• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 29 janvier 2012

L’humanité décrypte, en neuf points, l’essentiel des mesures proposées par François Hollande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2012

 

Présidentielle

 

François Hollande, le programme départagé. Décryptage

Lionel Venturini

En soixante mesures, allant de la création d’une banque publique d’investissement jusqu’à la dissuasion nucléaire, le candidat socialiste a présenté hier son projet présidentiel, s’écartant parfois du projet socialiste, avec des ambitions à la baisse. L’Humanité décrypte, en neuf points, l’essentiel des mesures du texte.

Dimanche, elle était « l’adversaire ». Jeudi, il ne s’agissait plus que de « maîtriser » la finance. Présentant le chiffrage de son propre projet présidentiel, François Hollande en a rabattu, comparé au projet initial du Parti socialiste. La faute à la crise, explique-t-il, et la volonté de « ne rien promettre que je ne puisse tenir ». Plaçant ce projet sous le prisme de la justice, « mon seul critère », le candidat socialiste se veut raisonnable tout en faisant « changer de perspective » le pays. Un président qui protège, donc. Et veut, lui aussi, une « République exemplaire ».

François Hollande a donc détaillé les soixante mesures de son programme, où l’augmentation du pouvoir d’achat tiendra à la redistribution, pas aux salaires : 29 milliards d’euros trouvés dans les niches fiscales et sociales pour redresser les comptes publics singulièrement creusés depuis cinq ans ; 20 milliards pour financer ses mesures, entre économies et prélèvements accrus.

Tout ne sera pas fait immédiatement, prévient-il, séparant en deux son quinquennat en cas d’élection. L’allocation d’autonomie, les 500 000 nouvelles places en crèche, ou « aller plus loin dans la redistribution », sont reportés à la seconde moitié. Et encore, « si les finances le permettent ». Le candidat part d’une hypothèse de croissance basse en 2012 (0,5 %) pour cause « d’économie entrée en récession », bien plus optimiste en 2013, 1,7 %, et de 2 points même en 2014. Trop optimiste ? Hollande a la foi du charbonnier, expliquent des proches, convaincu qu’existe une voie étroite entre le « redressement, dans la justice » et « retrouver 
la promesse républicaine ». Sans brusquer.

 

1. Relance de la production et de la croissance

Les mesures du candidat socialiste :

François Hollande propose un rééquilibrage du taux d’impôt sur les sociétés en fonction de la taille des entreprises. Il veut engager avec les « grandes entreprises françaises » un « mouvement de relocalisation de leurs usines dans le cadre d’un contrat spécifique » et obtenir le remboursement des aides publiques par les entreprises qui délocalisent. Afin de créer un « Livret d’épargne industrie » pour financer les « entreprises et PME innovantes », le candidat propose de doubler le plafond du Livret de développement durable. Il promet de préserver le statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État. Il promet la suppression de 29 milliards d’euros de niches fiscales « équitablement réparties entre les ménages et les entreprises ». Il entend réduire le déficit public à 3 % du PIB et programme le retour à l’équilibre budgétaire fin 2017. François Hollande veut la séparation des activités bancaires « utiles à l’investissement » des « opérations spéculatives ». Sur le même thème, les banques françaises ne pourront plus utiliser les paradis fiscaux et les « produits financiers toxiques » comme les stock-options seront interdits.

Notre Commentaire. En mettant en avant sa réforme 
du système bancaire et en affichant la priorité donnée aux investissements industriels – une Banque 
publique d’investissement prendrait, avec l’appui 
des régions, des participations dans les « entreprises stratégiques » –, François Hollande se pose en défenseur de l’industrie et des PME face aux mastodontes 
du CAC 40. Sans parler de « planification écologique », le candidat socialiste remplit son programme 
de mesures visant à permettre à l’État et aux collectivités territoriales d’intervenir dans le champ économique par le biais d’« allégements fiscaux »… 
Le problème, bien sûr, c’est qu’en s’engageant résolument, et dans le même temps, à réduire 
les déficits publics, François Hollande s’inscrit pleinement dans l’austérité et qu’à partir de là, 
le changement, ça risque de ne pas être maintenant ! D’autant que, dans son programme, le candidat 
ne pipe pas mot des salaires : il renvoie le sujet à une « conférence sociale au lendemain de notre victoire ». Mais comment imaginer une relance de la production et de la consommation sans l’augmentation des salaires ?

2. Réforme fiscale

[Lire la suite]

Source : web de l'huma27 janvier 2012

Auteur : Lionel Venturini

 

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, PS | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon invité de « On n’est pas couché »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xo4ltk

 

http://www.dailymotion.com/video/xo4mb0

Mélenchon Vs Polony & Pulvar 2 [Pol] Ruquier 280112 Onpc par peanutsie

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

L’UMP veut confier la formation des enseignants à des officines privées !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2012

Reçu par courriel

Communiqué de la FCPE

 

Nouvelle attaque contre la formation des enseignants

 

L'UMP veut confier la formation des enseignants à des officines privées ! dans Education nationale Sine-hebdo-couv-copie-11-231x300Le 20 janvier 2012,

La FCPE déplore que le ministère persiste à ignorer l’injonction du Conseil d’État

de novembre dernier d’entamer une concertation pour remédier aux effets de l’annulation

de l’arrêté de mai 2010 réformant la formation des enseignants. Elle demande donc

au Conseil d’État d’exiger l’application immédiate de son arrêt.

Pour faire diversion, Jacques Grosperrin, député UMP, vient de déposer une proposition

de loi contre la formation des enseignants, qui sera mise à l’ordre du jour

de l’Assemblée nationale le 8 février prochain.

La FCPE appelle les parlementaires à rejeter la proposition de loi de Jacques Grosperrin. Ce texte, applaudi

par le ministère de l’Éducation nationale, aura deux effets inacceptables pour la FCPE :

  • rendre possible la formation des futurs enseignants de l’École de la République par

des établissements privés au détriment des IUFM et des universités publiques,

  • et supprimer tout cahier des charges national pour en fixer les contenus.

Ainsi, de prétendues formations de futurs enseignants pourront être proposées sans que le contenu en soit

nullement fixé ni dispensé – donc garanti – par l’État.

En soutenant cette proposition, le ministère va au bout de sa logique de privatisation et de dislocation

de la formation des enseignants.

 

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

ACRIMED analyse le projet de François Hollande sur la question des médias

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2012

 

François Hollande et les médias : Du presque rien dans un épais brouillard !

 

par Henri Maler, le 29 janvier 2012

Chaque fois que nous évoquerons les propositions sur la question des médias pour les prochaines élections – la présidentielle et les législatives – nous le répéterons : Acrimed ne soutiendra aucun parti et aucun candidat… N’en déplaise à Thomas Legrand. Mais nous entendons bien interpeller les partis politiques et les candidats sur leurs propositions de transformation des médias. Or François Hollande vient de faire connaître son projet.

Du programme du Parti socialiste, nous avions déjà dit ici-même à quel point il est minimaliste. De ce programme que reste-t-il dans le projet de François Hollande ? Presque rien. Certes, ce projet est un résumé. Certes, des explications ultérieures permettront peut-être au candidat de le développer. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le presque rien est, pour l’heure, enveloppé d’un épais brouillard.

Deux articles de ce projet – si on laisse de côté les propositions non moins floues sur la création et la culture – concernent les médias.

 

  Contrôler les réseaux sociaux : La dernière tentation de l'UMP ?45. Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française, qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux œuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit moral, pilier des droits d’auteur, et développer les oeuvres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant à la fois sur les usagers et sur tous les acteurs de l’économie numérique qui profitent de la circulation numérique des œuvres.

- Cette proposition ne brille pas par sa clarté. Disons qu’il s’agit de prolonger les dispositions de l’exception culturelle qui protège les droits d’auteur et de proposer un financement mixte dont les modalités ne sont pas précisées. En revanche, cette proposition semble signer l’abandon du projet de licence globale qui favoriserait l’échange des oeuvres en fonction d’une contribution forfaitaires. Il ne suffit pas de promettre l’abrogation de la loi Hadopi (ce que risque de ne retenir que les électeurs-internautes pressés… et que l’on est pressé de séduire) pour que son remplacement donne entièrement satisfaction.

 

 

jpg_dessin585_titom_television_extreme-gauche.jpg

 

51. La désignation des responsables des chaînes publiques de télévision et de radio dépendra d’une autorité indépendante et non plus du chef de l’État ou du gouvernement. Je préserverai l’indépendance de l’AFP et je renforcerai la loi sur la protection des sources.

- Cette fois encore, l’abrogation de la désignation des responsables de l’audiovisuel public par le Président de la République séduira peut-être les électeurs pressés. Mais quelle est cette autorité indépendante (le CSA ?) ? Quelle sera sa composition ? Quelles seront ces autres missions ? Mystère ! La suite est à l’avenant : vague, très vague. Et surtout, totalement silencieux sur toutes les autres transformations nécessaires.

Conclusion que l’on veut croire encore provisoire : des mesures symboliques, du flou pas même artistique, des silences accablants ! La lutte contre la financiarisation et les concentrations capitalistes des médias ? L’appropriation démocratique des médias ? C’est, apparemment, pour un second quinquennat, peut-être, s’il y en a un premier.

Henri Maler

 

Source : ACRIMED

URL de l’article : http://www.acrimed.org/article3762.html

Source illustrations ajoutées par nous : AgoraVox

 

Creative Commons License (CC-BY-SA-3.0)

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Rouen : Puisque leur ministre les couvre, certains policiers « se lâchent » : « Sale pute de gauchiste, on va te niquer »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2012

 

 

Arrestations à Rouen: « Sale pute de gauchiste, on va te niquer » 

 

 Rouen : Puisque leur ministre les couvre, certains policiers Le Stardust, café populaire de la place du Vieux-Marché, à Rouen.

Vendredi soir, c’est soirée électro. Quatre DJ locaux doivent s’y succéder.

Musique numérique et bières belges au programme. Tout commence bien.

Il est environ 20h00. Jusqu’à 23h30, rien à signaler. Le bruit est limité,

les gens profitent de leur week-end. La soirée va pourtant dégénérer.

Par Manuel Sanson pour Les inrocks.com.

Vers 23h30, deux clients sortent du bar pour uriner sur une place située en face. Un premier véhicule de police arrive

sur les lieux et interpelle dans le calme les deux contrevenants.«Vous êtes en train d’uriner sur le site historique de Jeanne d’Arc »,

annonce l’un des policiers. Les papiers d’identité sont confisqués, les deux fauteurs de trouble attendent de recevoir leur amende.

Les flics font durer le plaisir.

Pendant une demi heure, les deux clients fautifs « poireautent »… D’autres clients du bar se rapprochent de la scène, demandent

des explications. Le contrôle s’éternise. A ce moment, deux autres véhicules de police arrivent. Les forces de l’ordre annoncent

qu’ils interpellent les deux « pisseurs » pour ivresse manifeste sur la voie publique. Tollé général. Les deux fautifs sont embarqués.

Une dizaine de clients se placent en face d’une des voitures, pour l’empêcher de repartir. Sans violence ni insulte. Mais les policiers

sont nerveux. Ils sortent du véhicule et gazent à bout portant plusieurs personnes. Présent au concert, je me retrouve moi-même,

après m’être manifesté comme journaliste auprès des policiers, pris dans les effluves de lacrymo. Une fois le « ménage »

accompli, les voitures repartent avec les deux délinquants. Fin de l’histoire ? Pas encore…

Plusieurs véhicules restent en faction à 100 mètres du bar, tous feux allumés. Vingt minutes plus tard, sans raison apparente,

l’assaut reprend : une vingtaine de policiers en tenue de « Robocop » arrivent en trombe sur la terrasse du café. Matraques, chiens,

lacrymos… c’est reparti.

Sans distinction, des gens sont frappés, un jeune homme a le crâne en sang. Des grenades sont tirées. Un client du bar, rageur,

jette une bouteille sur l’une des fourgonnettes de police. Au bout d’une heure, c’est le seul acte violent à déplorer côté fêtards.

Les policiers, de leur côté, frappent les quelques femmes venues leur parler pour que cessent les violences. Ils éructent

des insultes sexistes : « Bande de morue, salopes… »

Un des DJ qui repartait avec son matériel est poussé dans le dos par un policier. Il s’étale au sol avec ses affaires. Une jeune

femme est violemment interpellée, traînée par terre, son pull et son tee shirt déchirés. Un policier lance :

« Sale pute de gauchiste, on va te niquer. » La place est finalement « nettoyée ». Il est presque deux heures du matin.

Lire la suite sur le site des Inrocks

Lu sur : Place au Peuple  27 janvier 2012

39479898-avatar_large2 dans Police

 

Publié dans Democratie, Police, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy