• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 avril 2012

Martine Billard adresse un kit écolo aux Verts

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2012

 

Mardi 03 avril 2012, Martine Billard a tenu à rappeler aux Verts que l’écologie n’était pas leur petit pré

carré idéologique. Depuis l’Usine, elle a aussi fait savoir que la planification écologique portée

par le Front de gauche recevait un large assentiment dans les milieux écologistes. Et que la Règle Verte,

dont on a finalement entendu aucun Verts en parler, vaut bien plus que la Règle d’Or austéritaire du PS…

 

Martine Billard adresse un kit écolo aux Verts dans Europe Ecologie les Verts joly_melenchon-300x203Depuis une dizaine de jours, les responsables d’Europe Écologie les Verts

ont lancé une nouvelle mode : dénier à Jean-Luc Mélenchon toute qualité

d’écologiste ! Le tout agrémenté de critiques du concept de planification

écologique. Nous pourrions avoir un débat de fond intéressant sur ce qui

diffère dans nos approches, notamment sur la compatibilité ou pas entre

écologie et politique austéritaire, entre politique de gauche et traité de

Lisbonne. Ce n’est hélas pas sur ce terrain que les attaques se sont situées.
*


J’ai choisi l’humour pour répondre, en adressant à Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé un « kit découverte de l’écologie

portée par le Front de Gauche. »

[Lire la suite sur placeaupeuple2012]

 

http://www.dailymotion.com/video/xpurbf

www.dailymotion.com/video/xpurbf

par PlaceauPeuple

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Un Bataclan bondé pour la présentation du programme culturel du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2012

 

Le Front de Gauche au Bataclan en images

 

Un Bataclan bondé pour la présentation du programme culturel du Front de Gauche  dans Culture b2_0-300x199Retour en images sur la mémorable soirée du Bataclan

pour la présentation du programme culturel

du Front de Gauche, en la présence de Jean-Luc Mélenchon,

Pierre Laurent, Clémentine Autain, mais aussi Guy Bedos

et bien d’autres personnalités.

Le but :

sortir la culture du divertissement et de la marchandisation,

pour replacer l’Humain d’abord.

Photos de Joël Lumien

Voir les photos

 

Culture :

Mélenchon contre le formatage commercial des êtres humains

C’est dans un Bataclan bondé que le candidat du Front de gauche a développé lundi soir, à Paris,

le programme du Front de gauche pour la culture. Loin de prendre les problèmes par le petit bout

de la lorgnette, ce programme baptisé « Quelle humanité voulons-nous être? » veut extirper

la culture du tout commerce pour le replacer au coeur de la cité.

Contre le « formatage marchand de tout ce qui constitue l’humain », contre « les créateurs que nous sommes qui tous ont été

changés en consommateurs », le porteur du programme partagé affirme :

« Il faut être éduqué culturellement pour pouvoir apprécier le monde dans lequel nous vivons. »

D’où un total bouleversement des logiques prônés par le Front de gauche.  La réponse à la crise économique, sociale et

écologique que nous traversons est « nécessairement culturelle. Elle passe à travers l’amour, la fraternité, la création,

c’est à dire tout ce qui se donne gratuitement. »

Formatage de l’homme

S’insurgeant contre « le formatage de l’homme, qui va de la brevetabilité du vivant à la musique que l’on fredonne. Tout a été

marchandisé », Jean-Luc Mélenchon en appelle à un retournement total des valeurs :

« Ce n’est pas la marchandise qui va aller à la rencontre de l’homme, c’est l’homme qui va aller à la rencontre de la marchandise ».

[Lire la suite]

humanitefr Bataclan dans Front de Gauche le 3 Avril 2012

 

Publié dans Culture, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Souffrance au travail : enquête « Sumer » ((Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2012

 

TRAVAIL

Surmenés, surveillés, surchargés :

le quotidien de 8 millions de salariés

 

Souffrance au travail : enquête Par Ivan du Roy 

Intensification du travail, surveillance accrue des salariés par leur hiérarchie, pénibilités

physiques toujours très présentes… Tels sont les enseignements de la nouvelle étude

sur l’exposition aux risques professionnels que vient de publier le ministère du Travail.

Elle révèle un accroissement des situations de « tension au travail » dans un contexte

où le Medef, au nom de la compétitivité, cherche à remettre en cause nombre

de dispositions du droit du travail.

Les conditions de travail se dégradent-elles ? Quelles sont les contraintes et pénibilités

qui pèsent sur les salariés ? Et les risques encourus ? L’enquête « Sumer » (Surveillance

médicale des expositions aux risques professionnels) nous livre une photographie, bien

plus étayée qu’un vulgaire sondage, de la situation des 22 millions de salariés français.

Cette étude lancée par la direction générale du travail (DGT) et la Dares [1] est réalisée tous les 9 ans par 2 400 médecins du travail

auprès de 48 000 salariés du privé et du public.

Une fois n’est pas coutume, commençons par quelques aspects positifs. Il y a vingt ans, près d’un salarié sur trois travaillait plus

de 40 heures par semaine. Ils ne sont plus que 18 % aujourd’hui, grâce notamment aux 35 heures. Cette diminution du temps de

travail demeure cependant virtuelle pour un cadre sur deux, au bureau plus de 40 heures par semaine (48 % aujourd’hui contre

63 % il y a vingt ans). Dans les ateliers ou sur les chantiers, les contraintes physiques intenses baissent légèrement. Elles

concernent les personnes obligées de travailler debout, de porter des charges lourdes, d’effectuer des gestes répétitifs (le travail

à la chaîne, par exemple) ou soumis à des vibrations. En 1994, près de 46 % des salariés étaient ainsi régulièrement confrontés à

au moins une de ces contraintes [2]. Cette proportion descend en dessous de 40 % en 2010. Soit près de 9 millions de personnes.

Sans surprise, ce sont principalement les ouvriers, les employés de commerce et de service, le secteur de la construction et le monde

agricole qui sont les plus exposés, avec comme possible conséquence des problèmes de dos, des douleurs aux articulations et

des troubles musculaires. Seule l’exposition au bruit progresse : un salarié sur cinq travail dans un environnement sonore supérieur

à 85 décibels, soit le bruit d’un camion roulant à 50 km/h.

Intensification du travail

Malgré un recours de plus en plus grand aux molécules chimiques dans l’industrie, l’exposition globale aux produits chimiques

diminue depuis 2003. Un salarié sur trois est exposé à au moins un produit dangereux dans le cadre de son travail avec, en cas

de contact, des risques immédiats – brûlure irritation, réactions allergiques – ou différés dans le cas des cancérogènes. Ce qui

concerne quand même plus de 7 millions de salariés, là encore principalement des ouvriers qualifiés et non qualifiés.

Une « décrue » liée au « renforcement de la réglementation » depuis 2001, conséquence, entre autres, des grandes mobilisations

sur l’amiante.

Ces légères améliorations se font cependant dans un contexte d’intensification du travail. Contraintes de rythme, quantité de

travail excessive, polyvalence, objectifs irréalistes ou flous, ou instructions contradictoires se multiplient au sein des entreprises.

Le nombre de salariés soumis à au moins trois contraintes de rythme – lié à la cadence automatique d’une machine, à la

dépendance immédiate vis-à-vis du travail de ses collègues, aux normes et délais de production à respecter en moins d’une

journée, ou au contrôle permanent de la hiérarchie… – passe de 28 % à 35,5 %.

« L’intensité du travail est l’une des principales dimensions des facteurs psychosociaux de risque au travail », rappelle l’étude.

Et ce risque concerne 7,7 millions de personnes, aussi bien les ouvriers, les employés et les cadres. Travailler plus en moins

de temps, voilà un nouveau slogan…

Des salariés davantage surveillés

[Lire la suite]

Source : Basta !  26 mars 2012

Illustration ajoutée par nous

 

Pour consulter l’enquête Sumer sur le site du ministère du Travail.

Lire aussi :

 

Publié dans Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Tombouctou aux mains des rebelles touaregs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2012

 

Mali : Tombouctou est tombée aux mains des rebelles touaregs 

 

Tombouctou aux mains des rebelles touaregs dans AFRIQUE mali125-300x200 Les rebelles touareg sont entrés ce dimanche dans Tombouctou

dont la chute annoncée consacre leur main mise sur la quasi-

totalité du nord-est du Mali, tandis qu’à Bamako la junte militaire

en déroute promettait son retrait et un gouvernement de transition

sans toutefois fixer de calendrier.

Selon des sources concordantes, les rebelles ont négocié leur entrée.

Des contacts ont été pris avec une milice arabe loyaliste

qui avait pris position après la défection de la plupart des soldats maliens.

Après s’être emparés dans la nuit de Gao, capitale régionale du Nord Mali, les rebelles ont avancé dimanche sur Tombouctou

où des tirs d’armes lourdes avaient visé dans la matinée le camp militaire. Celui-ci avait été déserté par les soldats,

dont beaucoup ont abandonné leurs uniformes et quitté leurs positions sur les points stratégiques. 

Le MLNA dément la présence de combattants d’AQMI

 

1113-MaliTouaregue Tombouctou dans Mali

Selon les miliciens loyalistes, plusieurs groupes

rebelles participent à l’encerclement de Tombouctou,

le Mouvement national pour la libération

de l’Azawad (MNLA) – principale composante de la

rébellion – et des islamistes.

Plusieurs groupes armés prennent part à l’offensive

en cours à côté du Mouvement national pour la libération

de l’Azawad (MNLA), principale composante de la rébellion.

En particulier le groupe islamiste Ansar Dine du chef touareg

Iyad Ag Ghaly, principal artisan de la prise de Kidal.

Selon certaines sources, des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb

islamique (Aqmi) sont présents, ce que le MNLA, d’obédience laïque,

dément régulièrement.

Le « Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest » (Mujao), une dissidence d’Aqmi dirigée par des Maliens

et des Mauritaniens, a également revendiqué sa participation à l’attaque de Gao.

[Lire la suite]

humanitefr Touareg le 1er Avril 2012

Carte vue sur : http://filsduvent.kazeo.com/

Note : * Azawad signifie “territoire de la transhumance”. Cette zone correspond au Nord-Mali (voir carte).

 

Pour + d’infos, lire également :

Extrait :

toureg-3-74ba9-300x202

 » Je suis né berger nomade, de parents touaregs, dans le nord

du Mali entre Tombouctou et Gao, le sable dans les yeux

en regardant les étoiles « , écrit-il dans son blog.

L’homme qui s’exprime ainsi s’appelle Moussa AG Assarid.

Il est poète, écrivain, aujourd’hui révolutionnaire par la force

des choses. « 

[...]

 » Je ne peux pas assister passif à la destruction de mon peuple au prétexte que je suis un pacifiste. « 

 

 

 

Qui sont les Touaregs ?

caravane – aquarelle   A. Tambo

65168359_p-300x222

Ceux sont des populations berbères nomades musulmanes. Bergers,

ils vivent essentiellement au Niger, au Mali, en Algérie et en Libye.

Les Touaregs sont organisés en tribus. Les hommes portent un voile

indigo (tagelmust), d’où leur surnom d’“hommes bleus”.

Ce sont des musulmans sunnites et ils parlent une langue berbère :

le tamacheq.

Nomades dans l’âme, les Touaregs se nomment eux-mêmes Imajeren

(hommes libres). Ce peuple compte de 1 à 3 millions d’individus, d’après l’Unesco ;

85 % d’entre eux vivent au Mali, où ils représentent 10 % de la population. Dans la société touareg, les femmes bénéficient

d’un statut inégalé : détentrices des savoirs et des richesses, elles sont les gardiennes des traditions.

 » Pour le nomade, la pensée n’existe qu’en marchant ou en chantant ; et tout ce qui est nomade doit être soit chanté,

soit marché pour être vraiment tel.  »

Hawad, poète

 

Publié dans AFRIQUE, Mali | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy