• Accueil
  • > Democratie
  • > Ce n’est pas un excès de zèle, c’est la méthode Guéant : museler la presse, traquer les militants !

Ce n’est pas un excès de zèle, c’est la méthode Guéant : museler la presse, traquer les militants !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2012

Lu sur PCF Grésivaudan

URL article original : http://blogs.mediapart.fr/blog/nicolas-dutent/090112/touche-pas-mon-huma-dimanche

Touche pas à mon Huma Dimanche !

 

Ce n'est pas un excès de zèle, c'est la méthode Guéant : museler la presse, traquer les militants ! dans Democratie 6667183669_bc5271dcf9-300x154

Les militants hier, à l’angle de la rue Rambuteau et de la rue Beaubourg
Photo : Philippe Gimenez/CC

 

Mediapart, Le Parisien, L’Humanité Dimanche, L’Humanité, Les Inrockuptibles, Métro…tous ces quotidiens

se sont emparés depuis hier de la nouvelle effrayante qui circule sur le web. Dimanche matin, 7 militants

de la section PCF du 3e arrondissement parisien (dont je suis) se sont fait interpeler au métro Rambuteau

alors qu’ils distribuaient leur journal l’Humanité Dimanche, tradition en vigueur depuis plusieurs décennies

dans le quartier et partout en France.

Alors que ce moment constitue un lieu de débat, de partage ou de confrontation idéologique hérité des heures

les plus sombres mais aussi les plus glorieuses de notre République, alors que les enjeux politiques brûlants

qui nous attendent nécessitent un travail d’information et une discussion républicaine à la hauteur du temps

historique qui nous fait face, la méthode Guéant semble porter ses fruits.

Anesthésiant la démocratie et l’esprit de respect et de tolérance dont tout citoyen et fonctionnaire de ce pays

devrait être frappé, deux voitures de police se sont arrêtés ce Dimanche matin, alertés par la caméra

de vidéosurveillance rotative à 360 degré nouvellement mise en place. Quelle ne fut pas notre stupéfaction quand,

alors que rien ne l’y autorise, une agent de police commence par nous dire qu’elle n’est pas « intéressée »

par le contenu de notre diffusion militante et qu’elle attendait avec deux collègues les instructions « d’en haut »

pour statuer sur le fait de savoir si nous troublions ou non l’ordre public.

Une élue communiste de l’arrondissement limitrophe(le 4e) s’est vue demander expressement ses papiers d’identité.

Devant le flot ininterrompu de passants et d’élu(e)s (socialistes et autres) nous ayant spontanément soutenu,

désapprouvant de manière très visible cette atteinte démocratique, l’équipe de policiers a progressivement

battu en retraite.

Lire la suite

Voir également :

Pour signer l’appel lancé par Ian Brossat (Président du groupe Front de gauche à la Mairie de Paris)

et le directeur de l’Humanité Dimanche :

envoyez vos noms et qualités à IAN BROSSAT, conseiller de Paris, Président du groupe PCF/PG

au conseil de Paris à l’adresse mél suivante : ian.brossat@paris.fr

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy