• Accueil
  • > CGT
  • > Suicide à la Poste : L’entreprise mise en cause

Suicide à la Poste : L’entreprise mise en cause

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

 Suicide à la Poste : des documents accablants

 

Suicide à la Poste : L'entreprise mise en cause dans CGT poste2-300x150Le cadre de la Poste qui s’est suicidé dimanche dans le Finistère avait préparé

son geste, laissant une série d’écrits bouleversants dans lesquels il accusait

l’entreprise d’être à l’origine de sa « perte de repères » et faisait part

de ses dernières volontés.

 

Dans ces documents, transmis par le syndicat SUD à l’AFP, le cadre quadragénaire, marié et père de deux enfants, explique

notamment qu’il « considère la hiérarchie de la Poste (à tous niveaux) à l’origine de (s)a perte de repères ».

« Depuis plus de trois ans, j’ai l’impression d’un acharnement, d’une volonté hiérarchique de m’acculer. Laissez-moi partir, c’est

mon choix », explique-t-il dans une note baptisée « Mes demandes », dans laquelle il dit refuser toute réanimation, être prêt à

donner ses organes et réclame une inhumation « dans l’intimité familiale » sans « aucun représentant de la hiérarchie de

l’entreprise, ni aucun message de cette même hiérarchie ».

Dans une autre note baptisée « Annexe », il demande si une pension pour sa famille est « envisageable », « en obtenant que

(s)on geste désespéré soit requalifié en accident de travail ».

Parmi les documents, figure également un courriel adressé au PDG de la Poste Jean-Paul Bailly et daté du 11 mars, soit le jour

de sa mort mais non envoyé. Dans ce mail, dont l’objet est « SOS », le cadre se dit « dos au mur » et considère que sa « carrière

à la Poste est terminée », disant redouter, « dans le meilleur des cas », une mise au placard. « Cela fait deux fois en moins de six

mois que je prépare mon suicide », écrit-il.

Patrice Campion, délégué SUD dans le Finistère, a expliqué à l’AFP que dans le courriel adressé le jour de sa mort aux

organisations syndicales, il indiquait avoir « laissé d’autres documents chez lui » pour la CGC, la CFDT, SUD et la CGT. Il a

expliqué avoir récupéré ces documents mardi.

Pour Régis Blanchot (SUD), ces documents, dans lesquels le cadre « explique comment la Poste l’a détruit » prouvent le lien

entre le drame et le travail. Une réunion du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) devait se tenir

localement mercredi. Selon M. Campion, les syndicats vont notamment demander que le suicide de ce cadre soit reconnu

comme un accident du travail.¹

Hervé Tellier, responsable CGT, premier syndicat du groupe devant SUD, a réaffirmé mercredi que le syndicat réclamait

« l’arrêt des réorganisations, un bilan de leurs effets sur la santé des agents et l’ouverture d’un chantier de négociations pour

remettre l’humain au coeur de l’entreprise ».

Lire à ce sujet

Source : humanite2010_logo6-300x82 accident du travail dans SANTE 14 mars 2012 

 

¹ ladepeche.fr/Tregunc Le suicide à la Poste déclaré « accident de service »

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy