• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 décembre 2011

Des milliers de manifestants dans la rue pour dire NON à l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Accueil13 décembre 2011

 

Des milliers de manifestants dans la rue

contre la super austérité

 

cleo1.jpg

Plusieurs milliers de manifestants CGT, FSU, CFDT, Unsa et Solidaires ont quitté

la place Saint-Augustin (siège de l’agence Moody’s) à Paris en direction du pont

de la Concorde où ils devaient rejoindre le rassemblement intersyndical

contre l’austérité.

« Non à l’austérité : une seule règle d’or, augmenter les salaires et développer l’emploi »,

affirmait la banderole en tête du cortège, auquel participait le candidat Front de gauche à la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon. Nadine Prigent, secrétaire confédéral CGT, a estimé devant la presse qu’il existait

« un climat revendicatif qui peut-être ne se voit pas, mais existe ». Sans faire de bilan de la journée d’action

organisée dans tout le pays contre le plan d’austérité du gouvernement, elle a assuré qu’ »il y avait beaucoup

de luttes locales sur les salaires et les suppressions d’emploi ». « Que les entreprises aillent bien ou pas,

on continue les plans de suppressions d’emplois. La crise est un alibi », a-t-elle dénoncé.

Les principales déclarations des leaders syndicaux

[Lire la suite sur humanite.fr/]

(Photo :Cléo Coppolani, L’Humanité D.R.)

 

Témoignages : « L’austérité, c’est déjà du quotidien »

 

En marge de la manifestation intersyndicale du 13 décembre contre l’austérité, l’Humanité.fr a demandé

à un cheminot, un professionnel de santé des hôpitaux de Paris, à une étudiante, un retraité et un ingénieur

de EDF de décrire les conséquences dans leur vie de tous les jours des politiques de rigueur mises en

place par le gouvernement.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéos CGT :

Manifestation du 13 décembre 2011

Les plans de rigueur ne sont pas une réponse à la crise

 

Publié dans Austerite, France, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retraite à soixante ans, pénibilité… : les reculs de François Hollande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Site national du PCF13 décembre 2011 -  Par Olivier Dartigolles

 

Où est passé l’engagement du PS

de rétablir la retraite à 60 ans ?

 

dscn7380.jpg

Lundi 14 décembre sur RTL, François Hollande a précisé la réforme des retraites

qu’il entend mettre en œuvre s’il était élu Président de la République.

Ceux qui ont commencé à « travailler à 18 ans » et qui cumulent « 41 ou 42 années

de cotisations » pourront partir en retraite à 60 ans. C’est un peu court.

Où est passé l’engagement du projet socialiste de rétablir l’âge légal de départ en retraite à 60 ans ?

François Hollande recule aussi sur la pénibilité. Alors que l’accord EELV-PS stipule que le droit de partir

à 60 ans sera rétabli pour ceux ayant commencé à travailler tôt et ayant exercé des métiers pénibles,

le candidat socialiste a confirmé qu’un départ anticipé à 60 ans ne sera pas automatique mais que

les conditions seraient renvoyées à une négociation entre partenaires sociaux. Quelle audace !

Pour rassembler, pour répondre aux enjeux de la période, la gauche a besoin d’une orientation

différente, en rupture avec les politiques régressives des dernières années. Il s’agit donc de rétablir

la retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous avec la prise en compte de la pénibilité de

professions donnant droit à des départs anticipés. Aucun salarié ne devra toucher de retraite

inférieure au Smic.

Le financement des retraites peut et doit être assuré, notamment par un cotisation nouvelle

sur les revenus financiers des entreprises, au même taux que les cotisations employeurs

sur les salaires.

Publié dans POLITIQUE, PS, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« Sommes-nous devenus plus cons que des rats ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Lu sur : 13 décembre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

 

Sommes nous devenus plus cons que des rats ?

Auteur : tgb - Source : rue affre

rats.jpg

Des expériences menées à l’université de Chicago par l’équipe de Jean Decety, publiées dans la revue Science ont montré, que des rats avaient ingénieusement libéré un autre rat, sans aucune récompense à la clef. Mieux encore, ces mêmes rats (les femelles particulièrement) choisissaient de libérer leur congénère plutôt que de se consacrer à ouvrir une boîte contenant du chocolat, préférant partager le contenu plus tard, plutôt que de s’en accaparer le profit immédiat.

Leur motivation première ? une étonnante empathie.

Face à un problème donné, dans ce cas la détresse d’un autre membre de l’espèce, il est démontré que la réponse des rats n’est pas individuelle mais avant tout sociale. C’est en faisant passer d’une manière altruiste, leur intérêt personnel après l’intérêt général, par le partage et la collaboration, qu’ils résolvent les difficultés, ne considérant pas l’assistanat comme une tare mais comme une valeur protégeant le groupe.

Un plébiscite pour ‘l’état providence’.

Cette singulière observation nous permet d’en déduire que, non seulement le sentiment d’empathie n’est pas un caractère réservé à l’homme, mais qu’en ces temps obscurs de compétitivité exacerbée entre les individus, de concurrence libre et non faussée entre les peuples, Nicolas Baverez est bien plus con qu’un rat.

rats-mod.jpg

Car si chez les rats visiblement, l’on fait plus confiance à l’intelligence collective qu’aux bas instincts individuels pour perpétuer la race, chez les zélotes de Milton Friedman au contraire seuls, l’égoïsme, l’accumulation des richesses et le profit immédiat contribuent à « une mondialisation heureuse », illustrée par ce simple et lumineux axiome :

« c’est en sacrifiant l’espèce humaine et la planète que nous travaillerons à la survie des marchés ».

Si, chez le rat pestiféré, le mot d’ordre semble être « aidons nous les uns les autres » et chez l’expert néolibéral, « exploitons nous de concert », cela nous permet logiquement d’en déduire qu’à l’heure actuelle, la société des rongeurs paraît plus civilisée que la nôtre.

[Lire la suite sur rue-affre]

Publié dans Sciences, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Grève unitaire dans l’Éducation nationale : Le PCF appelle à la mobilisation pour soutenir les enseignants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Site national du PCF13 décembre 2011

Le PCF soutient la grève unitaire dans l’Éducation nationale,

jeudi 15 décembre

Grève unitaire dans l'Éducation nationale : Le PCF appelle à la mobilisation pour soutenir les enseignants dans Education nationale lutte+de+classe

Le PCF et ses partenaires du Front de gauche, affirment leur

entière solidarité à l’égard de l’intersyndicale, appelant

l’Éducation nationale à la grève jeudi 15 décembre prochain.

L’Éducation nationale a perdu, en 10 ans, plus de 150.000 postes

statutaires et les postes aux concours diminuent.

C’est autant de millions économisés dans le cadre de la désastreuse

RGPP (réduction générale des politiques publiques).

La question de l’école dans notre société est devenue un enjeu

politique essentiel.

 

Toutes les réformes et cures d’amaigrissement dont elle fait l’objet depuis une vingtaine d’années la conduise

à être moins égalitaire, plus concurrentielle et plus sélective. Mixité sociale, autonomie des établissements

sont autant de grands travaux conduits par un gouvernement qui cherche à accélérer la casse de ce service

public avant les élections. Le ministre Luc Chatel avait affirmé, en septembre, son mépris envers l’égalité

républicaine de notre système scolaire. En cette fin d’année, par décret, il poursuit en prévoyant de donner

plein pouvoir aux chefs d’établissements pour évaluer les enseignants, les personnels d’éducation et d’orientation.

Les syndicats ont vivement réagi face à cette calamiteuse politique managériale à l’aide d’une pétition et

d’un appel unitaire à la grève.

Avec le Front de gauche, avec nos candidats aux élections présidentielles et législatives, le PCF veut faire

de la relance de l’école de l’égalité une priorité nationale. Il est impératif de lui redonner les moyens nécessaires

à son travail d’émancipation intellectuelle pour chacun des élèves et étudiants pour lesquels l’éducation est un

droit inaliénable et non un privilège de classe.

Le PCF appelle à la mobilisation jeudi 15 décembre partout en France pour soutenir les enseignants, défendre

leur statut et l’égalité entre les élèves. Le Front de gauche sera présent à la manifestation parisienne sur un

point de rencontre au niveau du Métro Vavin. 

 

Publié dans Education nationale, France, Luttes, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

16 décembre à Avesnes : Rassemblement pour la défense du Corail Paris-Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Lu sur PCF Maubeuge - 14 décembre 2011

Services publics – SNCF – Trains de vie…

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

Vendredi, un rassemblement pour la défense du Corail Paris-Maubeuge

lundi 12.12.2011, 05:17 — La Voix du Nord

|  L’ACTUALITÉ DE LA SEMAINE |

L’actualité est ponctuée par les inquiétudes liées au rail.

Le nouveau cadencement est entré en vigueur hier,

et vendredi, …

les élus sont appelés à (se) manifester en sous-préfecture d’Avesnes pour la défense de la liaison avec la capitale. « Les différentes actions engagées depuis le 15 octobre contre la suppression des trains Corail entre Maubeuge — Aulnoye — Paris ont rencontré un écho favorable dans la population,écrit Bernard Baudoux, maire d’Aulnoye, dans un courrier. Cette protestation a été relayée au sein de nombreux conseils municipaux qui ont délibéré à cet effet. Je vous propose de poursuivre notre action en organisant un rassemblement devant la sous-préfecture d’Avesnes-sur-Helpe le vendredi 16 décembre à 18 h. À cette occasion, nous déposerons au représentant de l’État les milliers de signatures recueillies contre la suppression de ces allers-retours. Nous demanderons la tenue d’un comité de ligne comme la loi le prévoit et solliciterons un rendez-vous auprès de Nicole Notat qui vient d’être nommée médiatrice chargée des nouveaux horaires à la SNCF. Notre détermination et notre large rassemblement permettront, j’en suis convaincu, de faire aboutir nos légitimes revendications dans l’intérêt de notre population et de notre territoire. » •

Publié dans Luttes, POLITIQUE, Politique régionale, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Hernando Calvo Ospina : pas assez « loyal » pour devenir français !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

 

Hernando Calvo Ospina : pas assez Monsieur Hernando Calvo Ospina,

circulez, il n’y a rien à voir ici !

Bernard Duraud

 

11-12-08-Refus-nationalite-sept2011-6 dans PETITION

Le ministre de l’Intérieur refuse la nationalité française


au journaliste, au nom de griefs faisant de lui un terroriste.

Pour signer la pétition de soutien au journaliste,

cliquez sur le lien au bas de l’article.

Hernando Calvo Ospina, écrivain et journaliste, vient d’ajouter à son CV

une lettre lourde de menaces sortie tout droit du ministère de l’Intérieur

et des services de Claude Guéant.

Hernando, non content de se voir refuser la nationalité française, doit

avaler tout cru ladite lettre, la mâcher jusqu’à ingérer d’incroyables

griefs faisant de lui un terroriste en puissance.

Hernando n’est pas né en France mais en Colombie. Il vit à Paris où il

est réfugié politique depuis 1986. Il travaille ici, c’est un citoyen

du monde, il collabore d’ailleurs au Monde diplomatique, réalise des

documentaires pour la BBC, Arte, a publié des livres, dont plusieurs

au Temps des cerises, sur Cuba et la Colombie. Il a deux enfants, sa compagne est française.

Après vingt-cinq ans, rien, nada, pas la moindre reconnaissance, seulement un « Tais-toi et respire » comme

l’écrirait lui-même Hernando en lançant son projet solidaire d’aide à l’écriture. Dans le courrier, daté du

22 septembre dernier, que lui a adressé au nom du ministre de l’Intérieur le sous-directeur de l’accès

à la nationalité française, il lui est reproché d’entretenir « des relations avec la représentation cubaine à Paris ».

Comme si la France était en guerre contre l’île caraïbe et qu’il n’y avait pas d’ambassade cubaine à Paris.

[Lire la suite sur pcf-gresivaudan]

Pour signer la pétition de soutien à Hernando Calvo Ospina cliquez ici.

Lire également :

Publié dans France, PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy