• Accueil
  • > Education nationale
  • > Voeux de Jean-Luc Mélenchon à la communauté éducative : « L’école n’est pas une marchandise »

Voeux de Jean-Luc Mélenchon à la communauté éducative : « L’école n’est pas une marchandise »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2012

 

Voeux de Jean-Luc Mélenchon à la communauté éducative :

 

Alors que les personnels de l’Éducation étaient appelés à une journée de grève contre « la saignée sans précédent »,

le candidat du Front de gauche à la présidentielle a estimé, lors de la présentation de ses voeux, hier soir,

au monde éducatif, que la droite faisait peser une « grande menace » sur l’école en l’organisant « comme un marché ».

 

Lundi 30 janvier 2012, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche, présentait ses voeux

à la communauté éducative devant plus de 900 personnes au théâtre Comédia. 

Voir la vidéo :

http://www.placeaupeuple2012.fr/category/la-videotheque/

 

 

« La grande menace qui pèse sur le système éducatif français, c’est la financiarisation, la marchandisation des savoirs

et l’organisation de l’école comme un marché », a-t-il lancé sur la scène du théâtre Comédia à Paris. »Il est significatif

que la première loi de la première session parlementaire du premier gouvernement de Sarkozy ait été la loi LRU

sur l’autonomie des universités », a vilipendé le candidat à l’Élysée. « Il ne s’agit pas d’autonomie au plan pédagogique

quand c’est Nicolas Sarkozy qui en parle, il s’agit d’autonomie de gestion dans tous les sens du terme, il s’agit de créer

un marché avec des acteurs en concurrence, sur des produits identifiés », a-t-il dit. « Voilà pourquoi l’autonomie, cela signifie

que le président d’université est comme un chef d’entreprise mais l’école n’est pas une entreprise« , a ajouté

Jean-Luc Mélenchon. « Maintenant, le projet de l’UMP, c’est de répandre cette méthode partout et dès le primaire.

Voilà le danger », a dénoncé.

« Il faut briser la logique de marché :

la première de nos tâches pour faire cette école-égalité que nous voulons, c’est de démarchandiser,

définanciariser tout le secteur scolaire d’abord en y instaurant la gratuité qui est la seule capable d’abolir

la compétition entre les établissements », a-t-il dit. « Ensuite, en rétablissant la carte scolaire » et en « abrogeant la LRU ».

Jean-Luc Mélenchon propose également l’instauration d’une « scolarisation étendue de sorte que le temps de l’éducation

soit le plus complet possible pour élever chacun au plus haut niveau possible: de trois ans à 18 ans ». Parmi d’autres « idées »,

il a préconisé qu’il y ait « dans la vie de l’établissement, moins de hiérarchie, plus de collectif » et « dans les cours, une révision

générale des programmes pour en expulser le sexisme ».

[Lire la suite]

humanitefr5 dans Front de Gauche31 janvier 2012

Lire également :

Jean-Luc Mélenchon contre la marchandisation de l’école et pour la scolarisation de 3 à 18 ans

Les propositions du Front de Gauche pour une École de l’égalité

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy