Deux militants du Front de Gauche agressés dans l’Ain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2012

 

le fils du patron n’aime pas les gauchistes : il les tabasse !

 

Deux militants du Front de Gauche agressés dans l'Ain dans Front de Gauche lhumain-dabord1

Deux militants du Front de gauche agressés

 

Jeudi 1er mars, vers 11h45, alors qu’ils distribuaient des tracts à la sortie de l’usine

du groupe Delfosse, à Sault-Brenaz, deux militants du Front de gauche, dont Katia Philippe,

affirment avoir été agressés par M. Arnaud, fils du patron de l’entreprise.

L’agresseur aurait prié les militants de déguerpir du trottoir, avant de les pousser sur

la chaussée. Enervé, il aurait donné un coup de tête au camarade de Mme Philippe.

Elle même aurait été fermement attrapée par le bras et menacée physiquement.

Il aurait fallut l’intervention de deux salariés de l’entreprise pour calmer leur patron,

qui avait selon les militants, déjà enlevé sa veste…

Contactée ce vendredi matin par téléphone, Katia Philippe semblait visiblement très choquée.

Un médecin lui aurait prescrit 8 jours d’arrêt de travail, tandis que son camarade faisait constater sa blessure

 à la pommette gauche. La gendarmerie de Lagnieu a été informée de l’incident. Une plainte devrait être déposée.

Extrait de La Voix de l’Ain http://www.voixdelain.fr/blog/2012/…

 

Communiqué du Groupe Front de Gauche « Ensemble » Rhône-Alpes

Soutien à Katia PHILIPPE

Katia PHILIPPE ainsi qu’un autre militant du Front de Gauche ont été agressés alors qu’ils distribuaient des tracts

devant une usine le jeudi 1er mars à Sault-Brenaz.

L’ancienne CONSEILLÈRE RÉGIONALE communiste DE L’AIN, DÉLÉGUÉE A LA JEUNESSE lors du mandat

2004-2010, candidate aux législatives, a été prise à partie par le fils du dirigeant de l’entreprise, qui en est venu

aux mains. Très choquée, Katia s’est vue prescrire par le médecin un arrêt de travail de 8 Jours. Une plainte a été

déposée.

Notre groupe apporte tout son soutien à nos deux camarades et nous nous associons à la fédération du PCF

de l’Ain pour dénoncer les pratiques d’agressions et d’intimidations dont sont de plus en plus victimes les citoyens

militants, qu’ils soient associatifs, politiques ou syndicalistes. Ce climat de tension est très inquiétant pour notre

démocratie. Un climat de défiance encouragé par le président Sarkozy et le MEDEF qui ne cessent d’opposer les

Français les uns aux les autres. Notre groupe Front de Gauche a d’ailleurs déposé un vœu lors de la précédente session

sur le « REFUS DE LA CRIMINALISATION DES ACTIVITÉS SYNDICALES ET ASSOCIATIVES ». Un vœu demandant à l’État

de garantir que les citoyens puissent mener les luttes qu’ils jugent légitimes pour l’intérêt général et de cesser la

systématisation des poursuites à l’encontre de citoyens engagés agissant pacifiquement dans le cadre de la défense des

droits. Il en va de même pour les citoyens en campagne électorale. Ces temps devraient être des moments de partage,

d’échanges et de débats idéologiques, et non de rapports de force qui dérapent.

 Sources : Gauche de Combat et PCF Grésivaudan

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy