• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > L’Édito de l’Humanité Dimanche : Non aux traités européens à la sauce grecque

L’Édito de l’Humanité Dimanche : Non aux traités européens à la sauce grecque

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2012

L'Édito de l'Humanité Dimanche : Non aux traités européens à la sauce grecque dans ECONOMIE patrick-le-hyaric-hd-lhumanite-dimanche

Patrick Le Hyarick

Non aux traités européens à la sauce grecque

 

ces-29022012 L'Humanité Dimanche dans EUROPEDe Madrid à Lisbonne, où à Athènes et Rome, les salariés, les citoyens se sont

mobilisés en fin de semaine dernière contre l’Europe de l’austérité et du chômage.

Ce mouvement aura un temps fort le 29 février prochain à l’appel

de la Confédération européenne des syndicats.

Pour la première fois, cette dernière s’est très nettement prononcée contre les

projets de traités européens qu’on tente une nouvelle fois d’imposer aux peuples.

Imposés par le couple Sarkozy-Merkel, cachés aux citoyens européens, ils sont une sorte de constitutionnalisation à l’échelle

de toute l’Union européenne du scandaleux talon de fer déjà imposé au peuple grec. Après la mise en place de huit plans

d’austérité consécutifs, la dette y a augmenté de 25% avec un doublement du chômage. Preuve par l’absurde et d’indicibles

douleurs que l’austérité est un poison mortel.

Les familles sont saignée à blanc : baisse des retraites, suppression de plus de 15 000 emplois publics, vente

des entreprises publiques, diminution de toutes les prestations sociales et médicales, abaissement de 22% du salaire de base

et de 32% des rémunérations des jeunes de moins de 25 ans.

 

2012-02-23hd-une dans Front de Gauche

La misère s’abat sur une population dont la majorité, depuis des années, tirait déjà le diable

par la queue, tandis que les grands armateurs, les grandes sociétés privées, la riche Église

orthodoxe vivent dans l’opulence. Les dépenses d’armement comme l’argent placé

dans les paradis fiscaux ne sont pas touchés.

Les milieux financiers et le grand capital européen suivent avec attention les capacités

de réaction du peuple grec. En effet, de telles dispositions appliqués à notre pays, notamment

la réduction des salaires, aboutiraient à un SMIC net à 843€ par mois, tandis qu’un jeune serait

rémunéré à 702€ mensuels.

 

Il aurait été possible de faire autrement

Comment tolérer que soit ainsi traitée la nation qui  a légué au monde les principes de la démocratie ! Ceux-là  mêmes qui sont chaque

jour foulés au pied par les institutions européennes. N’ont-elles pas  installé à leur tête un représentant de la Banque Goldman-Sachs,

exécuteur des ordres d’une junte composée des représentants de la Commission de Bruxelles, de la Banque centrale européenne et

du Fonds monétaire international ?

Les marchés financiers estiment bien sûr être mieux servis par eux-mêmes. Pour les Grecs, c’est une toute autre

histoire !

[Lire la suite]

Source : Le blog de Patrick Le Hyaric  23 février 2012

grece3-29981-300x200 dans Grece

 

 

Signez ici la pétition Soldiarité avec le peuple grec

 

 

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy