• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 novembre 2011

« Rester dans l’euro en désobéissant aux règles  » ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan17 novembre 2011
URL article original :  http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/111111/la-grece-peut-dire-non-lausterite-et-oui-leuro

La Grèce peut dire non à l’austérité et oui à l’euro

 

«Entre l’hyper-austérité (…) et la sortie de l’euro, il y a une troisième

voie pour les peuples européens», estime Thomas Coutrot, économiste,

membre du conseil scientifique d’Attac :

«rester dans la zone euro en désobéissant aux règles».

George Papandréou a joué et perdu. Son coup de poker du référendum a été

mis en échec par la réaction conjointe des marchés financiers, des dirigeants

européens, du G20 et de ses «amis» du Pasok. Bien entendu, son initiative

était une manœuvre désespérée pour restaurer une autorité chancelante.

Mais cela n’enlève rien au fait qu’un référendum aurait, au moins en partie, remédié à l’extraordinaire déni de

démocratie auquel est soumis le peuple grec sous la tutelle de la finance internationale. La politique d’austérité

brutale menée depuis 18 mois n’a en effet aucune légitimité démocratique.

Papandréou n’a pas été élu pour mener cette politique, et les Grecs ont suffisamment manifesté dans les rues

et sur les places de tout le pays leur désaveu.

Il est démocratiquement aberrant de refuser au peuple la possibilité de choisir la route à prendre dans une

situation aussi dramatique. Pourtant, la proposition de référendum n’a guère rencontré de soutien sur l’échiquier

politique grec, même à gauche du Pasok ou chez les sympathisants des Indignés grecs. Outre le discrédit

personnel de Papandréou, ce paradoxe tient peut-être à la nature des choix présentés comme possibles pour

la Grèce. A en croire Papandréou lui-même, sur ce point parfaitement d’accord avec les dirigeants européens,

l’alternative était simple : accepter le plan européen du 27 octobre, avec une nouvelle aggravation de l’austérité

qui dévaste le pays, ou bien sortir de l’euro et revenir à la drachme, avec des conséquences encore plus

dramatiques au plan économique et social.

(N’oublions pas non plus les conséquences politiques, avec un déchaînement de nationalisme en Grèce

et de xénophobie anti-grecque en Europe).

Lire la suite  

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Grece, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

L’Humanité et l’Humanité Dimanche en format numérique.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

 

Découvrez l’Humanité du 15 novembre en version numérique

Pour le lire, cliquez ici.

 

L'Humanité et l'Humanité Dimanche en format numérique. dans Presse - Medias lhumanite_15-11

 

Découvrez l’Humanité Dimanche du 10 au 17 novembre

en format numérique

Pour le lire, cliquez ici.

 

hd-10-17 dans Presse - Medias

 

Pour chaque abonnement à l’un de nos journaux réalisé sur notre site (version « papier »),

l’abonnement à sa version numérique est offert.

En attendant, vous pouvez consulter certains numéros  ici.

Abonnez-vous en ligne à l’un de nos titres en cliquant ici

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

62% des Français veulent que les responsables politiques s’opposent aux marchés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

 

Sondage L’Humanité Dimanche :

les responsables politiques doivent s’opposer aux marchés

 

62% des Français veulent que les responsables politiques s'opposent aux marchés dans ECONOMIE 2011-11-17une-hd

Retrouvez l’ensemble du sondage dans l’Humanité dimanche,

en kiosque dès ce jeudi 17 novembre.

Sous la pression des marchés, les peuples européens vivent une

régression sociale doublée d’un recul sans précédent de la démocratie.

Pour faire avaler cette pilule aux peuples, les capitalistes et leurs valets

en Europe et dans chaque État développent une campagne idéologique

visant à faire accepter l’austérité partout pour que le « politiquement

impossible devienne le politiquement inévitable », comme l’écrivait le pape

du néolibéralisme Milton Friedman.

Pourtant, notre sondage montre que les marchés n’ont pas encore gagné.

Malgré le matraquage médiatique, 62% des Français souhaitent

« que les responsables politiques s’opposent plus aux marchés financiers. »

Ils sont même 37% a estimé que ces mêmes responsables politiques

« prennent trop en compte les marchés financiers. »

  • A lire dans ce dossier spécial :

--> Qui peut s’opposer au marché ? Aucun politique ne décroche la majorité. Problème !

--> Mélenchon, Hollande, Sarkozy, le Pen : qui croit en leur capacité d’action ?

--> « Toujours les uns contre les autres et jamais les uns avec les autres », entretien avec Didier Dreyfus, médecin

et cosignataire de l’Appel des appels

  • A lire aussi dans l’Humanité dimanche:

--> Monde : reportage avec les Grecs en état de survie

--> Social: Un bon intérimaire est un intérimaire silencieux !

--> Société : Lâchées par le pouvoir, les communes seules devant l’urgence

--> Culture : L’Ordre et la morale, la Nouvelle Calédonie retrouve la mémoire

--> Exposition : En Gaulle, on avait du style

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, Presse - Medias, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Dans l’Humanité vendredi : Jean-Luc Mélenchon débat avec les Fralib et Still Montataire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Dans l'Humanité vendredi : Jean-Luc Mélenchon débat avec les Fralib et Still Montataire dans Front de Gauche logo-huma

 

2012 : mouvement social et politique, quels liens ?

 

20111117humadebatsmelenchonfralibvertical.jpg

L’Humanité et le Front des luttes ont posé cette question à Jean-Luc Mélenchon,

candidat du Front de gauche à la Présidentielle de 2012, et à cinq syndicalistes

de Fralib et Still-Saxby, en pointe dans le combat contre les plans sociaux

boursiers et les délocalisations.

Retrouvez ce débat dans l’Humanité de vendredi 18 novembre, en kiosque jusqu’au dimanche 20 novembre.

Extraits.

  • Jean-Marc Coache, élu au comité d’entreprise européen de Still-Saxby :

« J’attends des responsables politiques qu’ils se battent sur le terrain. Les paroles ne suffisent plus, il faut

un électrochoc. Si on veut conserver cette industrie, c’est maintenant. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Ces entreprises sont profitables ; ce qui leur est reproché, c’est de ne pas l’être assez. Voilà pourquoi le cœur

de l’action politique gouvernementale, si elle doit être de gauche, doit viser à définanciariser l’économie,

à limiter de toutes les manières possibles l’influence du grand capital sur l’économie, la vie de la nation. »

  • Elodie Groutsche, syndicaliste CGT chez Fralib :

« Il faut que les règles que nous demandons pour la France soient prises au niveau européen. Pour moi, à partir

du moment où il y a un marché dans un pays, la production pour ce marché doit être faite dans ce pays. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Je défends la logique de la relocalisation. Cela dans le cadre de la planification écologique, au coeur

du programme du Front de gauche, l’Humain d’abord! »

  • Gérard Cazorla, secrétaire CGT du CE de Fralib :

« Il faut redonner des moyens aux peuples de s’exprimer et leur ouvrir des perspectives. »

  • Jean-Luc Mélenchon :

« Je pense que la dépolitisation est un objectif du capitalisme et de ses outils. Son intérêt est que les gens ne

se mêlent pas de politique. Car quand ils le font, ils en parlent comme viennent de le faire les camarades

de cette table ronde, d’une façon compréhensible. »

 

  • A lire aussi dans l’Humanité du vendredi 18 novembre :

--> Dossier spécial sur les élections législatives en Espagne

--> « Nous nous sommes débarrassés de l’accessoire »: entretien avec Zebda

--> la victoire des Fralib contre le géant Unilever

--> Comment mettre hors-jeu le sexisme dans le sport ? Notre débat

--> L’entretien: « Le passé mort tend à figer la créativité potentielle du présent vivant », Philippe Corcuff analyse

l’émergence de nouveaux mouvements comme celui des Indignés

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Feignies : Soirée organisée par le Cercle de yoga de Feignies, au profit du Téléthon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

D’une histoire à l’autre

Des histoires pour nourrir l’enfant que nous sommes…

Celui que nous n’avons pas cessé d’être…

Contes dits par Jean-Jacques Gary

Vendredi 25 novembre 2011 – 19 h 45

École Germaine Tortel,  rue de la République

 

Publié dans Infos Feignies | Pas de Commentaire »

Victoire pour les Fralib !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Source :  Victoire pour les Fralib ! dans ECONOMIE humanitefr 17 Novembre 2011

 

Les Fralib gagnent leur procès en appel

 

fralib3.jpg

Pas assez rentable, l’usine, selon la direction centrale.

Victoire pour les Fralib.

Les salariés, qui occupaient le site de Gémenos (Bouches-du-Rhône) depuis le début

du mois de septembre, ont gagné leur procès en appel contre le groupe Unilever et ainsi conservé

leurs emplois.

« Le plan de sauvegarde est annulé. Il est déclaré sans valeur par la cour d’appel d’Aix-en-Provence« ,

a déclaré Olivier Leberquier, délégué CGT de l’usine, se félicitant qu’ »enfin une décision de justice (leur)

soit favorable« . 

Dans son jugement, la cour d’appel relève que la validité du plan de sauvegarde doit être appréciée au regard

des moyens du goupe américain. « Les chiffres donnés par Fralib permettent de constater que le chiffre d’affaires

du groupe est en pleine croissance sur le plan mondial, toutes activités confondues, plus 44 milliards d’euros

en 2010, 11% de mieux qu’en 2009″, peut-on lire dans le document dont l’agence Reuters s’est procuré

une copie. La cour d’appel dit en conséquence que « le plan de sauvegarde est sans valeur » et

annule la validité des licenciements prononcés dans le cadre du projet de fermeture du site.

Les salariés occupent le site de Gémenos depuis le début du mois de septembre pour protester contre

la fermeture de leur usine. Unilever, le géant de l’agro-alimentaire, avait décidé de fermer sa filiale de

Gémenos, à une vingtaine de kilomètres de Marseille. L’usine, qui emploie 182 personnes, produit

des thés Lipton et des infusions Eléphant. L’usine n’était pas assez rentable…

Le 21 juillet, en première instance, le comité d’entreprise de Fralib, seul site en France à produire les thés Lipton

et les infusions L’Eléphant, avait été débouté de sa demande d’annulation de la procédure d’information et de

consultation sur le projet de fermeture de l’usine, qui touche 182 salariés.

 

Publié dans ECONOMIE, France, Justice, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

PSA : Suppression de 6 800 emplois en Europe dont près de 5 000 en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Site national du PCF15 novembre 2011

PSA : le temps est venu pour gouvernement d’agir !

 

le temps est venu pour gouvernement d’agir !

Par Marie-george Buffet

La réunion du Comité central d’Entreprise aujourd’hui à Paris

du groupe PSA n’a rien de rassurant pour l’avenir de la production

automobile dans notre pays ni pour celui de ses salariés.

En confirmant sa volonté de supprimer 6000 emplois dans le groupe

dont une partie importante dans la recherche et le développement,

la direction poursuit la dérive financière de ses choix et hypothèque

gravement l’avenir !

Les salariés du groupe et parmi eux les 3500 travailleurs d’Aulnay (93), ont raison de refuser cette perspective.

D’autres choix sont possibles, à condition de vouloir préserver à ce groupe sa vocation industrielle pour produire

des véhicules et répondre aux besoins populaires. Je continuerai d’agir aux côtés des salariés dans ce sens

et en appelle désormais au premier Ministre puisque jusqu’ici nous avons eu beaucoup de bruit pour rien de la part

du Ministre de l’Industrie, Monsieur Besson !

Le temps est venu pour le gouvernement de prendre enfin ses responsabilités et  peser sur la direction de PSA

en faveur de l’emploi et du devenir industriel de notre pays.

Marie-George Buffet

Lire également :

 sur challenges.fr/les-precaires-en-col-blancs-victimes-du-plan-de-psa

 sur leparisien.fr/diaporama/en-images-les-salaries-inquiets-de-psa-dans-les-rues-de-paris

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Communiqué du Groupe PCF-Front de Gauche au Conseil Général

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2011

Source : PCF Nord

SEVELNORD DOIT VIVRE !

 

SEVELNORD DOIT VIVRE !

Communiqué de presse du Groupe Communiste – Front de Gauche

Conseil Général du Nord

La situation est grave pour l’industrie française, et notamment pour

le secteur automobile.

La situation de Sevelnord d’Hordain soulève les plus vives inquiétudes et ce depuis qu’un document a été

intercepté par les syndicats où la direction y annonçait le risque de fermeture des sites d’Hordain et

d’Aulnay‐ sous‐ Bois. A quoi s’est ajoutée l’annonce d’un nouveau plan d’économie par le groupe PSA avec

la suppression de 6800 postes en Europe dont 800 en France.

Si ces incertitudes devaient se concrétiser, l’emploi de 2800 salariés serait concerné à Hordain, auxquels

s’ajouteraient les entreprises sous‐ traitantes, soit 10 000 emplois affectés. Un véritable drame économique

et social se profile aux conséquences désastreuses pour l’avenir de milliers de familles du Valenciennois et

de la région.

Le 29 octobre dernier, à Hordain, à l’initiative de la CAPH, présidée par Alain Bocquet s’est tenue une réunion

publique consacrée à l’avenir de Sevelnord. Elle a réuni 700 personnes : citoyens, salariés, syndicats, partenaires

industriels, élus territoriaux, tous décidés à se mobiliser pour engager la défense du site de Sevelnord.

A cette occasion un Comité de vigilance, d’initiative et d’action, a été créé afin de fédérer toutes les énergies,

dans le respect de l’identité de chacun.

La première action décidée a été de soutenir la manifestation du 19 novembre prochain organisée

par les syndicats à Valenciennes.

Le 19 novembre prochain le Groupe Communiste Front de Gauche sera présent aux côtés des salariés. Il appelle

la population à se rassembler dans sa large diversité auprès des salariés afin d’exiger que PSA apporte

des réponses claires et que le Gouvernement prenne toutes ses responsabilités au regard des fonds publics

attribués à ce constructeur.

La menace de ce nouveau drame humain et social intervient à quelques mois d’échéances électorales nationales.

Les débats qui les animent doivent reprendre les enjeux essentiels pour notre pays. Parmi ceux‐ci la lutte contre

les délocalisations, pour la défense de l’emploi et la réindustrialisation sont majeurs.

Les propositions faites par le Front de Gauche :

• en interdisant les licenciements dans les entreprises réalisant des bénéfices ;

• en renforçant la présence de l’État dans le capital d’entreprises stratégiques comme l’automobile ;

• en sollicitant l’avis des représentants du personnel pour les décisions stratégiques ;

• en remettant en cause l’Europe du capitalisme financier,

répondent à ces enjeux.

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Front de Gauche, Luttes, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy