Les dangers de la tactique électorale de « Nicolas Le Pen »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

Une odeur d’égout sur la campagne

 

Les dangers de la tactique électorale de Christian Piquet, Gauche Unitaire

À mesure que nous nous rapprochons du premier tour de cette présidentielle,

le fond de l’air devient franchement poisseux. Du fait, principalement, du choix

de campagne d’un Nicolas Sarkozy en quête désespérée du moindre propos

démagogique qui pourrait lui éviter le naufrage dont le menacent les sondages. 

 

Plus un jour ne s’écoule sans que le président sortant – et bientôt sorti, il faut l’espérer,

car que deviendrait le pays, cinq ans encore, sous cette tutelle, que ne viendraient

même plus perturber les contraintes liées à une réélection ? – n’enclenche une

de ces machines infernales qu’il a inventées dans le but de faire dérailler le débat public

et de se remettre du même coup à faire la course en tête.

Un jour, l’immigration… Le lendemain, les « assistés » que seraient les allocataires du RSA ou des indemnités de chômage…

Le surlendemain, la viande halal ou casher… Le jour suivant encore, les couples de même sexe… Pan après pan, le programme

de l’extrême droite se voit pillé, recyclé, reconverti en propositions réputées « républicaines » puisque portées par l’un

des principaux « partis de gouvernement ». À Villepinte encore, ce 11 mars, on aura entendu

fustiger les accords de Schengen, censés favoriser à l’excès la circulation des personnes au sein de l’Union européenne,

dans un discours au parallélisme impressionnant avec celui de Madame Le Pen. De sorte que les instituts de sondage peuvent

bien s’escrimer à vouloir convaincre l’opinion que la représentante du Front national serait en recul dans les intentions de vote,

c’est bel et bien l’idéologie inspirant ce parti qui reconfigure la confrontation électorale et pénètre sournoisement les consciences.

Prenons garde à ce qu’il est en train de nous arriver. Le Front de gauche a, depuis des mois, entrepris de démystifier le mensonge

prétendument social du FN et de faire reculer son influence dans un salariat ivre de colère à force d’avoir été piétiné dans sa dignité,

bafoué dans ses droits fondamentaux et impitoyablement écrasé par les logiques financières dominantes. Non sans résultat,

puisque nous serons ainsi parvenus à déstabiliser profondément la stratégie de « dédiabolisation » de la nouvelle direction frontiste,

au point que sa figure de proue aura fini par en revenir à ses thèmes de prédilection sécuritaires et xénophobes. Sauf que c’est

précisément ce dernier terrain qu’aura choisi d’investir l’appareil de l’UMP, avec la légèreté des Panzer du dernier conflit mondial.

[Lire la suite]

Source : Moissac au Coeur 13 mars 2012

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy