• Accueil
  • > Education nationale
  • > À force de ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’École publique gratuite et laïque au marché de l’éducation

À force de ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’École publique gratuite et laïque au marché de l’éducation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2012

 

Quand le PS défend la loi Carle, il désespère l’école publique !

 

Alors que les partis de gauche semblaient unis aux côtés des associations de défense de l’école

publique pour dénoncer la loi Carle, Vincent Peillon, conseiller à l’éducation du candidat socialiste,

ose déclarer selon L’Express :

« La loi Carle ne me pose pas de problème. Nous ne rouvrirons pas ce dossier. »

 

À force de  ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’École publique gratuite et laïque au marché de l’éducation dans Education nationale Logo-RF-copie-300x176Pour le Front de Gauche c’est une promesse qui en dit long sur les renoncements à venir.

Le conseiller du candidat socialiste aurait cédé à la pression d’Eric de Labarre, secrétaire

général de l’enseignement catholique qui déclarait

« nous avons aujourd’hui une forte capacité de mobilisation (sic !) ». Mais en fait, à force de

ménager la chèvre et le chou, le PS est en train d’abandonner l’école publique

gratuite et laïque au marché de l’éducation.

Que Eric de Labarre défende la loi Carle bec et ongle n’a rien d’étonnant. Il veut conserver les privilégies remportés sous le

quinquennat de Nicolas Sarkozy. En effet en imposant aux collectivités de financer la scolarité des élèves de leur commune

scolarisés dans une école privée hors commune, cette loi instaure une confusion sémantique et un abus juridique entre le principe

de liberté de l’enseignement et la notion de financement obligatoire.

Adossé à la proposition de François Hollande de constitutionnaliser le Concordat, cette déclaration n’est pas qu’une concession

de plus. C’est l’acceptation d’une vision de l’école fondée sur une conception libérale, marchande, consumériste, confessionnalisée

et ségrégative. En cédant aux sommations de l’enseignement catholique, au lendemain de la publication de la circulaire d’application

qui aggrave la loi Carle, le signe donné par le conseiller socialiste crée les conditions d’une guerre scolaire perpétuelle, permanente

et de moins en moins larvée.

Pour le Front de Gauche renoncer à abroger la loi Carle ce serait contribuer à entériner la mise en concurrence des établissements,

pas supplémentaire vers la privatisation de l’enseignement public !

Pour le Front de Gauche l’école laïque publique et gratuite est le lieu de construction de la citoyenneté

et de l’apprentissage de notre vivre ensemble. Elle doit être défendue avec force et conviction.

Source :

39479898-avatar_large7 Ecole publique dans POLITIQUE 16 mars 2012 – par Pascale Le Neouannic

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy