• Accueil
  • > Front de Gauche
  • > Dans l’Humanité vendredi : Jean-Luc Mélenchon débat avec les Fralib et Still Montataire

Dans l’Humanité vendredi : Jean-Luc Mélenchon débat avec les Fralib et Still Montataire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Dans l'Humanité vendredi : Jean-Luc Mélenchon débat avec les Fralib et Still Montataire dans Front de Gauche logo-huma

 

2012 : mouvement social et politique, quels liens ?

 

20111117humadebatsmelenchonfralibvertical.jpg

L’Humanité et le Front des luttes ont posé cette question à Jean-Luc Mélenchon,

candidat du Front de gauche à la Présidentielle de 2012, et à cinq syndicalistes

de Fralib et Still-Saxby, en pointe dans le combat contre les plans sociaux

boursiers et les délocalisations.

Retrouvez ce débat dans l’Humanité de vendredi 18 novembre, en kiosque jusqu’au dimanche 20 novembre.

Extraits.

  • Jean-Marc Coache, élu au comité d’entreprise européen de Still-Saxby :

« J’attends des responsables politiques qu’ils se battent sur le terrain. Les paroles ne suffisent plus, il faut

un électrochoc. Si on veut conserver cette industrie, c’est maintenant. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Ces entreprises sont profitables ; ce qui leur est reproché, c’est de ne pas l’être assez. Voilà pourquoi le cœur

de l’action politique gouvernementale, si elle doit être de gauche, doit viser à définanciariser l’économie,

à limiter de toutes les manières possibles l’influence du grand capital sur l’économie, la vie de la nation. »

  • Elodie Groutsche, syndicaliste CGT chez Fralib :

« Il faut que les règles que nous demandons pour la France soient prises au niveau européen. Pour moi, à partir

du moment où il y a un marché dans un pays, la production pour ce marché doit être faite dans ce pays. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Je défends la logique de la relocalisation. Cela dans le cadre de la planification écologique, au coeur

du programme du Front de gauche, l’Humain d’abord! »

  • Gérard Cazorla, secrétaire CGT du CE de Fralib :

« Il faut redonner des moyens aux peuples de s’exprimer et leur ouvrir des perspectives. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Je pense que la dépolitisation est un objectif du capitalisme et de ses outils. Son intérêt est que les gens ne

se mêlent pas de politique. Car quand ils le font, ils en parlent comme viennent de le faire les camarades

de cette table ronde, d’une façon compréhensible. »

 

  • A lire aussi dans l’Humanité du vendredi 18 novembre :

–> Dossier spécial sur les élections législatives en Espagne

–> « Nous nous sommes débarrassés de l’accessoire »: entretien avec Zebda

–> la victoire des Fralib contre le géant Unilever

–> Comment mettre hors-jeu le sexisme dans le sport ? Notre débat

–> L’entretien: « Le passé mort tend à figer la créativité potentielle du présent vivant », Philippe Corcuff analyse

l’émergence de nouveaux mouvements comme celui des Indignés

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy