• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 11 février 2012

« Faut pas prendre les gens pour des cons »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

L’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy approche.

En ces temps de campagne présidentielle, rappelons-nous ce qu’il avait promis en 2007.

http://www.dailymotion.com/video/xoia3u

par PlaceauPeuple

 

Et, pour 2012, voilà ce qu’il veut nous imposer comme modèle !

 

  • Ces retraités allemands obligés de retourner au travail

 

« Faut pas prendre les gens pour des cons » dans Allemagne 3979343309_c4cb4f2a16_z11-300x300Ils distribuent des journaux, rangent les étagères

dans les supermarchés, font des sondages

par téléphones…

Plus de 660 000 retraités allemands doivent travailler

à temps partiel pour compléter leur pension.

Un nombre en hausse constante : la multiplication

des mini-jobs et des faibles salaires donne

nécessairement des retraites de misère.

Par Déborah Berlioz pour myeurope.info.

Wolgang, 57 ans, sert des parts de gâteau à la cafétéria d’un centre de soins au cœur de Berlin. Cet homme jovial est pourtant à la retraite depuis plus de deux ans. Après deux crises cardiaques, il a du cesser son activité de chauffeur. Mais impossible pour lui de passer ses journées entre mots croisés et jardinage.

« En tant que retraité je touche 525 euros par mois. Je paye un loyer de 440 euros. Avec téléphone, le gaz, etc, il faut rajouter 150 euros. Et cela ne suffit pas. Il faut bien vivre de quelque chose c’est pour ça que je travaille ici. »

Wolgang travaille donc 20 heures par semaine dans ce centre, et cela pour 390 euros par mois. C’est ce qu’on appelle un mini-job de ce côté du Rhin. Introduits par les réformes Hartz IV au début des années 2000, ces contrats permettent aux employeurs d’être exonérés de charges tant que le salaire ne dépasse pas les 400 euros par mois.
Paupérisation

Depuis, ils n’ont cessé de se développer dans tout le pays. Et nombreux sont les retraités à accepter ce genre de postes. Selon le ministère des affaires sociales, plus de 660 000 séniors de 65 à 74 ans auraient un emploi à temps partiel. Et si certains pensent que tous ces retraités continuent de travailler par plaisir, Ulrike Mascher les contredit fermement. Elle préside de l’association pour la défense des droits sociaux VDK.

« Quand on voit dans quelles activités les retraités travaillent, ils portent des journaux à 5h du matin, ils rangent des étagères dans des supermarchés, ils font des ménages, ils travaillent comme portiers la nuit. Ce sont des activités qu’on ne fait pas parce qu’on veut rencontrer des collègues ou parce que cela nous plait mais parce qu’on a urgemment besoin d’argent parce que la retraite ne suffit pas. »

Alors certes, 660 000 retraités qui travaillent, cela ne représente que 3,3% des personnes âgées de plus de 65 ans. Un chiffre que le gouvernement a vite fait de mettre en avant pour rassurer les masses . Mais le problème c’est qu’ils sont de plus en plus nombreux à faire partie de cette catégorie de population menacée de paupérisation. Ils n’étaient que 416 000 en 2000. Leur nombre a donc augmenté de plus de 58% en dix ans.
Baisse déguisée du niveau des prestations

[Lire la suite sur placeaupeuple2012.fr/]

 

  • Allemagne – 12 millions de pauvres, la face cachée du triple A

 

Extraits

« La pauvreté en Allemagne, cela ne ressemble bien sûr pas au tiers-monde, explique Anke Assig, porte-parole de l’Association nationale des soupes populaires. C’est une pauvreté cachée, une pauvreté de l’exclusion sociale plutôt que du haillon, une pauvreté que l’on n’ose pas avouer et que l’État a encore les moyens d’amortir. Mais il y a aujourd’hui près de 12 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté en Allemagne, c’est-à-dire 940 € par mois pour une personne seule. Sur 82 millions d’habitants, ce n’est pas rien. » Quinze pour cent de la population, quand cette proportion n’atteignait que 13,5 % en France en 2009.

« Des soupes populaires s’installent près des écoles pour les enfants qui n’ont pas les moyens de se payer la cantine. » Anke Assig, militante associative

L’activité de l’équivalent allemand des Restos du coeur, dont le nombre de « clients » est passé de 1,3 à 1,5 million ces deux dernières années, reflète assez fidèlement le bilan dressé par le dernier rapport gouvernemental sur la pauvreté : « En Allemagne, la pauvreté n’est plus marquée par la partition entre l’Est et l’Ouest. La région de la Ruhr et des villes comme Dortmund ou Duisburg ont autant de pauvresque le Land du Mecklembourg » de l’ex-RDA, détaille Anke Assig.

Le phénomène touche majoritairement les chômeurs, les personnes en emploi précaire et les femmes seules avec enfants (lire l’encadré, p. 50). Deux millions et demi d’enfants vivent dans un foyer pauvre. « Il existe de plus en plus de soupes populaires qui s’installent près des écoles pour que les enfants qui n’ont pas les moyens de se payer la cantine puissent venir. Quand ce n’est pas possible, nous livrons aussi des paquets repas », précise-t-elle.

[...]

Aujourd’hui, on recense outre-Rhin près de 6,5 millions de « mini-jobers », avec des emplois à 400 € pour 60 heures par mois, dans les secteurs aussi variés que la distribution, le nettoyage industriel, les soins aux personnes âgés, l’artisanat, la coiffure, etc. On compte 1 million d’intérimaires et 2,9 millions de chômeurs :

« Dans certains secteurs économiques, on peut qualifier l’Allemagne de pays à bas salaires », estimait, en 2010, Ingrid Schmidt, la présidente du Tribunal fédéral du travail. Depuis, la situation ne s’est pas améliorée. Et les classes moyennes, qui en supportent largement les conséquences, fondent comme neige au soleil.

[...]

Une énorme richesse toujours plus mal répartie

Les Allemands sont très riches. Enfin, pas tous… Les statisticiens évaluent leurs avoirs à près de 8 600 milliards d’euros. Mais 25 % de cette somme appartient aux 1 % des Allemands les plus riches. Soit 825 000 personnes qui possèdent chacune 2,6 millions en moyenne. De l’autre côté, 70 % de la population, soit 57,7 millions de personnes, se contente de 9 % du gâteau : 13 414 € par personne. Ces inégalités se renforcent d’autant que la part des salaires dans les revenus des Allemands a fortement diminuée, passant de 72,2 % en 2000 à 66,4 % en 2011.

[Lire l’article complet]

 

 

Publié dans Allemagne, Austerite, POLITIQUE, RETRAITES, UMP, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Le succès des rassemblements du Front de gauche fait des jaloux !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Le FN jalouse la dynamique du Front de gauche

 

Le succès des rassemblements du Front de gauche fait des jaloux ! dans F-Haine meeting_02-300x199Le directeur stratégique de Marine Le Pen, Florian Philippot, a assuré jeudi

dans un communiqué que Jean-Luc Mélenchon,

« mènera tout seul sa campagne de caniveau ».

Quelle élégance et quelle hauteur de vue…

Devant le succès des rassemblements du Front de gauche qui, en comparaison

font passer les meetings du Front national pour des réunions dans des cabines

téléphoniques, on sent poindre de la jalousie, voir un certain agacement

de la part des responsables du FN.

AntiFN-12-212x300 dans Front de GaucheIl va pourtant bien falloir qu’ils s’y fassent et qu’ils acceptent le débat et la contradiction.

Le temps des discours haineux et xénophobes sans contradicteur avec la complicité

passive de quelques média, est terminé.

Qu’on se le dise, le Front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon ne laisseront

plus rien passer.

 

Site national du PCF  9 février 2012

 

 

Publié dans F-Haine, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Marie-George Buffet invitée des « 4 Vérités » sur France 2

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Marie-George Buffet députée de Seine-Saint-Denis était l’invitée des 4 vérités jeudi 9 février 2012

http://www.dailymotion.com/video/xoh1x8
par CN-PCF

Publié dans PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Discours de Pierre Laurent à Villeurbanne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Mardi 7 février 2012, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du Conseil national

de campagne du Front de gauche était avec Jean-Luc Mélenchon à Villeurbanne.

http://www.dailymotion.com/video/xohuyd

Publié dans PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

L’actu de la campagne du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Assemblées citoyennes et initiatives dans tout le pays

 

Quelques exemples

 

  • Galerie photo : le Front de gauche en campagne dans l’Aube (10)

Voici une galerie de photos plus ou moins commentée du Front de Gauche en campagne ces deux dernières

semaines dans l’Aube : http://frontdegauche-aube.blogspot.com/2012/02/front-de-gauche-en-campagne-2.html.

 

 

L'actu de la campagne du Front de Gauche dans Front de Gauche l17-3-300x80Christophe Miqueu, 6 février 2012

comité de liaison du Front de Gauche Entre-deux-Mers et Sud-Gironde

 

 

 

l17-4 Assemblées citoyennes dans PCF Nord200 personnes dans une Assemblée Citoyenne,

Nyons (Drôme provençale)

 

 

 

 

 

  •  Action « carton plume dette » à Paris 18e (75)

 

 Un nouveau tract sur la dette a été édité à l’initiative du Front de gauche du quartier Goutte d’or

viewer-300x212 dans POLITIQUE

 

viewer_003-300x212 dans Presidentielle 2012

 

  • NORD

1ère circonscription

Assemblée Citoyenne Front de Gauche

arton2300-5218a

Face à la bataille des égos qui domine dans la campagne présidentielle,

le Front de Gauche a choisi de faire vivre une ambition collective à travers

des assemblées citoyennes où seront discutées son programme

et les actions menées.

Face à ceux qui ne proposent qu’une politique dédiée aux intérêts des puissants,

nous voulons répondre aux attentes populaires avec une véritable alternative à gauche.

La prochaine assemblée citoyenne du front de gauche sur la 1ere circonscription

du Nord (Lille, Loos, Faches Thumesnil) aura lieu

LE 16 FEVRIER 2012 – 18h30

SALLE BARON – Place du Général De Gaulle à Faches Thumesnil

- face à l’austérité et à la vie chère, quelles propositions du front de gauche ?

- notre campagne pour les élections présidentielles et législatives

 

Publié dans Front de Gauche, PCF Nord, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

NON au nouveau traité européen, NON à l’austérité à perpétuité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Rejeter le nouveau traité européen

 

par Patrick Le Hyaric

NON au nouveau traité européen, NON à l'austérité à perpétuité dans Austerite ces-263x300Un groupe de chercheurs rassemblé dans une fondation

-l’European Council on Foreign Relations-, basée à Londres, alerte

sur les « décrochages européens ».

« Les nuages noirs s’accumulent sur l’Europe », écrivent-ils.

Ils prédisent même que la crise « risque de faire sentir ses effets

en 2012 et les années suivantes ». De fait, dans plusieurs capitales

à travers le monde on s’alarme sur les conséquences du  dogme

de l’austérité appliqué à l’Union européenne. Celui-là même que les dirigeants

de l’Union européenne sous la dictée de Mme Merkel et M. Sarkozy tentent

de « constitutionnaliser ».

 

La Grèce qu’ils mettent de fait sous tutelle est leur terrain d’expérimentation. La confédération européenne des syndicats refuse

ces projets. Elle refuse aussi le nouveau traité européen. Voilà un bon point d’appui pour les peuples européens.

Ce nouveau traité européen, adopté le lundi 31 janvier par le Conseil européen est d’une extrême gravité. Il doit être ratifié

définitivement par ce même Conseil dans quelques semaines, au premier jour de mars.  Sans tenir compte de l’opinion

des citoyens européens, Merkel et Sarkozy veulent l’imposer au nom d’une prétendue « parole de l’État ».

[...]

Le nouveau traité européen est un mécanisme autoritaire à tendance dictatoriale, bafouant

les souverainetés populaires.

A la différence de la négociation des précédents accords ou traités européens, où les constitutions nationales étaient modifiées

a posteriori pour se mettre en conformité avec eux, cette fois, c’est un texte européen qui s’impose a priori aux constitutions

nationales avec l’obligation qui est faite aux États, sans vote de leurs parlements nationaux, d’y inclure le principe

autoritaire de la « règle d’or ». Ce carcan contraignant oblige les États à l’équilibre budgétaire, mais aussi les caisses de

protection sociale et les budgets des collectivités locales. Et il ne s’agit pas de n’importe quelle règle ! Le traité de Maastricht

et de Lisbonne avait retenu le principe de non dépassement des déficits à 3% des richesses produites dans le pays.

Objectif déjà difficile à atteindre.

Mais, cette fois, la norme est abaissée à 0,5% de déficit structurel. Ainsi, aucune dépense de long terme ne pourrait être

engagée, comme par exemple les plans pluriannuels d’embauche de salariés dans les secteurs publics, de la santé,

de la recherche  ou de l’enseignement.

Le projet de traité vise à constitutionnaliser la réduction des dépenses publiques et sociales, avec cette norme de 0,5% de

déficit à ne pas dépasser, (…)

Pour être vraiment sûr que cet oukase budgétaire sera vraiment appliqué, la cour de justice européenne tranchera et sanctionnera

tout État ne respectant pas la règle, en le condamnant à une amende allant jusqu’à 0,1% de son produit intérieur brut.

[...]

… un État qui sera sous le coup « d’une procédure de déficit excessif » sera placé « sous tutelle » dans le cadre d’un

« programme de partenariat économique et budgétaire » obligatoire. Ce programme est exactement celui appliqué

à la Grèce, (…)

Pour s’imposer, ce traité ne devra pas obligatoirement recevoir l’accord de tous les pays. Dès lors que « …douze pays

l’auront adopté, il sera réputé adopté pour tous ». Quel mépris de la démocratie et de la souveraineté des États !

[...]

Le projet de traité européen, le Pacte Euro plus et le programme Sarkozy ne sont qu’un même projet.

Il constitue une machine de guerre contre les peuples au seul service du monde de la finance.

Ne laissons pas faire !

Il n’y a pas de demi-mesure possible. Il y a besoin que se lève  un grand mouvement contre ces projets. Battre Sarkozy, Bayrou

ou Le Pen à l’élection présidentielle en serait la première étape. Utiliser cette élection présidentielle pour réclamer

une consultation populaire sur le nouveau traité, tout en travaillant à une unité des forces progressistes et des peuples

européens pour une autre Europe, en constituerait une autre.

Le vote Front de Gauche, le vote Jean-Luc Mélenchon est un moyen efficace de peser dans ce sens.

[Lire l’article complet]

 

Démocratie et solidarité toutes deux sacrifiées sur l’autel de la finance

Image de prévisualisation YouTube

par

nouveau-traitc3a9-242x300 Merkozy dans ECONOMIE

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy