• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

« MOODY’S m’a tué » : Jeudi 27 octobre, le PCF appelle a un grand rassemblement pour dire NON à la dictature des marchés financiers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2011

Parti Communiste FrançaisPierre Laurent – 25 octobre 2011

 

Moody’s portes closes :

le PCF appelle a un grand rassemblement

 

le PCF appelle a un grand rassemblement

Ce soir, des jeunes communistes se sont rendus

devant le siège de Moody’s pour demander

des explications aux agences de notation.

La discussion a malheureusement été impossible.

Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre

que Moody’s, voyant arriver les jeunes communistes,

a immédiatement fermé les portes d’accès au bâtiment.

L’agence de notation aurait-elle donc si peur du peuple qu’elle se barricade derrière les murs de ses locaux ?

La vérité est belle et bien là. Derrière le chantage des agences de notation, il y a la dictature des plus puissants.

Moody’s, c’est le bourreau qui s’exécute sur demande des marches financiers, des spéculateurs et

des actionnaires. Et pour quel résultat, sinon l’enfoncement dans la crise ?

Au nom de quoi ces agences de notation décrètent-elles droit de vie ou de mort sur des pays, sur des peuples ?

Nous ne pouvons plus accepter ce chantage quotidien sans réagir.

Au nom du PCF, j’appelle à un grand rassemblement devant l’agence de notation Moody’s,

jeudi 27 octobre à 18h30 pour protester contre le chantage de ces agences.

J’invite tous les militants politiques, associatifs, syndicaux, les citoyens de toutes opinions

à gauche, tous les progressistes à se rassembler et à manifester leur refus de se laisser

dicter la loi par les marchés financiers.

Jeudi, disons leur tout haut: « qui êtes vous pour noter, classer, sanctionner nos pays ? »

Jeudi, faisons leur un dessin et expliquons leur la crise!

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Paris, le 25 octobre 2011.

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, PCF | Pas de Commentaire »

Rassemblement des anciens mineurs devant l’Assemblée nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Rassemblement des anciens mineurs devant l'Assemblée nationale  dans ECONOMIE humanitefr le 25 Octobre 2011

bv000001 dans Luttes
Des anciens mineurs devant l’Assemblée

pour le maintien du régime

 

mineurcgt.jpg

Alors que doit débuter l’examen du projet de loi de la sécurité sociale,

des centaines d’anciens mineurs se rassemblaient mardi matin devant

l’Assemblée nationale pour dénoncer la disparition programmée

du régime particulier de sécurité sociale des mineurs.

« Nous voulons être assurés que la gratuité des soins va perdurer, tout comme le maintien des droits

des personnels du régime minier », a expliqué Jean-Paul Boyer, responsable de la branche mines de la CGT.

Quelque 150 retraités, veuves et personnels de tous les bassins miniers se sont regroupés mardi matin

devant le Palais-Bourbon à l’appel de l’intersyndicale CGT-CFDT-FO-CGT. Environ 200 personnes étaient

encore attendues, a indiqué Guy Kuhnen, secrétaire général CFDT mines. Objectif du rassemblement:

« exiger que les engagements pris par le gouvernement envers la corporation soient tenus« .

Dans leur communiqué, les fédérations de mineurs « tiennent à alerter solennellement sur les conséquences »,

d’une disparition de ce régime « pour les retraités et veuves de plus de 77 ans de moyenne d’âge et (…)

l’angoisse dans laquelle se trouvent les personnels très inquiets pour leur avenir ». Ils demandent que soient

garantis « la gratuité réelle des soins », les « droits des affiliés », « la sécurisation de tous les emplois » et

le « maintien des droits statutaires et conventionnels des personnels du régime minier ». Ils demandent le vote

d’amendements en ce sens à l’occasion de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

En vigueur depuis 1946, le régime minier, auquel sont affiliées 200 000 personnes, combine une assurance-maladie

où tout est pris en charge à 100%, avec une offre de soins dans des établissements de santé dont certains sont

en grande difficulté financière. Selon un décret paru le 31 août dernier, l’intégration du régime des mineurs

au régime général, décidée en mai par le ministère du Travail et de la Santé, devait être effective à compter

du 31 décembre 2013 au plus tard.

Le ministre Xavier Bertrand a promis que les avantages spécifiques des mineurs seraient maintenus et que cette

disposition serait inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a proposé mercredi dernier que le gouvernement

s’engage à garantir la gratuité des soins dont bénéficient jusqu’à présent les assurés du régime spécial

des entreprises minières. « Si c’est voté, cela garantit au moins la gratuité des soins pour l’année qui vient

mais ce que nous souhaitons, c’est graver cette disposition dans une loi spécifique et qu’on n’en parle plus« ,

a expliqué M. Kuhnen.

 

Un régime spécial. 200 000 affiliés sont attachés aujourd’hui à ce régime spécial créé en 1946. Ils bénéficient

d’une assurance-maladie où 
100 % des frais sont pris en charge. Aucun d’entre eux n’est prêt 
à abandonner

une telle protection sociale. « Le ministère 
de la Santé, en rayant le régime minier, démantèle l’offre 
de santé,

la coupe en morceaux et évacue le personnel », déplore Thierry Vanherp, délégué syndical CFDT du personnel


de la Carmi du Nord-Pas-de-Calais.

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Jean Ziegler : « La Commission européenne actuelle est formée de purs mercenaires au service des pieuvres du commerce agro-alimentaire. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Lu sur : Jean Ziegler : 25 octobre 2011

publié par Marc L. (Webmaster)

Destruction massive : géopolitique de la faim

Auteur : Jean Ziegler - Source : Éditions du Seuil

Toutes les cinq secondes un enfant de moins de dix ans meurt de faim, tandis que des dizaines de millions

d’autres, et leurs parents avec eux, souffrent de la sous-alimentation et de ses terribles séquelles physiques

et psychologiques.

Destruction massive - Jean ZieglerEt pourtant, les experts le savent bien, l’agriculture mondiale d’aujourd’hui serait en mesure

de nourrir 12 milliards d’êtres humains, soit près du double de la population mondiale.

Nulle fatalité, donc, à cette destruction massive. Comment y mettre fin ?

En prenant d’abord conscience des dimensions exactes du désastre : un état des lieux

documenté, mais vibrant de la connaissance acquise sur le terrain par celui qui fut si longtemps

en charge du dossier à l’ONU, ouvre le livre.

Il s’agit tout aussitôt de comprendre les raisons de l’échec des formidables moyens mis en œuvre depuis

la Deuxième Guerre mondiale pour éradiquer la faim. Puis d’identifier les ennemis du droit à l’alimentation.

Pour saisir enfin le ressort des deux grandes stratégies à travers lesquelles progresse à présent le fléau :

la production des agrocarburants et la spéculation sur les biens agricoles. Edition Le Seuil

Interview :

Vice-président du comité consultatif du conseil des droits de l’homme des Nations unies, Jean Ziegler vient

de publier Destruction massive. Géopolitique de la faim (éditions du Seuil). Dans cet essai, le sociologue

suisse fait part de son expérience en tant que Rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation

(2000 à 2008) et analyse les raisons qui provoquent chaque année la mort de 36 millions de personnes

à cause de la malnutrition.

Pourquoi meurt-t-on encore de faim de nos jours ?

Il y a cinq grandes raisons : premièrement, la spéculation financière sur les matières premières alimentaires

qui a fait flamber leurs prix ces dernières années et rendu quasiment impossible aux agences d’aide,

comme le Programme alimentaire mondial (PAM) de subvenir aux besoins des populations victimes de

sous-alimentation. Il y a ensuite les agrocarburants, qui soustraient des terres fertiles et des plantes

nourricières à l’alimentation humaine. Troisièmement, il y a la dette extérieure, qui étrangle les pays les plus

pauvres et les empêche d’investir dans l’agriculture de subsistance. Après, il y a le dumping agricole, qui fait

que, sur les marchés de Dakar ou de Cotonou, les fruits, les légumes et les poulets français, grecs, portugais,

allemands etc. sont vendus au tiers ou à la moitié du prix du produit africain équivalent.

Enfin, il y a l’accaparement des terres par les fonds d’investissement ou les grandes multinationales, qui en

chassent les paysans locaux pour y cultiver des produits destinés exclusivement aux marchés occidentaux.

L’UE a-t-elle une responsabilité ?

Elle a une responsabilité totale dans le dumping agricole. A commencer par la France…

[Lire la suite sur dazibaoueb.com/]

Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation de 2001 à 2008, Jean Ziegler est aujourd’hui vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Professeur émérite de sociologie à l’Université de Genève, il a consacré l’essentiel de son œuvre à dénoncer les mécanismes d’assujettissement des peuples du monde. Récemment : L’Empire de la honte (2005) et la Haine de l’Occident (2008).

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, IDEES - DEBATS - PHILO, Speculation | Pas de Commentaire »

CADTM : Les solutions pour remédier à la crise de la dette en Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Source : CADTM / Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde

 

Vidéo – Les solutions à la crise de la dette

 

Myriam Bourgy – CADTM

21 octobre par Myriam Bourgy, Attac TV

Quelles sont les solutions que le CADTM a à proposer pour remédier à la crise de la dette en Europe ?

C’est à découvrir dans cette interview de Myriam Bourgy, secrétaire générale du CADTM-Belgique,

réalisée par le réseau européen des Attac durant leur université d’été 2011 à Freiburg :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, IDEES - DEBATS - PHILO | 1 Commentaire »

Grèce : Les Robins des bois français ont fait des émules.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Lu sur : Rouge Midi

 

Les Robins des bois de l’électricité

20.10.2011 | Dina Karatziou | Eleftherotypia

 

Grèce : Les Robins des bois français ont fait des émules. dans Grece arton6236-80e35

Les robins des bois français ont donc fait des émules.

A Veria, dans le nord de la Grèce, un collectif de militants rétablit

le courant à ceux qui n’ont plus les moyens de payer l’électricité.

“Dans ce pays, à côté de l’obligation de payer pour les frasques

des ma­gouilleurs, nous avons aussi des droits”, revendique Nikos

Alanogoulou, un militant de la ville de Veria. “A commencer par celui

de conserver notre dignité.”

Nikos et ses camarades se sont regroupés dans un collectif qu’ils ont baptisé tout simplement

“Les citoyens de Veria”.

Leur spécialité ? Rétablir le courant dans des foyers dont les occupants n’ont plus les moyens de payer

leurs factures d’électricité [1].

A Veria, ils sont nombreux à vivre au-dessous du seuil de pauvreté. Et c’est très souvent chez eux que

le collectif intervient. Aujourd’hui, ils sont en train de reconnecter les câbles au domicile d’une mère célibataire.

Elle est au chômage et doit également s’occuper de son vieux père. Bénéficiant de complicités au sein de

la compagnie nationale d’électricité (DEI), le groupe d’activistes rétablit le courant en laissant un autocollant

signant leur passage : “Les citoyens de Veria – solidarité populaire – Nous rétablissons le courant”.

Leur volonté est avant tout de créer un élan de solidarité citoyenne. “Nous ne ­voulons pas vivre dans une

jungle humaine, comme nos dirigeants le souhaiteraient”, explique l’un d’entre eux. Le groupe de Veria lance

ainsi un appel à la population du pays : “Nous aimerions que d’autres personnes agissent de la même manière.

Et pas seulement en ce qui concerne l’électricité…”

Les menaces de sanctions ne semblent pas les effrayer. “Ce ne serait pas la première fois pour moi, explique

Nikos. J’ai déjà été poursuivi des dizaines de fois pour mon engagement citoyen. Si je suis condamné pour avoir

remis le courant à des pauvres, ce sera un honneur pour moi et les membres de mon groupe.”

[Lire la suite sur rougemidi.fr/]

Publié dans Grece | Pas de Commentaire »

Turquie : « Un séisme qui secoue les divisions ethniques »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Lu sur : Turquie : 25 octobre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

Un séisme qui secoue les divisions ethniques

Auteur : Asli Aydintasbas - Source : Courrier International

2410-Turquie-A dans TurquieLe violent séisme du 23 octobre, qui pour l’heure a fait 264 morts

et 1 300 blessés, s’est produit dans la région de Van, dans l’est de

la Turquie, une zone peuplée majoritairement de Kurdes.

Cette catastrophe, qui intervient alors que l’armée turque est

engagée dans des combats avec les militants kurdes du PKK,

sonne comme un appel à la réconciliation, affirme Milliyet.

Quelle période tragique ! En quelques jours, 34 soldats ont été tués dans

l’est de la Turquie, et plus de 48 militants du PKK l’ont été à la suite

de la contre-offensive de l’armée turque.

Et, comme si cela ne suffisait pas, la région de Van vient d’être frappée par un tremblement de terre

d’une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter.

Dans la mythologie grecque, un séisme était considéré comme une punition infligée aux hommes

par les dieux de l’Olympe.

Le tremblement de terre de Van serait-il dès lors un avertissement qui nous est adressé, à nous qui

ne parvenons décidément pas à faire taire les armes et à faire la paix ?

[Lire la suite sur dazibaoueb.com/]

 

Publié dans Turquie | Pas de Commentaire »

Christian Laval : « l’école est au centre des nouvelles luttes des classes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Source : humanite.fr/ - 28 septembre 2011

 

Christian Laval :

« l’école est au centre des nouvelles luttes des classes »

 

Christian Laval :

Co-auteur de

la Nouvelle École capitaliste (La Découverte, 2011),

ce sociologue, membre de l’Institut de recherches de la FSU,

décrypte les conséquences de la logique d’entreprise

appliquée, chaque année un peu plus, à l’éducation.

 

Vous expliquez dans votre dernier ouvrage La nouvelle école capitaliste que notre système scolaire

est aujourd’hui à un « tournant historique ». Lequel ?

laval dans IDEES - DEBATS - PHILOChristian Laval. Au-delà des réformes connues du gouvernement Sarkozy, comme

la destruction des postes ou la suppression de la formation des enseignants,

l’école et l’université sont l’objet depuis une vingtaine d’années d’un changement

plus profond. Au gré d’une succession de mesures, parfois peu perceptibles,

se construit, brique après brique, un autre modèle éducatif que nous appelons

la nouvelle école capitaliste.

Ce modèle n’est, certes, pas encore entièrement  réalisé, on peut encore le contenir et le combattre, mais

c’est une tendance bien réelle.

Qu’est-ce qui la caractérise ?

Christian Laval. Selon ce modèle, l’école a désormais une fonction qui se voudrait essentiellement, voire

exclusivement, économique. La connaissance, qu’elle soit élaborée par la recherche ou diffusée dans l’école,

est envisagée comme une valeur économique et intègre la logique dominante de l’accumulation du capital.

Comme cela se concrétise-t-il ?

Christiant Laval. L’aspect le plus visible est lorsque l’enseignement devient une affaire d’achat et de vente.

On le voit, par exemple, avec la montée de l’industrie du soutien scolaire ou le développement actuel de

différentes  formes de coaching payant. On le voit également avec l’accroissement de la part du privé dans

le financement de l’école et l’université. Tout cela relève d’un phénomène de marchandisation. Mais il ne faut

pas s’arrêter-là. Moins visible mais plus fondamental, on s’aperçoit que la norme sociale du capitalisme tend

à devenir la règle de fonctionnement des systèmes d’enseignement qui sont régulés de plus en plus par

la concurrence. De fait, les politiques néolibérales importent dans le champ éducatif et au sein même du service

public les logiques propres au marché. Plus qu’à une marchandisation, on assiste donc à une « mise en marché »

des services publics d’enseignement, avec des écoles et des universités qui, même si elles restent publiques,

tendent à fonctionner comme des entreprises. L’exemple le plus concret est la loi LRU qui instaure de manière

délibérée une concurrence entre les universités. C’est également, dans le premier et le second degré,

l’assouplissement, voire la suppression, de la carte scolaire qui conduit aussi à une mise en concurrence

des établissements.

Quels sont les effets de cette mise en concurrence ?

Christian Laval. Elle a des effets considérables sur le fonctionnement des systèmes scolaires. Partout où elle

a été mise en place, comme en Angleterre, en Nouvelle-Zélande ou encore en Australie, elle aboutit à une

polarisation sociale et ethnique des établissements. Les études comparatives internationales sont, sur ce point,

sans ambiguïté. C’est donc en toute connaissance des conséquences que ces politiques ont été conduites dans

notre pays comme dans d’autres, et qu’elles ont été soutenues aussi bien par la droite que par la gauche

socialiste. Une unanimité qui dit bien à quel point la norme néolibérale a été imposée et intériorisée par tous

les gouvernements.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Lire également : 

sur liberation.fr/L’école condamnée à produire du capital humain

+ d’infos sur :

 

Publié dans Education nationale, IDEES - DEBATS - PHILO, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Violent séisme en Turquie : des centaines de morts et des dégâts considérables

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 octobre 2011

Le dernier bilan présenté aujourd’hui par le ministre turc de l’Intérieur fait état de 264 morts et plus de

1 300 blessés dans la province de Van, à l’est du pays. Mais en raison de la puissance du séisme,

on peut craindre entre 500 et 1 000 morts selon le chef de l’Institut sismologique de Kandilli.

En 1976, à Caldiran, dans cette même province de Van, un séisme avait fait plus de 3 800 morts.

 

Violent séisme en Turquie : des centaines de morts et des dégâts considérables  dans INFOS humanitefr le 23 Octobre 2011

Violent séisme en Turquie :

des centaines de morts et des dégâts considérables

sont à craindre

 

turquie.jpg

Un tremblement de terre, de magnitude 7,3 s’est produit dimanche dans la province

orientale turque de Van, proche de l’Iran, faisant, selon les autorités,

des dégâts considérables et entre 500 et 1000 morts.

« Le séisme a été très fortement ressenti à Van, ville de 380 000 habitants et dans ses environs, provoquant,

selon les premières informations, des dégâts et des pertes en vies humaines », a annoncé la direction

des situations d’urgence, un organisme officiel, à Ankara, la capitale. Un grand nombre de personnes sont

ensevelies sous les décombres. Une quarantaine de bâtiments, dont un pensionnat, s’étaient écroulés dans

cette région peuplée majoritairement de Kurdes. Les plus importants dégâts auraient été constatés,

selon les médias, à Ercis, une agglomération de 100 000 habitants.

L’épicentre du tremblement de terre qui s’est produit en fin de matinée, se trouvait à 19 kilomètres au nord-est

de la ville de Van. L’une des répliques, survenue un quart d’heure plus tard, était de magnitude 5,6.

La tombée de la nuit devrait sérieusement entraver les opérations de secours alors que la température ne

devrait pas dépasser les 3 degrés Celsius dans la zone du séisme, selon les prévisions météorologiques.

La Turquie, qui est traversée par plusieurs failles, connaît de fréquents tremblements de terre. Deux violents

séismes dans les régions industrialisées du Nord-Ouest y avaient fait environ 20 000 morts, en août et

novembre 1999.
1681740_seisme%20turquie dans Monde

L’épicentre du tremblement de terre s’est produit à 10h41 GMT (12h41 heure française), se trouve à

19 kilomètres au nord-est de Van, et à une profondeur de 7,2 kilomètres, selon l’USGS.

Source : leparisien.fr/

 

Publié dans INFOS, Monde | Pas de Commentaire »

Comprendre la dette publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 octobre 2011

 

Apprenez en quelques minutes ce qu’est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires,

et l’article 123 du traité de Lisbonne… sans lesquels il est impossible de comprendre l’origine des dettes publiques

et privées qui ravagent l’ensemble des pays développés.
Image de prévisualisation YouTube

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

Lille, le 26 novembre : Manif’ contre la vie chère et l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 octobre 2011

 

26nov20112.jpg

rouge1.jpg violet.jpg vert.jpg bleu.jpg

loupe13.png viechererectoversohd1.pdf

propositions.jpg

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy