• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 14 février 2012

Entre Nicolas Sarkozy et le Medef, l’amour dure toujours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

Entre Nicolas Sarkozy et le Medef, l'amour dure toujours dans POLITIQUE 2012-02-14une-huma-209x300

 

 

 

A la veille de la probable déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy,

l’Humanité de ce mercredi 15 février 2012 décortique la façon

dont le président de la République pour encore deux mois

a servi les intérêts du patronat durant son premier quinquennat

et souhaiterait remettre le couvert lors d’un second mandat.

 

 

A lire :

  • Le nouveau duo Parisot-Sarkozy se relance. Vingt-quatre heures avant le locataire de l’Élysée, la patronne du MEDEF a aimablement listé ses nouvelles consignes lors d’une conférence de presse ce mardi. Plus la peine d’en faire des tonnes comme il y a cinq ans, les duettistes repassent à l’attaque ensemble. Ainsi, la patronne des patrons revendique :
  1. des États-Unis d’Europe à la mode ultralibérale, avec règle d’or budgétaire pour tout le monde
  2. une cure d’amaigrissement renforcé de la Fonction publique avec deux départs sur trois non remplacés au lieu d’un sur deux actuellement
  3. des cadeaux aux entreprises avec la baisse des cotisations salariales et la  flexibilité renforcée du marché du travail
  4. la réduction de la protection sociale via une réforme (appauvrissement) du financement de l’assurance maladie et un débat (sic) sur un « nouvel âge de départ à la retraite« 
  • Le MEDEF en rêvait, Sarkozy  l’a fait. Retour sur 5 ans de cadeaux au patronat: règle d’or, dynamitage de l’ISF et Bouclier fiscal, haro sur les fonctionnaires, la Sécu en toutes franchises, pas de quartier pour les retraites, travailler peu pour gagner tout et TVA sociale
  • Sarkozy, candidat depuis 2007. Distancé dans les sondages, Nicolas Sarkozy est contraint d’annoncer précipitamment sa candidature. Redevenu hyper-candidat, il axera sa campagne sur des « propositions chocs », répondant aux désirs patronaux.
  • Un président placé sous « perspective négative ». La possible dégradation de la note de la France par l’agence Moody’s est un nouveau camouflet pour Sarkozy.

 

  • A lire aussi sur humanite.fr:

Notre dossier consacré à la Présidentielle 2012

Tout sur la campagne du Front de gauche

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Pétition pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

Reçu par courriel

Pétition pour une protection de l’apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM dans Environnement image0011-300x50

Le maïs MON810 sera dans les champs fin février 2012, son pollen est impropre à la consommation humaine.

En 2011, les apiculteurs espagnols et allemands se retrouvent avec du miel invendable ;

en France c’est pour ce printemps 2012.

Le nombre de signatures n’est pas encore suffisant.

Il faut signer la pétition sur ce site :

http://www.ogm-abeille.org/#petition

 

Plus d’informations sur les impacts des OGM sur les abeilles et l’apiculture

OGM : l’abeille dans la tourmente

 

Publié dans Environnement, PETITION, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Lisbonne : 300 000 manifestants contre la rigueur imposée par la « troïka »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

Samedi à Lisbonne : 300 000 manifestants

la plus grande manifestation de ces 30 dernières années

 

C’est à l’appel de la CGTP, que les Portugais ont réservé ce comité d’accueil à la troïka des créanciers qui doit débarquer à Lisbonne, mercredi, pour évaluer la conformité des plans d’austérité portugais avec l’accord signé en 2011 pour un sauvetage de 78 milliards d’euros.

«  Nous sommes là pour protester contre l’exploitation, l’inégalité et la pauvreté. C’est cela que la Troïka Union européenne, BCE et FMI apporte à ce pays, avec le consentement du gouvernement ».

« Le plan de sauvetage est très bon pour les créanciers qui touchent des milliards en intérêts et en commissions, très bon pour les banques, mais ces mesures sont vraiment néfastes pour les travailleurs, les jeunes, les retraités, pour les 2,7 millions de Portugais au bord de la pauvreté, et ceux qui sont déjà dedans »

Armenio Alves Carlos, secrétaire général de la CGTP

 

Portugal :

Forte mobilisation à Lisbonne

 

 Lisbonne : 300 000 manifestants contre la rigueur imposée par la Trois cent mille personnes venues de tout le pays ont manifesté samedi,

à l’appel de la CGTP, principale centrale syndicale, contre les mesures

d’austérité dictées par le gouvernement.

Une nouvelle fois, les Portugais se sont mobilisés contre l’austérité.

Selon la CGTP, la principale centrale syndicale portugaise, à l’initiative

de cette journée d’action, 300 000 personnes se sont rassemblées samedi

à Lisbonne. Du jamais-vu depuis trente ans.

Les manifestants, arrivés de l’ensemble du pays à bord de cars affrétés pour l’occasion, ont convergé vers la place du Commerce,

dans le centre historique, déployant des banderoles telles que « Non à l’exploitation, non aux inégalités, non à l’appauvrissement »

ou encore « Une autre politique est possible et nécessaire ».

La manifestation se déroulait à quelques jours de l’évaluation trimestrielle de suivi du plan de sauvetage de 78 milliards d’euros,

par la troïka (UE, FMI, BCE) représentant les créanciers du Portugal. En échange, le gouvernement de Pedro Passos Coelho (droite)

s’est engagé à mettre en œuvre un sévère programme de rigueur prévoyant des hausses d’impôts, une baisse des prestations

sociales et plus de flexibilité du travail.

« Nous saisissons cette occasion pour faire notre propre évaluation, au nom de ceux qui souffrent au quotidien », a déclaré

Armenio Carlos, secrétaire général de la CGTP. « Nous devons accentuer la lutte. Le pays a besoin d’enlever la corde

qu’il a au cou », a-t-il ajouté. Plusieurs autres rassemblements sont d’ores et déjà prévus dans tout le pays le 29 février.

Armenio Carlos a appelé à une renégociation de la dette portugaise au lieu de la poursuite du programme d’austérité. Le mois dernier,

la CGTP avait refusé, contrairement à d’autres centrales portugaises, notamment l’UGT, de donner son aval à la réforme du marché

du travail proposée par le gouvernement.

La baisse des dépenses publiques et les hausses fiscales imposées à marche forcée par les bailleurs internationaux ont provoqué

au Portugal la plus forte récession depuis les années ayant suivi le retour de la démocratie en 1974.

Le taux de chômage a atteint le niveau record de 13,6 %. Selon une récente étude d’Eurostat, un quart de la population est désormais

au seuil de pauvreté. Celle-ci affecte 1,2 million de travailleurs, vivant avec 434 euros par mois.

Bernard Duraud

humanite  13 Février 2012

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Grèce : signez la pétition à l’initiative de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

Solidarité avec la résistance grecque

 

Grèce : signez la pétition à l'initiative de l'Humanité dans Austerite grece2_01-300x150 Le Peuple grec est en situation de légitime défense. On tente de lui imposer

des politiques d’austérité insupportables. Les plans successifs échafaudés

à Bruxelles ou par le conseil européen et présentés à intervalles de plus en

plus réguliers comme le seul moyen de le « sauver » du surendettement et

de « sauver » l’euro, sont à chaque fois en échec.

 

En se soumettant toujours davantage au diktat des marchés financiers on ne traite pas le malade. On le tue. Poursuivre dans

cette voie est aussi insensé que dangereux. L’austérité, fait mal aux peuples européens, elle frappe aussi l’Europe de plein fouet.

Il faut un véritable plan de solidarité avec la Grèce. C’est aussi la seule voie du salut pour l’euro et les partenaires européens

d’Athènes.

La Banque Centrale Européenne (BCE) doit aider à relancer la croissance et l’emploi en Grèce et partout ailleurs, en finançant

- au taux auquel elle prête aux banques à 1% voire moins -, les États et leurs services publics, en leur permettant ainsi de sortir

de leurs dépendances des marchés financiers et de leurs taux d’intérêt usuraires.

Partout aujourd’hui la croissance décline. Une nouvelle récession menace la zone euro. La démocratie est piétinée.

Des gouvernements non élus, comme celui d’Athènes, sont désignés, des aréopages bureaucratiques dictent leur loi aux

assemblées élues. Des décisions autoritaires sont prises pour forcer les résistances populaires contre l’écrasement des salaires

et des protections sociales. La construction européenne ne survivra pas à cette fuite en avant.

Les peuples en lutte contre l’austérité ont raison. Ils ont besoin de toute notre solidarité. Nous appuyons l’idée avancée

par des économistes, des acteurs du mouvement social et des forces de gauche pour que, par le rachat de titres de dette publique

à l’émission, la BCE finance directement les États et leurs services publics. Ce serait là le seul moyen de casser les ressorts de la

spéculation contre les dettes publiques.

Les différents partenaires de la zone euro doivent pouvoir user du pouvoir de la BCE de créer de l’argent pour financer les immenses

besoins de notre temps (sociaux, écologiques, énergétiques, sanitaires etc) et répondre enfin présent à la nécessaire solidarité

européenne. Elles ne sont pas inflationnistes puisqu’elles impulsent une productivité supérieure et écologique et des créations de

richesses nouvelles dans toute la zone euro.

Le Fonds Européen de Stabilité Financière mis en place par l’UE doit être transformé en un fonds européen de développement social

et écologique et dévoué à cette optique. Et la recapitalisation des banques ou leur nationalisation doit être conditionnée à une autre

politique du crédit au service de ces objectifs.

L’Europe est à un tournant. Elle ne peut sortir de la crise que si elle s’émancipe de la dictature des marchés financiers et se rend

capable d’une promotion sociale, démocratique et écologique partagée.


Signez

humanitefr Banques dans FMI   14 Février 2012

 

Publié dans Austerite, FMI "affameur des peuples", Grece, PETITION, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent : « On ne laissera pas Sarkozy usurper la parole de la France »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

 

Pierre Laurent : Le secrétaire national du PCF a appelé, hier soir,

les forces du Front de gauche à manifester,

devant l’Assemblée nationale,

contre le « coup de force » du chef de l’État

sur la TVA sociale.  

 

Vous appelez 
à un rassemblement 
à l’Assemblée nationale contre le vote des nouvelles mesures

de Nicolas Sarkozy. Pourquoi organiser une mobilisation si près de l’élection présidentielle ?

Pierre Laurent. La France va voter dans deux mois. Nicolas Sarkozy, qui se sait en danger, veut mettre le pays devant le fait accompli de sa politique. L’accélération et l’agressivité de son entrée en campagne sont des aveux de faiblesse. Nous ne le laisserons pas mener impunément un double coup de force. Primo, il veut faire adopter à marche forcée une série de lois antisociales, avec le vote, dès demain, mardi, de la TVA antisociale, suivi des accords de compétitivité qui démolissent le Code du travail. Secundo, il entend, en duo avec Angela Merkel, hâter l’adoption au Parlement, à partir du 21 février, des nouveaux mécanismes européens d’austérité, puis, début mars, d’un nouveau traité européen qui prévoit des sanctions automatiques et la mise sous tutelle des États qui ne se plieraient pas aux nouvelles règles. La Grèce nous montre où cela mène. Les élections présidentielle et législatives doivent mettre en échec ces projets, c’est-à-dire non seulement dégager Nicolas Sarkozy et les siens, mais rendre irréversible l’engagement de leur remise en cause par la nouvelle majorité. Le Front de gauche entame la riposte et le rassemblement dès aujourd’hui. C’est le sens de notre appel à se rassembler avec nos parlementaires devant l’Assemblée nationale, mardi 14 février, à 18 h 30.

Nicolas Sarkozy évoque la tenue de référendums sur de nouvelles obligations pour les chômeurs


et sur les droits des étrangers. 
Qu’en pensez-vous ?

Pierre Laurent. Quand il s’est agi de la réforme des retraites ou du traité de Lisbonne, le chef de l’État a « oublié » de consulter les Français. Il s’agit en réalité d’une opération politicienne, puisque les référendums en question ne verront pas le jour d’ici l’élection présidentielle. Le référendum sur l’indemnisation du chômage est une nouvelle tentative de culpabilisation des chômeurs et de division du salariat. La cause du chômage, ce ne sont pas les chômeurs, mais les stratégies financières de rentabilité responsables des délocalisations. La droite veut détourner le débat des vraies responsabilités du capitalisme financier dans la crise.

N’assiste-t-on pas à une compétition entre la droite et l’extrême droite pour le leadership

des idées réactionnaires ?

Pierre Laurent. Nicolas Sarkozy entre en campagne sur un projet d’ultradroite. Si son programme était poursuivi demain, ce serait le retour au Moyen-Âge social. Sur des points de plus en plus nombreux, sociaux ou sociétaux, les projets de la droite et de l’extrême droite deviennent interchangeables. Cela réduit à néant l’affirmation selon laquelle le FN constituerait une alternative à la droite. Ce sont désormais deux campagnes complémentaires, le rôle dévolu au FN étant de piéger « à droite » ceux qui cherchent à échapper à une alternance trop molle à leurs yeux. Le Front de gauche dérange ce calcul par sa campagne très conquérante et offensive. Nous marquons des points en portant l’aspiration à une alternative à la politique de Nicolas Sarkozy sur des bases de progrès humain, de solidarité et d’union républicaine progressiste. C’est la raison de l’écho grandissant que le Front de gauche rencontre dans le monde du travail. Nous sommes en train de mettre en échec l’opération de la droite et du FN.

[Lire la suite]

humanite fiscalité dans PCF  13 Février 2012

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Sénat : la commission des affaires sociales adopte la proposition de loi tendant à l’interdiction des licenciements boursiers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

La commission des affaires sociales propose une mesure forte

Sénat : la commission des affaires sociales adopte la proposition de loi tendant  à l’interdiction des licenciements boursiers dans France 6a00d83451d36969e2010534a2ddbe970b-800wi-212x300d’interdiction des licenciements boursiers

 

Réunie le 8 février 2012 sous la présidence d’Annie David (CRC – Isère),

la commission des affaires sociales a adopté la proposition de loi tendant

à l’interdiction des licenciements boursiers,

déposée par le groupe communiste, républicain et citoyen (CRC)

en septembre dernier.

La commission a approuvé les conclusions de son rapporteur,

Dominique Watrin (CRC – Pas-de-Calais), qui a recommandé l’adoption

du texte, tout en proposant d’y apporter des améliorations techniques.

 

La proposition de loi vise à mettre un terme à ce scandale que constituent les licenciements économiques

effectués par des entreprises bénéficiaires pour des raisons purement financières, en dehors de toute

nécessité économique ou industrielle, dans le seul but de distribuer des dividendes encore plus élevés.

 

Pour y parvenir, une mesure efficace et lisible est proposée : seraient réputés sans cause réelle et

sérieuse les licenciements économiques effectués par les entreprises qui auraient distribué des dividendes

au titre du dernier exercice comptable.

 

A la demande d’un salarié, l’inspection du travail pourrait vérifier

si l’entreprise ne contrevient pas à cette règle, ce qui aiderait les salariés à faire valoir ensuite leurs droits

devant le juge. L’entreprise qui procéderait à un licenciement en violation de cette interdiction serait

condamnée à rembourser toutes les aides publiques qu’elle aurait reçues, y compris les exonérations de

cotisations sociales et les allégements d’impôt.

L’objectif de cette mesure est de garantir que ce soient les détenteurs du capital qui fassent les premiers

des efforts, en cas de besoin, et non les salariés dont l’emploi est trop souvent sacrifié au nom de la

recherche d’un meilleur rendement à court terme.

 

Cette proposition de loi se veut la première étape d’un processus plus vaste de reconquête des droits

sociaux et de changement du rapport de force, pour remettre la finance au service de l’économie, condition

indispensable de la réindustrialisation de notre pays.

 bandeau-300x44 CRC dans POLITIQUE

Communiqué de la commission des Affaires sociales du Sénat.

Par Annie David / 9 février 2012

Illustration : PCF Grésivaudan

*

 

Publié dans France, POLITIQUE, Senat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon à Lille le 29 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2012

 

MEETING

le jeudi 29 mars 2012 à 19 h

au Zénith de Lille

avec

Pierre Laurent

secrétaire national du Parti Communiste Français

et

Jean-Luc Mélenchon

candidat du Front de Gauche

à l’élection présidentielle

Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon à Lille le 29 mars  dans Front de Gauche 0022-300x224

Pour savoir si un transport collectif est organisé au départ de votre secteur

Renseignements : 03 20 63 08 08

Pour notre secteur, les infos seront mises sur le blog dès qu’elles me seront communiquées

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | 3 Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy