• Accueil
  • > Austerite
  • > Campagne présidentielle : Le « petit père » des fraudeurs fiscaux repart en guerre contre les pauvres

Campagne présidentielle : Le « petit père » des fraudeurs fiscaux repart en guerre contre les pauvres

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2011

Lu sur : Campagne présidentielle : Le 15 novembre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

URL article original : http://www.actuchomage.org/2011111517882/Social-economie-et-politique/la-fraude-sociale-un-feuilleton-de-plus-en-plus-rasoir.html

 

La fraude sociale, un feuilleton de plus en plus rasoir

Auteur : SH - Source : Actuchomage

fraudes%20sociales%20cotisations dans ECONOMIESarkozy, bel et bien entré en campagne, veut imposer la lutte contre

la fraude sociale comme un des grands débats de 2012.

Un véritable écran de fumée !

Ayant peu à peu remplacé le filon de l’insécurité — longtemps porteur mais

vaguement éculé —, depuis cinq ans, le thème de la petite fraude

des «assistés» est récurrent dans les discours de not’ Président.

De même, plusieurs fois par an, le marronnier est agité par ses collaborateurs : trouvant écho dans les médias,

il stigmatise sans vergogne les assurés sociaux et les victimes de la crise.

Inlassablement, au risque de rebuter, le voici de retour sous l’impulsion de la “Droite populaire”, aile dure du

parti présidentiel, sur fond d’aggravation des déficits. «Les fraudeurs, c’est un sujet qui monte. C’est normal en

cas de crise, et on va mettre le paquet là-dessus», a déclaré un (ir)responsable de l’UMP sous couvert

d’anonymat, peut-on lire ici. On comprend que ce courageux politicard, avouant une stratégie opportuniste

digne de la com’ la plus crasse, souhaite rester incognito alors que les préoccupations de la majorité

des Français sont tout autres.

Des employeurs et professions libérales intouchables

Dans un récent rapport parlementaire, le député UMP des Bouches-du-Rhône Dominique Tian, membre de la

“Droite populaire” particulièrement obsédé par le sujet, a chiffré à plus de 20 milliards d’euros par an la fraude

aux prestations et cotisations sociales (sur les 600 milliards brassés annuellement par la Sécu). Soit.

Sur ces 20 milliards, a précisé Xavier Bertrand, la fraude aux prestations sociales — donc, celle des particuliers —

en représente près de 4. Pas besoin de sortir sa calculette : la fraude aux cotisations — donc,

celle des entreprises qui arnaquent l’Urssafen représente quatre fois plus ! Mais Xavier Bertrand l’élude

et se focalise sur les arrêts maladie… C’est également ce que va faire not’ Président des Riches, en visite

aujourd’hui dans une CAF de Bordeaux afin de nous asséner sa propagande mensongère.

Sur le dada du jour (la fraude aux arrêts de travail, vraiment dérisoire),

lisez ce précieux décryptage publié dans Lemonde.fr.

Pour rappel : concernant la fraude à l’assurance-maladie, sachez que les deux-tiers du préjudice sont le fait

non pas des assurés mais des professionnels de santé… 

[Lire la suite sur : dazibaoueb.com/]

 

Lire également :

sur sarkofrance.blogspot.com/Fraude sociale : ces résultats qui dérangent Sarkozy

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy