Grèce : violences policières contre les médias

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2012

 

En Grèce, la police se déchaine contre les médias :

un photographe gravement blessé

 

Grèce : violences policières contre les médias dans Austerite grece45-300x150Fabien Perrier - Envoyé spécial.

Depuis qu’un retraité s’est suicidé, mercredi matin, à Athènes,

sur la place de la Constitution, chaque soir, des manifestants

affluent pour lui rendre hommage. Sur cette place, des fleurs,

bougies, dessins ornent le lieu où il a commis son acte désespéré.

Ils sont autant de signes d’hommage d’une population à bout de souffle. Face au suicide qui devient

le symbole de la misère et du mal-être qui règne dans le pays, la police ne trouve rien de mieux…

que d’envoyer ses gaz lacrymogènes à peine les rassemblements ont-ils commencé.

Un cran supplémentaire a même été franchi, depuis deux jours. Hier, jeudi, un photographe de presse grec a été frappé

par des policiers en marge de la manifestation ; la veille, une première agression policière avait été dénoncée, commise contre

deux journalistes. Source ? La police elle-même.

Ce que dénonçait, depuis longtemps, les médias critiques, les partis de gauche et que voulait taire le gouvernement devient

le triste quotidien grec. La contestation doit être tue.

Mais, dans l’étape supplémentaire de répression que franchit la police, le photographe blessé est, lui-même, un symbole.

Il s’agit de Manos Lolos, 46 ans, qui est aussi le président de l’Union des photo-reporters de Grèce. Son syndicat a jugé que

cet acte de violences policières s’inscrit dans « des agressions répétées et systématiques (…) visant à intimider

les représentants des médias » et « dirigées contre la liberté de la presse ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy