cette

reprise du côte à côte, du corps-à-corps. Ne se pose pas uniquement la question de prendre le pouvoir mais aussi d’en avoir.

De redonner d’abord à la politique de la dignité, contrairement à ce que fait une émission tous les soirs où on fait passer

les responsables politiques pour des pitres.

L’idée du Front est une bonne idée. Je pense le Front de gauche comme le Parti communiste d’aujourd’hui. C’est un mouvement

et c’est cela, aussi, qui convient à une partie de la jeunesse.

Le communisme est un humanisme

Après trente ans de mise en sommeil de cette idée, le socialisme s’est enrichi de choses dont il ne tenait pas compte quand il

était puissant : les questions sociétales, par exemple, tellement ignorées dans les années 1980. Dans la mise en jachère,

il y a eu enrichissement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy