• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 8 février 2012

« Le premier média du Peuple, c’est le Peuple lui-même »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Discours de Jean-Luc Mélenchon à Villeurbanne 

 

Le 07 février 2012, au Double-Mixte de Villeurbanne, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle, s’exprimait devant environ 10 000 personnes. Avant lui, c’est Danielle Obono (Convergences et Alternative) et Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du Parti de la gauche européenne, qui étaient montés à la tribune pour prendre la parole.

 

http://www.dailymotion.com/video/xoftv3

par PlaceauPeuple

 

Meeting du Front de Gauche à Montpellier 

 

Les discours de Christian Piquet, porte-parole de la Gauche Unitaire, de Martine Gayraud, Candidate Front de Gauche à l’élection législative 2012 dans la 6ème circonscription du Gard et de Jean-Luc Mélenchon candidat du Front de gauche à la présidentielle, prononcés devant plus de 9 000 personnes, ont été retransmis en direct et suivis par plusieurs milliers d’internautes.

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xoggc5

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Serge Letchimy, digne héritier d’Aimé Césaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Letchimy contre Guéant : un député qui a une plume

 

Non, Serge Letchimy, député de Martinique apparenté PS, n’a pas exagéré ses propos. Il a en revanche posé une question vibrante, pleine d’humanité et de verve littéraire.

La droite et beaucoup trop d’articles de presse crient à l’injure, au Point Godwin. Du nom de ce sociologue qui a démontré que plus un débat s’éternise (sur Internet), plus la probabilité qu’un argument citant Hitler ou le nazisme s’approche de 1. Il suffisait pourtant de relire la question au Premier ministre posée par le député Letchimy pour se rendre compte que l’évocation du nazisme n’est pas ici un manque d’argument.

La meilleure façon de rendre justice à ce député est de reproduire sa question ici, texte autrement disponible sur son blog. Un discours indigné, mais marqué du sceau de l’humaniste, pour lequel la droite réclame pourtant des excuses.

 

Monsieur le Premier ministre,

Nous savions que pour M. Guéant, la distance entre « immigration » et « invasion » est totalement inexistante, et qu’il peut savamment entretenir la confusion entre civilisation et régime politique.
Ce n’est pas un dérapage !
C’est une constante parfaitement volontaire !
En clair : c’est un état d’esprit  et c’est presque une croisade!
Mr guéant, vous déclarez, du fond de votre abîme, sans remords ni regrets, que «toutes les civilisations ne se valent pas ». Que certaines seraient plus « avancées » ou « supérieures » à d’autres.

Non, monsieur Guéant, ce n est pas du bon sens» !
C’est simplement une injure faite à l’homme !
C’est une négation de la richesse des aventures humaines !
Et c’est un attentat contre le concert des peuples, des cultures et des civilisations !

Aucune civilisation ne détient l’apanage des ténèbres ou de l’auguste éclat !
Aucun peuple n’a le monopole de la beauté, de la science, du progrès, et de l’intelligence !

Montaigne disait que « Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition ».
J’y souscris.
Mais vous Mr Guéant, vous privilégiez l’ombre !
Vous nous ramenez, jour après jour, à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial.
Monsieur Guéant le régime nazi, si soucieux de purification, si hostile à toutes les différences, était-ce une civilisation ? La barbarie de l’esclavage et de la colonisation, était-ce une mission civilisatrice ?
Il existe, M. le Premier Ministre, une France obscure qui cultive la nostalgie de cette époque que vous tentez de récupérer sur les terrains du front national.

C’est un jeu dangereux et une démagogie inacceptable.
Mais, il en existe une autre vision : celle de Montaigne, de Montesquieu, de Condorcet, de Voltaire, de Schœlcher, de Hugo, de Césaire, de Fanon, et de bien d’autres encore !
Une France qui nous invite à la reconnaissance que chaque homme, dans son identité et dans sa différence, porte l’humaine condition, et que c’est dans la différence que nous devons chercher le grand moteur de nos alliances !

Alors monsieur le premier ministre : Quand, mais quand donc votre ministre de l’intérieur cessera t-il de porter outrageusement atteinte à l’image de votre gouvernement et à l’honneur de la France ?

Serge LETCHIMY
Député de la Martinique.

Source :  humanite.fr  8 février 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xof19n
par LCP

 

http://www.dailymotion.com/video/xof21f
par BFMTV
Césaire – lecture du Discours sur le colonialisme
Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

8 février 2012 : Charonne, on n’oublie pas !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

8 février 2012 : Charonne, on n'oublie pas ! dans HISTOIRE 8-2-20122-300x147

 

Le 8 février 1962, neuf personnes tombaient au métro Charonne sous les coups de la répression policière

d’une rare férocité, alors que 60 000 manifestants défilaient contre les attentats de l’OAS.

Cinquante ans plus tard, l’Humanité de ce mercredi 8 février 2012 rappelle cette sanglante page

de l’histoire française à travers un cahier de quatre pages de témoignages d’une rescapée, de témoins

et d’un journaliste de l’Humanité présent.

A lire :

  • « Après le massacre, la situation a basculé »: militant communiste du XXe arrondissement de Paris, Henri Malberg, alors âgé de 32 ans,

se trouvait au métro Charonne

  • « La liste des victimes s’allongeait, c’était vraiment affreux. Nous étions en rage » : entretien avec Jean Le Lagadec, journaliste

de la rubrique politique de l’Humanité

  • « Je pensais juste à respirer » : en février 1962, la sociologue Maryse Triper a 16 ans. Rescapée de la manifestation, elle a toujours tu

son histoire, jusqu’à ce que deux auteurs en fasse une bande dessinée

  • « J’étais un jeune étudiant communiste du lycée Buffon »: témoignage de Nicolas Devers-Dreyfus, qui avait quinze ans à l’époque.

 

9-une-lead7-200x300 Charonne dans Hommages10-ont-tue-209x300 l'Humanité dans POLITIQUE

Une non-censurée de la première édition

de l’Humanité du 9 février 1962

 

Pour voir les autres documents, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dans l’Humanité : Il y a 50 ans, le massacre de Charonne

 

 

 

 

Source :humanitefr le 7 Février 2012

 

Publié dans HISTOIRE, Hommages, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sarkozy-Guéant : répartition du travail pour récupérer l’électorat du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Sarkozy-FN : des appels du pied au croc en jambe

 

 

Sarkozy-Guéant : répartition du travail pour récupérer l'électorat du FN dans POLITIQUE 2012-02-06gueant-sarkozy1-300x150Siphonner l’électorat du Front National en multipliant

les déclarations sur l’islam, l’immigration ou la fraude

sociale. La stratégie, mise en musique par Nicolas Sarkozy

en vue des présidentielles, est régulièrement jouée

par son ministre de l’Intérieur Claude Guéant,

comme ce week-end. Mais cette partition déjà donnée

en 2007 pourrait générer un énorme couac pour le futur candidat de l’UMP, dans deux mois et demi,

au moment du premier tour.


Ce lundi, Jean-Luc Mélenchon a accusé Claude Guéant d’avoir affirmé que les civilisations « ne se valent pas » de façon « délibérée, en sachant qu’il y aurait des fuites… de manière à ce qu’il puisse occuper la case que ne pourra plus occuper Mme Le Pen (…) puisque tout est mis en place pour l’empêcher d’être candidate. » L’analyse du candidat du Front de gauche, qui dénonce une « position de quasi-xénophobie d’Etat », est reprise par certains politilogues. « On constate que c’est régulièrement Claude Guéant qui se retrouve en pointe sur ces sujets-là, il y a une répartition du travail », décrypte le politologue Jérôme Fourquet (Ifop).

« Claude Guéant fait des piqûres de rappel »

A l’approche de l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy, toujours donné largement battu dans les sondages, ce clin d’oeil de l’ancien conseiller à l’Elysée de Nicolas Sarkozy dans un domaine qui dépasse le strict cadre de ses attributions répond à un double objectif, selon Stéphane Rozès (Cap). « C’est dans la lignée du discours de Grenoble (en 2010) ou du débat sur l’identité nationale: Claude Guéant fait régulièrement des piqûres de rappel qui servent à la fois à faire du clivage idéologique entre la droite et la gauche et à tenter de récupérer des électeurs tentés par le FN. »

[Lire la suite]

Source : humanitefr dans Presidentielle 2012 le 6 Février 2012

A lire :

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! … NON … 10 000 !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Le Front de gauche soulève les foules à Villeurbanne

 

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! ... NON ... 10 000 ! dans Front de Gauche 1014202121-300x240

Comme à Nantes, à Besançon ou à Bordeaux précédemment,

le Front de gauche a bien eu du mal à faire entrer tout le public

et les militants venus en nombre pour assister au meeting

de Villeurbanne.

Là où les organisateurs attendaient 7000 personnes,

ils étaient plus de 10 000 à participer à ce grand rendez-vous

de la campagne collective dans le Rhône.

Tour à tour, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Danielle Obono,

de Convergences et Alternative et Jean-Luc Mélenchon, candidat du

Front de gauche à l’élection présidentielle, ont pris la parole.

« Ne comptez que sur vous-mêmes »

Aux salariés de Lejaby, d’Arkema ou de Péchiney, comme au reste de son auditoire, ce dernier leur a demandé :

« Ne comptez que sur vous-mêmes. Le premier média du peuple, c’est le peuple lui-même. » L’orateur Jean-Luc

Mélenchon a fait recette lorsqu’il s’est moqué du signe de ralliement de la campagne du Parti socialiste.

« Une radio du thorax? », s’est-il demandé. Le porteur du programme « L’Humain d’abord » a surtout rappelé que

la lutte contre la précarité était au coeur du projet partagé et qu’entre le faible et le fort,

« c’est la loi qui protège et la liberté qui opprime ».

« On est du petit bois pour le capital »

Un peu plus tôt dans la journée, le candidat du Front de gauche avait appelé les salariés du site Arkema de Saint-Fons,

dans l’agglomération lyonnaise, à entrer en résistance contre le projet de rachat d’une partie des activités de l’entreprise

de pétrochimie par le groupe suisse Klesch. Malgré l’interdiction de la direction de l’entreprise d’entrer sur le site,

Jean-Luc Mélenchon a pu leur rappeler qu’« il y a une limite à l’exploitation, c’est la résistance », du haut d’une tribune

improvisée dans la cantine de l’entreprise, devant quelque 300 salariés.

« Vous avez le droit de dire que vous ne voulez pas de cette cession, ce soi-disant repreneur est un dépeceur,

une espèce de vampire, on est perçu comme de la chair à canon, on est du petit bois pour le capital », a-t-il ajouté à

propos de l’homme d’affaires suisse Gary Klesch, qui est également intéressé par la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne

(Seine-Maritime).

« Ce qui se passe ici est une caricature », a insisté le candidat, dénonçant « l’arrivée d’un fonds de pension malfaisant

qui ne garantit même pas les retraites des travailleurs ».

 

Source : humanite2010_logo2-300x82 dans Jean-Luc Melenchon7 février 2012

Source illustration ajoutée : Mots et maux de Miche

 

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Grève des inspecteurs du travail : « Au ministère du travail, on se tue au travail ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

 

Grève des inspecteurs du travail après le suicide de deux collègues

 


Grève des inspecteurs du travail :
Des inspecteurs du travail étaient en grève mardi dans tout le pays,

pour réclamer « la reconnaissance immédiate » du suicide

de deux de leurs collègues en accident de travail, et l’arrêt

des suppressions de postes, et des objectifs chiffrés.

A Paris, plusieurs centaines d’inspecteurs du travail se sont rassemblés devant

le ministère du Travail à l’appel de six organisations syndicales (CFDT, CGT, FP,

SNUTEFE-FSU, SUD et Unsa). Ils ont ensuite manifesté jusqu’aux locaux

de la direction de l’Administration Générale et de la Modernisation des services,

où se déroulait un Comité d’hygiène et de sécurité ministériel (CHSM).

La réunion qui s’y tenant était consacrée au suicide d’un inspecteur du travail de 32 ans, qui s’est donné la mort

le 18 janvier à Arras. Était également à l’ordre du jour le suicide en mai dernier d’un autre inspecteur de 52 ans

qui s’était donné la mort en se jetant dans la cage d’escalier du bâtiment même où se tenait la réunion cet après midi.

Pour les inspecteurs du travail, ces deux suicides doivent être reconnus comme accidents de service, liés aux conditions

de travail. En cause : le stress croissant auquel ils sont soumis. Entre suppressions de postes et objectifs chiffrés.

Les inspecteurs doivent en effet atteindre un objectif moyen de 200 interventions par an, ce qui ne leur laisse globalement

pas d’autre possibilité que de faire des contrôles rapides des registres du personnel et des toilettes de l’entreprise…

Impossible dans ces conditions de faire respecter le droit du travail dans les entreprises. Les inspecteurs dénoncent

également des relations de plus en plus tendues avec leur hiérarchie : les directeurs sont notés sur les résultats de leurs

employés et leur imposent donc toujours plus de pression. En projet, augmenter la part de variable dans les salaires

des agents selon les objectifs chiffrés, comme si un inspecteur du travail était un commercial.

Selon les dernières données disponibles, la France compte 2190 agents de contrôle dont 767 inspecteurs,

soit un agent pour 8345 salariés.

Lire aussi

 

Source :  humanitefr dans SOCIAL le 7 Février 2012

 

Photos de la manifestation sur citizenside.com/fr/

 

Publié dans POLITIQUE, SOCIAL, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaire »

Un amalgame scandaleux et dangereux / Fantasme des oligarques, le populisme exprime leur haine du peuple

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

  • L’amalgame scandaleux en Une du Monde de ce soir

Un amalgame scandaleux et dangereux / Fantasme des oligarques, le populisme exprime leur haine du peuple dans Manipulation lemonde-cover-204x300

Le titre du Monde de cet après-midi « Mélenchon-Le Pen, le match des populismes »  

[http://www.lemonde.fr/web/journal_electronique/ouverture/0,0-0,1-0,0.html?aaaammjj=20120208&cahier=QUO ] 

est un pur scandale : ce journal se déconsidère complètement à renvoyer dos-à-dos

Mélenchon et la raciste et fasciste sarko-guéant-compatible Marine Le Pen.

Alors que Mélenchon est le seul à aller à l’affrontement avec le FN pour reprendre aux voix

de gauche les égarés du discours national-populiste de la fille de son père :

ancien para tortionnaire en Algérie et détrousseur d’héritages, rappelons-le.

[Lire la suite sur blogs.mediapart.fr/blog/pascale-fautrier/]

Source : Mediapart

 

 

  • Le populisme, refuge des oligarques ?

Ce mardi midi, à la une du journal Le Monde en date du 8 février, on peut lire ceci : « Mélenchon-Le Pen, le match des populismes ». Alors que le terme de « populiste » semble bien établi dans le vocabulaire des commentateurs politiques, on ne peut qu’être surpris par l’absence de points communs entre les partis ou personnalités qui en sont accusés. Comment pourrait-il en être autrement ? Il sert à décrire tout autant des mouvements progressistes, depuis la fin du XIXe siècle, que l’extrême droite européenne. Ne faut-il pas alors voir dans cette confusion la raison d’être d’un concept qui masque avant tout une défiance face au peuple et à la démocratie ? Il faut entreprendre l’histoire de ce dénigrement pour comprendre la morgue de ceux qui l’utilisent à tort et à travers. Le peuple a toujours fait peur, le libéralisme produit les mécanismes pour le bâillonner. Fantasme des oligarques, le populisme exprime leur haine du peuple. L’occasion donc, pour www.placeaupeuple2012.fr de revenir sur un concept instable et fourre-tout. Voilà ce qu’écrivait à ce propos Benoit Schenckenburger dans L’Humanité le 19 janvier dernier. [Cliquez sur le lien pour lire la suite.]


http://www.dailymotion.com/video/xjr5nf


A lire :

Mélenchon, un « populiste rationaliste »

 

Publié dans Manipulation, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« L’argent, c’est le nerf de la guerre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Le Front de Gauche a besoin de vos dons pour résister

et agir dans de bonnes conditions

 

  • Trucs et astuces pour financer une campagne présidentielle

Les Français sont de plus en plus nombreux à rejoindre la Révolution Citoyenne, les mobilisations

du Front de Gauche se multiplient. Partout en France, meetings, rassemblements, assemblées citoyennes,

écoutes collectives regroupent chaque fois plus de monde.

Sur le terrain, la motivation est grande pour véhiculer les idées du programme « L’humain d’abord ».

Mais aujourd’hui, les moyens financiers manquent pour continuer à résister et agir dans de bonnes conditions.

Financer une campagne présidentielle n’est pas une tâche facile. Le PS et l’UMP ont des moyens considérables.

Au Front de Gauche, ce n’est pas le cas.

 

Image de prévisualisation YouTube

par

 

  • Campagne du Front de Gauche : appel aux souscriptions

 

Il existe différentes façons d’agir pour le Front de Gauche. Le soutien financier en est une,

et pas des moindres ! Comme on dit souvent, l’argent c’est le nerf de la guerre. Imprimer

les tracts, organiser des meetings, louer des locaux, se mobiliser partout pour que chaque

citoyen puisse entendre notre message… Faire vivre la campagne au jour le jour a un prix,

et il est élevé !

Le Front de Gauche a besoin de vos dons pour 2012. Chaque euro récolté, c’est une petite

graine de plus plantée dans la perspective d’une floraison printanière prometteuse.

Vous pouvez dès à présent faire un don par chèque libellé à l’ordre de AFCP JLM 2012

(Association de Financement de la Campagne Présidentielle de Jean-Luc Mélenchon 2012),

déclarée à la Sous-Préfecture de Palaiseau en date du 1er décembre 2011

sous le N° W913003853, seule habilitée à recevoir les dons en faveur du candidat J-L Mélenchon, conformément

à l’article L 52-9 du code électoral.

A renvoyer à : L’Usine, 8 rue Chassagnolle, 93260, Les Lilas

Vous recevrez un reçu qui vous permettra de déduire du montant de votre impôt sur le revenu 66 % du montant de votre don,

dans les limites fixées par la loi.

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy