• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 13 février 2012

Espagne : « entre 2000 et 2010, l’Etat espagnol a remboursé plus de 3 fois ce qu’il devait en 2010, et continue à en devoir près du double »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

Combien de temps encore la population espagnole

devra-t-elle rembourser une dette qui n’est pas la sienne ?

Espagne :

La dette de l’État espagnol est dans le point de mire de toute l’Europe, du fait

que les marchés financiers (banques d’investissement, fonds vautours et assurances)

continuent à spéculer sur cette dette avec un seul objectif : amasser de juteux bénéfices.

Et cela provoque l’appauvrissement de la population dans son ensemble,

car toute cette spéculation conduit à une augmentation progressive des intérêts à payer,

réduisant à son tour, d’autres dépenses de l’État : éducation, prestations de retraite,

vieillesse et chômage, justice, santé ou services sociaux.

gal_48411-300x220 dette illégitime dans Espagne

Remboursement de la dette, par Jorge Alaminos, Tlaxcala

Toutes ces mesures d’austérité, équivalentes aux plans d’ajustement structurel menés au sud de la planète à partir des années 80, ne font qu’augmenter les inégalités sociales, à travers l’appauvrissement chaque fois plus important des personnes, spécialement des plus vulnérables (femmes, minorités ethniques, jeunes, immigrés, personnes au chômage et à la retraite).
Cependant, et contrairement au discours dominant, ce ne sont pas les dépenses publiques qui ont fait augmenter la dette de l’État espagnol, mais bien au contraire, les mesures, dont le bénéfice pour l’ensemble de la population est plus que douteux, qui ont provoqué les déficits obligeant à un endettement croissant. Par exemple, la baisse des impôts sur les successions et donations, sur la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu, et la suppression de l’impôt sur le patrimoine ont bénéficié aux plus riches, dont le patrimoine, en réponse à leur cupidité, a par ailleurs été protégé par la fraude fiscale, la baisse des impôts sur les sociétés et les SICAV.
Par conséquent, la logique opérante consiste à faire payer à l’ensemble de la population des avantages économiques obtenus par un petit nombre de personnes qui s’enrichissent grâce à la dette. Mais il n’est pas facile de connaître la proportion exacte du budget dédiée au remboursement. Ceci est dû à une volonté politique délibérée de dissimuler ces questions à la population, rendue possible par le caractère particulier de l’endettement des Etats, très différent de la compréhension générale qu’on peut avoir des prêts aux particuliers ou aux entreprises.
*

Auteurs :

aut_2167 dette publique dans POLITIQUE aut_804 dans Union europeenne
Yves Julien
Jérôme Duval

Source : Tlaxcala

*

Publié dans ECONOMIE, Espagne, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Solidarité avec le peuple grec : rassemblement ce soir devant l’ambassade grecque à 18h30 à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

 Grèce : « Qui sème la misère récolte la colère »

 

 

Solidarité avec le peuple grec : rassemblement ce soir devant l'ambassade grecque à 18h30 à Paris dans Grece grece_8-300x150Les dirigeants européens et le FMI ont exigé du gouvernement grec

– non élu et illégitime – un nouveau plan d’austérité

pour le déblocage de l’aide de l’UE.

Cette aide n’est pourtant pas destinée au développement social dont

la Grèce a un besoin vital, mais à garantir le remboursement des dettes

de l’État grec aux banques.

Ceux qui en France, Nicolas Sarkozy en tête, ont mis la pression pour que ces mesures indignes

soient adoptées – et qui d’ailleurs imposent les mêmes aux Français – nous font honte.

Ils ne représentent pas le peuple français, solidaire du peuple grec. C’est le 8ème plan d’austérité qui, comme

les 7 premiers, est censé régler une fois pour toutes le problème de la crise de la dette grecque. Les 7 autres

plans ont consisté à baisser les salaires des fonctionnaires de 50%, à privatiser les services publics, fermer

des écoles et asphyxier les hôpitaux, pour au final, n’avoir pour conséquence que l’explosion du chômage,

de la précarité et de la pauvreté.

Aujourd’hui, alors que la récession économique est bien installée, la troïka remet le couvert et le pays est mis

sous tutelle pour de nouvelles attaques sur les retraites, la suppression du salaire minimum dans le secteur

privé, nouvelles suppressions d’emploi dans la fonction publique… Bref, les mêmes recettes, la même méthode

et les mêmes qui trinquent.

Comment alors ne pas comprendre l’exaspération populaire qui s’exprime en ce moment même à Athènes

et dans de nombreuses villes grecques ? Comme on dit « Qui sème la misère récolte la colère ».

Le PCF soutient les citoyens grecs en lutte et les parlementaires de gauche qui ont porté

la parole du peuple dans la Vouli en votant contre ce texte dangereux pour la Grèce comme

pour toute l’Europe. Il appelle, aux côtés de ses partenaires du Front de gauche,

au rassemblement ce soir devant l’ambassade grecque à 18h30 à Paris.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, Président du PGE,

Source : Site national du PCF  13 février 2012

 

Publié dans Grece, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaire »

Le Nord-Pas de Calais en mouvement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

Le Nord-Pas de Calais en mouvement : des dates — des affiches — des moments forts

  • mardi 14 février à Bruay-en-Artois contre la dictature des médias
  • samedi 18 février à Lille manifestation contre la présence FN au Zénith
  • mercredi 29 février, appel des syndicats à manifester contre l’austérité
  • vendredi 9 mars à Hénin-Beaumont conférence / débat sur le thème de l’imposture du FN
  • dimanche 18 mars, meeting du FdG, Place de la Bastille à Paris
  • jeudi 29 mars, grand meeting de campagne au Zénith de Lille

*****

Le Nord-Pas de Calais en mouvement dans POLITIQUE 14-f%C3%A9v-211x300Affiche-18-f-v-A4-1-1-212x300 meeting dans Presidentielle 20129-mars-231x300 racisme
*****
***
Source : PCF Maubeuge  13 février 2012
***

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Grèce : malgré la résistance de la rue, Athènes adopte l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

 

Grèce : malgré la résistance de la rue, Athènes adopte l’austérité dans Austerite Dracula-273x300100 000 Grecs ont manifesté hier

contre le nouveau plan d’austérité imposé

 par l’Union européenne et le FMI :

80 000 à Athènes, 20 000 à Salonique (chiffres de la police)

 

Alors que la manifestation se déroulait pacifiquement, les policiers ont,

semble-t-il, profité de heurts avec des jeunes contestataires pour noyer

les manifestants sous des flots de gaz lacrymogènes.

On respirait l’odeur des gaz jusque dans le Parlement.

« Ils nous ont attaqués alors que la manifestation était pacifique, explique Irini, une jeune actrice sans emploi.

Ils arrivaient de trois endroits différents en lançant des produits chimiques sur la foule.

Des gens étaient à terre. » (source : lemonde.fr)

Mikis Théodorakis et Manolis Glezos, le héros de la résistance, connu pour avoir décroché le drapeau nazi

de l’Acropole en 1941 participaient à la manifestation :

« Les députés s’apprêtent à voter des mesures qui vont conduire à la mort de la Grèce (…) mais le peuple

ne va pas céder », Mikis Théodorakis

« Est-il possible d’imposer ces mesures à coups de gaz lacrymogènes ? Elles n’ont pas reçu le vote

du peuple grec. », Manolis Glezos

Les heurts avec la police se sont poursuivis jusque tard dans la nuit.

C’est sous la protection de 3 000 policiers que le Parlement grec a adopté le nouveau plan d’austérité infligé

au peuple grec par 199 voix de majorité sur 278 députés présents.

Déja exsangue, le peuple grec va donc subir une nouvelle saignée, une véritable mise à mort :

  • réduction de 22 % du salaire minimum qui passe ainsi à moins de 600 euros dans un pays où les prix ne

cessent d’augmenter et où les salaires nets ont déjà reculé de 14,6 % au cours des deux dernières années.

Pour les moins de 25 ans, la baisse sera de 32 %  !

  • déréglementation générale du marché du travail
  • suppression de 15 000 emplois publics
  • nouvelles coupes sur certaines pensions de retraite
  • nouveau dépeçage du service public avec la privatisation de quatre entreprises d’Etat (gaz, eau, jeux,

pétrole) d’ici la fin du premier semestre 2012

  • recapitalisation des banques grecques.

 

3829504-5742382-300x199 dans FMI

Samedi matin, au second jour de la grève générale de 48 heures,

le KKE (Parti communiste grec) avait déployé deux banderoles géantes

au sommet du rocher de l’Acropole devant des centaines de militants

brandissant des drapeaux rouges.

 

 

 

Grèce : malgré la résistance de la rue, Athènes adopte l’austérité

 

grece_8-300x150 dans Grece Athènes, envoyé spécial.

Malgré les défections d’une quarantaine de députés

des partis de la coalition gouvernementale,

le nouveau plan d’austérité imposé à la Grèce par

l’Union européenne et le Fonds monétaire international

a été adopté par le parlement.

Dans la rue, les manifestations sévèrement réprimées ont fait au moins 50 blessés à Athènes et de

nombreux immeubles étaient en feu. Deux figures historiques de la Grèce contemporaine,

Manolis Glezos et Mikis Theodorakis, présents dans la manifestation, ont reçu de fortes doses

de gaz lacrymogène. 

Retour sur cette journée cruciale avec le récit de notre envoyé spécial, Fabien Perrier.

Les scènes qui se déroulent actuellement à Athènes sont d’une violence inouïe, indécente dans un pays membre de l’Union

Européenne, censée respecter des valeurs aussi fondamentales que les droits de l’Homme ou la démocratie. Alors que les milliers

de manifestants se rassemblaient tranquillement sur la place Syntagma, à l’appel des deux confédérations syndicales GSEE (privé)

et Adedy (public) et de la gauche (Syriza, Andarsia…) ou sur la place Omonia à l’appel du KKE, la police a littéralement gazé

la place, puis les rues alentours.

Le prétexte invoqué pour justifier ces actes : des groupes de contestataires ont fait pression sur un cordon des forces antiémeutes

devant l’esplanade du soldat inconnu, en contrebas du parlement, selon les images en direct du site internet Zougla. [les vidéos

du site montrent l’évolution de la situation depuis le début de la manifestation jusque tard dans la nuit, les commentaires sont en grec mais les images

parlent d’elles-mêmes,ndlr]

[Lire la suite]

Source : humanitefr dans POLITIQUE le 12 Février 2012

 

 

Publié dans Austerite, FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Union europeenne | 2 Commentaires »

Toutes les civilisations…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

Toutes les civilisations ne se valent pas, selon Claude Guéant...

Toutes les civilisations... dans Humour les-civilisations-ne-se-valent-pas-300x206

 

 Vu sur PCF Arras

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Patrick Chamoiseau : « M. Letchimy a dit ce qu’il fallait dire comme il fallait le dire. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2012

 

Aucune excuse, aucune sanction, soutien total à M. Letchimy

 

Patrick Chamoiseau : Par Patrick Chamoiseau , écrivain

Quand on commence à hiérarchiser entre les civilisations, sur les degrés de « l’inférieur »

et du « supérieur », on entre dans une dérive vers les pires horizons. L’idée de civilisation,

très à la mode durant les grandes conquêtes occidentales, renvoie à celle de culture

dont elle serait le substrat le plus noble ; et le fait de culture débouche directement sur

le socle de l’humain. Avec l’humain, venaient les absurdités de la « race » qui ont occupé

les thèses de supériorité, et donc de hiérarchisation, où se sont abimés le comte Arthur

de Gobineau, les anthropologies racistes, et toutes les justifications du colonialisme.

L’idée de « race supérieure » engendrait celles de culture et de civilisation supérieures.

 

Ce qui autorisait à inverser la formule et à considérer que la simple possibilité de civilisation supérieure impliquait sinon une race

(on n’ose plus l’avancer) mais des cultures et des humanités inférieures. C’est pourquoi l’équation réversible coloniser =

civiliser a si longtemps duré, et pointe encore de temps en temps un restant de ténèbres.

 

Dès lors, chaque fois qu’un pouvoir politique ou religieux a cru appartenir à une civilisation « supérieure », cela s’est toujours

traduit  par les grands crimes d’État que furent la Traite, l’esclavage, les colonisations, le système des camps de concentration,

les apartheids, les génocides ou les purifications ethniques qui aujourd’hui encore occupent la vie du monde.

 

Donc, réactiver l’idée de civilisation, et recommencer à les hiérarchiser n’est pas une mince affaire ! Ce n’est pas non plus une

simple stratégie électorale, mais un état d’esprit, voire un semblant de pensée. Derrière les déclarations répétées du ministre

de l’intérieur de la France, se dessine l’auréole du discours de Dakar, les chroniques de la chasse aux enfants immigrés alentour

des écoles, les velléités de police génétique contre les regroupements familiaux, la traque honteuse des Roms, le spectre du

ministère de l’identité nationale, le grondement régulier des charters expéditifs, les quotas d’expulsions prédéfinis et célébrés,

le renvoi des étudiants étrangers, et même la fragilisation systématique des immigrés en situation régulière qui, en ce moment,

dès trois heures du matin, affrontent les glaciations devant les préfectures… En face d’une telle convergence, on croirait voir de

grandes ailes qui s’ouvrent pour un sinistre envol.

Lire la suite

Pour signer la pétition de soutien, cliquez ici

Lu sur : PCF Grésivaudan  12 février 2012

 

Publié dans PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy