• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 février 2012

Les victimes cachées de la crise sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

Les victimes cachées de la crise sociale

Sous l’effet du chômage et de la dégradation des conditions de vie, les idées noires

ne cessent de gagner du terrain en France.

Des associations réclament en vain un observatoire du suicide.

«En trois ans, avec 648 500 chômeurs de plus, on estime à 10 780 le nombre de suicidants supplémentaires et à 750 celui des morts. Tel est le prix humain de la crise. » Avec cette entrée en matière sans fioritures, l’association France prévention suicide a déjà donné le ton de la 16e journée nationale de prévention du suicide qui se déroule aujourd’hui : brutal.

Un sentiment de délaissement

Brutal comme tous ces deuils passés sous silence. Car c’est un fait, la première cause de mortalité chez les 25-34 ans préoccupe moins l’État que la sécurité routière, qui dispose actuellement de budgets 30 fois supérieurs. Un sentiment de délaissement que vient renforcer le plan d’action contre le suicide, pondu pour l’occasion avec cinq ans de retard par le ministère de la Santé, et dont les 49 mesures n’évoquent ni la crise ni le chômage. La création d’un Observatoire du suicide et des pratiques suicidaires, réclamée avec force par le collectif associatif et syndical, auteur de l’Appel des 44 en mai dernier, ne figure pas non plus à l’ordre du jour.
Surprenant, ce silence ? Pas franchement, tant cette hausse des suicides fait écho à la politique d’austérité menée par le gouvernement depuis 2008. À l’Inpes, François Beck estime en effet qu’entre 2005 et 2010 le taux annuel des tentatives de suicide a crû de 0,3 % à 0,5 %. « C’est minime, mais c’est une tendance. » Pour le professeur Michel Debout, président de France prévention suicide, continuer à faire l’autruche sur les conséquences humaines et sanitaires de la crise est une forme de « non-assistance à personne en danger ». Il défend, au contraire, l’idée d’une prévention active et solidaire, dont l’observatoire serait la pierre angulaire. D’après Jean-Claude Delgenes, du cabinet Technologia, spécialisé en gestion de crises, un tel outil permettrait en effet de recenser « les données sur les parcours des suicidants afin de mettre en place une prévention efficace et adaptée ».
Lire la suite

 

Source :  Les victimes cachées de la crise sociale dans Austerite humanite le 7 Février 2012

 

Publié dans Austerite, Chomage, POLITIQUE, SANTE, SOCIETE, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Extrait des Misérables lu par Jean-Luc Mélenchon à Villeurbanne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

 

En réponse aux critiques

  • qui lui reprochent d’être trop intellectuel pour son public,
  • et qui expriment ainsi le mépris qu’ils ont pour le peuple,

Jean-Luc Mélenchon a lu cet extrait des « Misérables » à Villeurbanne, le 7 février.

 

« En 93, selon que l’idée qui flottait était bonne ou mauvaise, selon que c’était le jour du fanatisme ou de l’enthousiasme,

il partait du faubourg Saint-Antoine tantôt des légions sauvages, tantôt des bandes héroïques.

Sauvages. Expliquons-nous sur ce mot. Ces hommes hérissés qui, dans les jours génésiaques du chaos révolutionnaire,

déguenillés, hurlants, farouches, le casse-tête levé, la pique haute, se ruaient sur le vieux Paris bouleversé, que voulaient-ils ?

Ils voulaient la fin des oppressions, la fin des tyrannies, la fin du glaive, le travail pour l’homme, l’instruction pour l’enfant,

la douceur sociale pour la femme, la liberté, l’égalité, la fraternité, le pain pour tous, l’idée pour tous, l’édénisation du monde,

le Progrès ; et cette chose sainte, bonne et douce, le progrès, poussés à bout, hors d’eux-mêmes, ils la réclamaient terribles,

demi-nus, la massue au poing, le rugissement à la bouche. C’étaient les sauvages, oui ; mais les sauvages de la civilisation.

Ils proclamaient avec furie le droit ; ils voulaient, fût-ce par le tremblement et l’épouvante, forcer le genre humain au paradis.

Ils semblaient des barbares et ils étaient des sauveurs. Ils réclamaient la lumière avec le masque de la nuit.

En regard de ces hommes, farouches, nous en convenons, et effrayants, mais farouches et effrayants pour le bien, il y a

d’autres hommes, souriants, brodés, dorés, enrubannés, constellés, en bas de soie, en plumes blanches, en gants jaunes,

en souliers vernis, qui, accoudés à une table de velours au coin d’une cheminée de marbre, insistent doucement pour le maintien

et la conservation du passé, du moyen-âge, du droit divin, du fanatisme, de l’ignorance, de l’esclavage, de la peine de mort, de

la guerre, glorifiant à demi-voix et avec politesse le sabre, le

bûcher et l’échafaud.

Quant à nous, si nous étions forcés à l’option entre les barbares de la civilisation et les civilisés de la barbarie, nous choisirions

les barbares.

Victor Hugo, Les Misérables

 

Publié dans Culture, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Coup de poignard dans le pouvoir d’achat et la protection sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

Coup de poignard dans le pouvoir d’achat et la protection sociale

 

Le président-candidat a commencé son mandat en faisant 15 milliards de cadeaux aux riches. Il a plongé le pays dans la crise, la récession et détruit l’emploi industriel. Il continue avec sa politique calamiteuse pour le peuple en offrant des cadeaux au grand patronat, aux spéculateurs en faisant la poche des pauvres. Nicolas Sarkozy qui parle de courage n’a, en vérité, que celui de battre en brèche la protection sociale et de mettre la tête sous l’eau aux plus faibles.

 

Premier cadeau : la TVA antisociale

Sous couvert de compétitivité des entreprises françaises, Sarkozy et la droite ont décidé, d’exonérer la totalité des cotisations patronales pour la branche famille de la Sécu et, en compensation, d’augmenter la TVA à 21,2 %. Cela va prélever 13 milliards d’euros sur l’économie française dont 85 % seront financé par les ménages.

Coup de poignard dans le pouvoir d'achat et la protection sociale dans Austerite 3744699-55674511

Non content de faire des cadeaux aux riches, Sarkozy fait les poches des pauvres.

Et au sein même des ménages, la hausse de la TVA pénaliserait surtout les ménages modestes, beaucoup plus exposés à la TVA que les ménages aisés qui épargnent une partie de leur revenu. Les 10 % des ménages les plus riches consacrent 3,4 % de leur revenu à la TVA, les 10 % les plus pauvres 8,1 %. La TVA est ainsi un impôt dégressif, dont la charge baisse quand le revenu augmente, à l’exact opposé de l’impôt sur le revenu.

Second cadeau : la casse du droit du travail

Sarkozy et la droite s’attaquent une fois de plus aux négociations sociales. Ils veulent instaurer le chantage patronal comme une généralité avec comme objectif à peine dissimulé, la volonté de faire renoncer les salariés aux 35 heures comme durée légale du travail ou à accepter des baisses de salaire en agitant le chiffon rouge de la menace de licenciements ou de délocalisations.

Un retour au XIXe siècle

C’est entreprise par entreprise que seront fixés les salaires et les durées de travail et non plus par la loi. Ces décisions auront désormais une valeur supérieur à la loi et au Code du travail. C’est un immense recul car, entreprise par entreprise, les travailleurs n’auront pas la capacité de répondre aux injonctions d’augmenter leur temps de travail, de baisser leurs salaires ou bien de passer au chômage technique. Une fois de plus, Sarkozy veut diviser pour mieux faire passer ses coups tordus.

 

Ceci n’est, ni plus, ni moins qu’un troisième plan d’austérité qui ne dit pas son nom. Comme il en a pris l’habitude, Nicolas Sarkozy casse les acquis sociaux, démantèle les lois qui nous protègent. Il cède aux injonctions des marchés financiers et fait des fleurs au  patronat.

Quand on est de gauche, on ne peut tergiverser sur le fait que l’on reviendra sur tout ce que Nicolas Sarkozy a cassé durant son mandat. Il faut une alternative ambitieuse et crédible à ces politiques mortifères. Le Parti communiste français, le Front de gauche et leur candidat commun à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon consacrent toutes leurs forces à la construction de cette alternative et font des propositions en ce sens :

  • interdire les licenciements boursiers et instaurer un moratoire sur la déréglementation des services publics.
  • supprimer le dispositif des heures supplémentaires,
  • au chantage sur les horaires et les salaires, opposer un projet de sécurisation de l’emploi, de la formation et des revenus du travail,
  • mettre fin aux exonérations patronales et sociales,
  • augmenter les salaires, passer progressivement le Smic à 1 700 € net,
  • donner des pouvoirs nouveaux, de contrôle et décisionnels pour les comités d’entreprises et les délégués du personnel notamment le droit de veto suspensif.

 

Mettons nos forces en commun !

Prenez le pouvoir ! Votez Mélenchon !

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS

MEMBRE DU

FRONT DE GAUCHE

Publié dans Austerite, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent invité de Ruth Elkrief sur BFM TV

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF était l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV mercredi 8 février 2012.

http://www.dailymotion.com/video/xogw0i

par CN-PCF

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Réplique des « Jeunes Communistes » à Eva Joly

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 

Réplique des

Eva, ne t’arrête pas là !

Les jeunes ne veulent pas de toi !

Europe Écologie, projet à l’arrêt pour les jeunes

 On savait déjà que les jeunes étaient comme la cinquième roue d’un carrosse Diesel

pour Europe-Écologie/les Verts :

deux pages sur les jeunes en tout et pour tout dans leur programme de 103 pages ! Et quelles pages…

Des propositions aussi centrales que « suppression des publicités lors des programmes jeunesse » ou,

plus dangereuses, des idées comme le « complément de revenu » pour permettre, prétendument, aux jeunes

précaires de vivre, alors qu’il faudrait s’attaquer de front à la précarité et pas demander encore à l’État de payer

à la place des patrons…

visuel4_par_ulysse11-1024x195 dans Jeunes Communistes

 

 

On savait déjà que dans les villes qu’ils gèrent, Europe-Écologie/les Verts se souciaient plus du profit des possédants

que du bien-être des jeunes, comme on avait pu le constater à Bègles (Gironde, maire : Noël Mamère) où les seuls

logements étudiants construits (Terre-Neuve) sont tous confiés au privé. Les jeunes raquent ; les proprios ramassent…

Merci qui ? Merci Europe-Écologie !

Eh bien on sait maintenant qu’Eva Joly est la digne représentante d’Europe-Écologie à l’élection présidentielle.

En déclarant tranquillement hier que « si je fais 2-3%, on va me donner le ministère de la Jeunesse et des Sports,

et ça s’arrêtera là », Eva Joly dit bien l’importance qu’elle accorde aux jeunes dans son projet politique.

Disons-le clairement : c’est carrément inconscient quand on connaît la situation de la jeunesse de ce pays !

Un jeune sur quatre au chômage, une précarité de masse qui frappe presque tous les jeunes, des salaires minables,

l’accès à la santé non garanti pour cause de trop faibles revenus…

Combien de souffrances supplémentaires de la jeunesse faudra-t-il à Eva Joly pour comprendre que la jeunesse,

ce n’est pas une petite question mais bien La Question du moment.

Décidément, si Europe-Écologie a perçu l’urgence environnementale, ils n’ont toujours pas vu l’urgence sociale et

humaine ! Quant à comprendre que les deux questions sont liées et qu’elles passent par une politique de justice en

direction des jeunes, il faudra sans doute attendre leur réchauffement cérébral…

Les Jeunes Communistes alertent les candidats à la présidentielle sur le traitement qui a été réservé aux jeunes

tout au long des 10 dernières années à tel point que le Bureau International du Travail  nous appelle

« génération perdue ». Le Ministère de la Jeunesse et des sports n’existe d’ailleurs plus. La Jeunesse est l’affaire

d’une secrétaire d’Etat, madame Jeannette Bougrab, dont la dernière proposition à destination des jeunes fut

d’organiser une « fête de la jeunesse ».

2012_02_petoch_v2 dans POLITIQUE

 

Nous appelons tous les jeunes de France à se saisir de la proposition

de loi cadre « pour permettre aux jeunes de prendre en main leur avenir »

(www.placeauxjeunes2012.fr) des députés communistes républicains et

du Parti de Gauche pour qu’elle soit débattue et enrichie, et à se mobiliser

pour imposer son vote à l’Assemblée Nationale.

C’est une urgence sociale, et un sursaut nécessaire dans cette campagne !

 

Télécharger la pétition pour faire voter la loi visant à permettre

aux jeunes de prendre en main leur avenir :


Source : jeunescommunistes2012.fr  8 février 2012

 

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, Jeunes Communistes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le Programme populaire partagé du Front de Gauche « L’humain d’abord » – L’intégrale à lire ou à télécharger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2012

 


Le Programme populaire partagé du Front de Gauche  Sorti en septembre dernier et vendu à environ 300.000 exemplaires,

le Programme populaire partagé du Front de gauche, L’Humain d’abord,

est désormais disponible gratuitement en version numérique.

N’hésitez pas à le consulter.

Cliquez sur l’image.

 

 

 

 

 

 

Sommaire

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy