• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 février 2012

Signez l’appel : « Anem Òc ! perla lenga occitana ! » / « Allons ! Pour la langue occitane : oui ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Signar la crida en linha /

signez l’appel pour la préservation de la liberté et diversité linguistique….

 

Signez l'appel :

 

Appel «Anem Òc! per la lenga occitana !»* 2012

La préservation de la diversité linguistique et culturelle

dans le monde est un enjeu majeur pour les années à venir.

En France, la situation légale est pourtant défavorable à celle-ci.

La langue occitane, notamment, est particulièrement menacée

par l’absence d’une véritable volonté politique

pour sa transmission et sa vie culturelle.

 

 

Les langues régionales ont été reconnues dans l’article [75-1] de la Constitution

«Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France».

[Lire la suite]

Vu sur : Moissac au Coeur  26 février 2012

Carca_bandiera-300x176 diversité linguistique dans France

 

Signez la pétition

 

 

 

 

 

 

Publié dans Culture, France, PETITION | Pas de Commentaire »

Les fourmis du Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/PlaceauPeuple#video=xozrrw

Plus nous seront nombreux à résister et plus nous aurons de chances de l’emporter.
C’est le message simple que veut faire passer ce petit clip humoristique détourné
par des camarades du Front de gauche.
Un pied de nez métaphorique à ceux qui pensent qu’il n’y a pas d’alternative
et que l’intelligence populaire n’est pas à même de gouverner.

Publié dans Front de Gauche, Humour | Pas de Commentaire »

Les planches à (se) repasser

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

Les planches à (se) repasser  dans BD header-1-300x45

 

  • « Marine d’Arc et le bon peuple » Chantal Montellier

plcm_a3_150dpi-pdf-image-212x300 Chantal Montellier dans F-Haine

 

plcm_a3_150dpi.pdf

 

Parmi les nombreuses initiatives déjà lancées par le Front de gauche,

en voici une nouvelle qui ne manque pas d’originalité et d’intérêt.

Mis en place par le PCF, la plateforme laplanche.pcf.fr propose

aux dessinateurs désireux de s’exprimer de le faire.

Pour cette seconde planche, c’est l’illustratrice Chantal Montellier

qui s’est prêté au jeu.

 

 

  • « Le bout de la logique »  Lardon

planche-a3-150dpi-pdf-image-212x300 Dessinateur dans PCF

 

 

planche-a3-150dpi.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans BD, F-Haine, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’infâme Le Pen fait une nouvelle fois l’apologie d’un antisémite et cite Mussolini (FdG)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Dans la vidéo de son dernier «Journal de bord» , Jean-Marie Le Pen est revenu sur Robert Brasillach qu’il avait cité lors de la Convention du FN. Il s’en est pris à la presse dans son ensemble en affirmant que ce collaborateur, ouvertement fasciste, rédacteur en chef de l’ignoble « Je suis partout », qui appela régulièrement au crime antisémite, n’était finalement qu’un « jeune journaliste de 34 ans, fusillé à la Libération pour ses articles. Ce qui devrait lui valoir une certaine compréhension de la part de ses collègues. Après tout « Pauvre moi, qui pourrait être à sa place » pourraient-ils se dire ! ».

Il rajoute qu’il trouve « abject » que Jean-Luc Mélenchon s’en soit indigné sur France 2, concluant même par une citation de Mussolini.

Pour nous, c’est cette nouvelle banalisation de la collaboration avec le nazisme qui est abjecte. Un brûlot antisémite n’est pas un journal, c’est un torchon. Celui qui écrit dedans, n’est pas un journaliste, mais une ordure. L’antisémitisme n’est pas une opinion, mais un délit. Le président d’honneur du FN perd une nouvelle fois toute dignité. Sa fille qui l’approuve également.

 

Communiqué d’Alexis Corbière
Animateur du Front de Gauche

 

Publié dans F-Haine, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grèce : «La situation actuelle fait penser à une époque lointaine, d’avant la guerre civile»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

«La situation grecque actuelle fait penser à une époque lointaine,

d’avant la guerre civile»

 

Grèce : «La situation actuelle fait penser à une époque lointaine, d’avant la guerre civile» dans Grece grece_et_petition-300x150Lors d’un déplacement à Athènes, les 23 et 24 février,

avec une délégation de la GUE, Patrick Le Hyaric,

Député européen et Directeur de « l’Humanité »,

a rencontré Nikos Fillys, Directeur du quotidien « Avghi ».

Ce dernier a remercié « l’Humanité » pour son soutien

au peuple grec.

Envoyé spécial. Le journal Avghi entame son bouclage. Il est 20h25. Dans les bureaux, les mains courent sur les claviers.

Malgré leurs programmes chargés, deux directeurs de journaux ont tenu à se rencontrer : le directeur de l’Humanité, le député

européen Patrick Le Hyaric et celui d’Avghi, Nikos Fillys. Parmi les sujets abordés, l’Union Européenne et la vie politique, bien sûr.

«Nous avons conscience que la Grèce est une sorte de cobaye pour toute l’Europe. Nous étions présentés comme

la bête noire de toute l’Europe ; la solidarité montrée par l’Europe envers le peuple grec confirme qu’il ne s’agit pas

d’un problème grec, mais européen», a déclaré Nikos Fillys avant de livrer son analyse de la situation politique grecque.

«Pendant cette crise aiguë que vit notre pays, le système politique s’évanouit. Le parti du gouvernement est en 5ème position

dans les sondages ; Nouvelle Démocratie (droite), après avoir voté le memorandum, fait face à des difficultés et toutes les forces

de la gauche – qui n’est malheureusement pas unie – sont en hausse.» En effet, dans les différents sondages, elle oscille entre

38 et 42,5% des intentions de vote. Trois forces principales la composent : le KKE (PC grec), Syriza et la Gauche démocratique.

Décomposition du paysage politique, éparpillement, désunion à gauche, telles sont les caractéristiques de la vie politique en

Grèce alors que le pays vit des attaques économiques, sociales et démocratiques inédites en Europe depuis la fin des dictatures.

«Cette situation fait penser à une époque lointaine, d’avant la guerre civile, a poursuivi Nikos Fillys. Ces derniers temps,

nous assistons à un renouveau des mobilisations populaires et cette colère s’exprimera dans les urnes. Malheureusement,

la gauche est si divisée qu’il n’y a pas de proposition d’une expression alternative après des élections qui pourraient

donner une expression politique à ces luttes».

[Lire la suite]

Source : humanite2010_logo11-300x82 Nikos Fillys dans PETITION  26 février 2012

Auteur : Fabien Perrier

 

Lire également :

« Comment être solidaire avec le peuple grec ? » Notre table ronde


grece3-29981-300x200 Patrick Le Hyaric dans POLITIQUEGrèce : signez la pétition à l’initiative de l’Humanité

 

Déjà près de 11 000 signatures !

 

Il faut continuer.

 

 

Publié dans Grece, PETITION, POLITIQUE, Presse - Medias, Solidarite | Pas de Commentaire »

Amiante – Italie : de lourdes condamnations ; France : levée des mises en examen des empoisonneurs !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Amiante :

la justice française rétive à établir des responsabilités pénales

 

Amiante - Italie : de lourdes condamnations ; France : levée des mises en examen des empoisonneurs ! dans ECONOMIE eternit_0-300x150Lourdes condamnations d’un côté, levée de mises

en examen de l’autre : les décisions contradictoires

à Turin et Paris sur Eternit ont ravivé en France

l’inquiétude des défenseurs des victimes de l’amiante

face aux réticences de la justice à établir

des responsabilités pénales.

« La différence entre l’Italie et la France, c’est l’indépendance des procureurs », a souligné, samedi, le procureur de la République

de Turin, Raffaele Guariniello lors d’un colloque à Paris sur le « désastre sanitaire ».

Ce délit, qui a permis la condamnation à 16 ans de prison des responsables d’Eternit en Italie, est inconnu en France.

Dans le système italien, le procureur peut s’autosaisir et a des moyens matériels conséquents avec une armée de magistrats

et plusieurs enquêteurs sous ses ordres, a fait valoir le procureur.

Un mois avant le verdict italien la cour d’appel de Paris avait levé les mises en examen d’Eternit et celles de cinq directeurs

d’usine en France.

La juge Berthella-Geffroy désaisie après sept ans d’enquête

Une décision qui inquiète magistrats et défenseurs des victimes d’autant que la juge Marie-Odile Berthella-Geffroy, chargée

depuis sept ans de l’enquête, en a été dessaisie.

Ironie du sort, menacé d’une plainte en diffamation, l’avocat de nombreuses victimes, Me Jean-Paul Teissonnière devrait lui être

mis en examen pour avoir traité Eternit « d’empoisonneur » dans une interview. « Je serai le seul mis en examen dans ce dossier »,

remarque-t-il, amer.

Au plan civil, « la bataille a été longue et difficile » pour obtenir une indemnisation, poursuit l’avocat, mais des « dizaines de milliers

de personnes » l’ont finalement gagnée, quitte à voir le montant de leurs indemnités réduites en appel, comme récemment à Douai.

Mais sur le plan pénal, « les parquets ont tout fait pour empêcher les poursuites devant les tribunaux », s’indigne Me Teissonnière.

« Il y a une quarantaine de dossiers » en attente. La première procédure date de 1996 mais aucune n’a abouti à un procès.

Il met en cause « le lobby de l’amiante, avec la complaisance des pouvoirs publics » qui « a voulu cacher au maximum les risques

et retarder la prévention ».

[Lire la suite]

Source : humanite2010_logo11-300x82 Amiante dans France  26 février 2012

 

Lire également :

 

Publié dans ECONOMIE, France, Italie, Justice, POLITIQUE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Argentine : Les effets dramatiques de la privatisation du rail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Catastrophe ferroviaire en Argentine :

les syndicats de cheminots dénoncent les effets dramatiques

de la privatisation du rail dans les années 1990

 

Argentine : Les effets dramatiques de la privatisation du rail dans Amerique latine photo_1315975303459-1-0-300x197Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Les cheminots dénoncent un sous-investissement chronique et un manque

de régulation dans la catastrophe ferroviaire dramatique de mercredi

à Buenos Aires qui a tué 50 personnes et en a blessé 675 autres.

Presque toutes les victimes se trouvaient dans les deux premiers wagons

de ce train de banlieue qui a percuté une barrière dans la station de la capitale

Once après avoir complètement déraillé au niveau de la station. Ils ont heurté

une barrière pare-choc à 8h33, pulvérisant l’avant de la machine et écrasant les wagons plus légers qui se trouvaient derrière.

La présidente Cristina Kirchner a déclaré deux jours de deuil national.

Dans le cadre de l’enquête sur les causes de la tragédie, les syndicalistes cheminots ont fustigé la chute des investissements

qui a suivi la privatisation de l’entreprise publique du rail Ferrocarriles Argentinos dans les années 1990.

S’exprimant sur Radio del Plata, le leader syndical Roberto Nunez a vilipendé l’entreprise privée Trenes de Buenos Aires (TBA)

pour ses « irrégularités et ses défaillances » sur la ligne de banlieue Sarmiento qu’elle contrôle.

TBA admet qu’elle n’a dépensé que 12% de son budget pour l’entretien du matériel. Et Nunez a averti que bonne partie du

matériel roulant date des années 1950 et 1960. TBA a acheté de vieux matériels hors d’usage dans d’autres pays, se servant

ainsi de plusieurs centaines de wagons Japonais « Toshiba Classic » construits il y a plus de 40 ans.

Le délégué syndical Edgardo Reynoso a déclaré que le crash « est de la responsabilité d’une entreprise connue pour son peu

d’égard pour l’entretien du matériel ainsi que pour son absence d’organisation. Il y a aussi une absence de contrôle de la part

des agences étatiques. »

Reynoso insiste sur le fait que le gouvernement Argentin subventionne massivement les entreprises privées du rail

– qui dilapident ensuite ces fonds publics « dans des acquisitions à l’étranger tout en n’effectuant pas les réparations

adéquates dans les systèmes de frein ».

Il affirme que les cheminots qui refusaient de conduire des trains pour des questions de sécurité « ont été mis à pied ».

Source : Morning Star, quotidien du Parti communiste britannique

Publié sur :  Solidarite Internationale PCF le 24 février 2012

 

Publié dans Amerique latine, Argentine, POLITIQUE, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy