• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 octobre 2011

Le Président a menti aux français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF  - 27 octobre 2011

Le Président a menti aux français

 

Le Président a menti aux français dans POLITIQUE gouverne-ment004

Nicolas Sarkozy s’est livré à une heure d’autosatisfaction irréelle  

pour justifier l’accord signé à Bruxelles.

Que faut-il retenir de cette leçon présidentielle ?

« Tout va bien, tout est sous contrôle, nous avons eu raison de

faire la réforme des retraites car les retraités étaient responsables

de la dette, il n’y a pas eu de baisse de salaires et de retraites en

France. »

Mais qui peut croire à une fable pareille ? Les souffrances des Français étaient absentes de tout le propos présidentiel.

En fait , il s’agissait de répéter les mêmes slogans de campagne comme le « travailler plus… » auquel plus aucun

Français ne peut croire, les mêmes promesses sur la fin des bonus des banquiers plusieurs fois annoncée mais

jamais réalisée. Surtout il s’agissait pour le Président de justifier de nouvelles mesures d’austérité qu’il a d’ailleurs

refusé d’annoncer clairement, sans écarter une hausse de la TVA. Enfin, en plaidant pour de nouveaux alignements

sur l’Allemagne, il a décrété « obligatoire » la règle d’or sur laquelle les Français n’ont jamais été consultés.

Le Président avait promis un exercice de vérité. Pendant une heure, il a menti aux Français.

Parti Communiste Français  

 

Lire également :

sur dazibaoueb.com/Emission télévisée : Le président flop

sur legrandsoir.info/Le sarkozien tel qu’on l’cause

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Les « bonnes vieilles ficelles » de Laurent Wauquiez pour faire du buzz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF26 octobre 2011

Laurent Wauquiez, porte parole de la Droite asociale

 

Les

Pour combattre « l’assistanat », Laurent Wauquiez, fondateur du club

politique de la droite sociale, a défendu, entre autres propositions,

l’idée de

« réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent ».

Après avoir proposé l’obligation pour les chômeurs de travailler

gratuitement, Laurent Wauquiez récidive.

Membre d’un gouvernement incapable de produire une politique du

logement digne de ce nom, Laurent Wauquiez tente d’opposer les

travailleurs et les demandeurs d’emploi. Ce genre de procédé en dit

long sur la nature profonde des individus qui nous gouvernent et qui,

pour se promouvoir, sont prêts à transformer la société en

un vaste champs de bataille.

Ces artifices de communication ne feront pas oublier le désastreux bilan de l’UMP en matière de logement :

3,6 millions de mal logés en France selon la Fondation Abbé Pierre.

En fait de droite sociale, c’est plutôt du qualificatif d’asociale qu’il faudrait rebaptiser l’officine de promotion de 

la petite personne de Monsieur Wauquiez.

 

Lire également :

sur actuchomage.org/Wauquiez  fait son buzz en surfant sur la crise du logement

 

Publié dans Logement, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Les réactions à gauche sur l’accord de sauvetage de la zone euro

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Les réactions à gauche sur l'accord de sauvetage de la zone euro dans POLITIQUE humanitefr le 27 Octobre 2011

 

Sommet de Bruxelles : les réactions à gauche

 

sommetzoneeoro.jpg

De Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) pour qui « les gouvernants vont continuer 

à saigner les peuples » à Martine Aubry (PS) qui estime que c’est « un accord a minima »,

qui « ne mesure pas la gravité de la crise », les réactions à gauche sur l’accord de 

sauvetage de la zone euro.

 

  • Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle

« En Europe, le gouvernement conservateur allemand fait la pluie et le beau temps. Ses recettes éculées et frileuses

ne correspondent qu’à l’intérêt étroit d’une Allemagne vieillissante et rentière. Nicolas Sarkozy a été incapable de

faire avancer la moindre idée ou solution nouvelle plus conforme à l’intérêt de la France et de l’Europe qui veut

bouger ! » (…) Cette politique absurde mène l’Union Européenne au désastre. Je forme le vœu qu’un sursaut se

produise avant qu’il ne soit trop tard. Il ne peut venir que du peuple. --> Lire la suite

 

  • Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

« Grisés par leur nuit de négociations, les dirigeants européens se réjouissent un peu vite. Le plan annoncé allie une fois

encore soutien massif aux banques et saignée sociale. Quand l’expérience prouve que ces recettes nous amènent dans

le mur, le Conseil européen appuie sur l’accélérateur. Ce n’est pas l’envolée de la bourse qui est faite pour nous rassurer.

D’ailleurs, elle fête le licenciement de 7000 salariés en Europe avec la montée de 3% du cours en bourse du groupe PSA. »

--> Lire la suite

 

  • Roland Muzeau, porte-parole des Député-e-s communistes et citoyens

« Qualifié d’ »ambitieux » par le Président Sarkozy, de « crucial » par Jean-François Copé, le chef de l’UMP,  ou de « capital »

par Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale, l’accord intervenu cette nuit à Bruxelles entre les dirigeants

européens a surtout de quoi réjouir les spéculateurs ». --> Lire la suite

 

  • Martine Aubry, première secrétaire du Parti Socialiste

« L’accord sur la restructuration de la dette grecque repose en grande partie sur une participation des créanciers privés aux

contours flous et surtout s’accompagnera d’une poursuite des politiques d’austérité qui ont cassé la croissance en

Grèce et menacent sa solvabilité ». (…) « Le renforcement du Fonds européen de stabilité financière est nécessaire, mais

les décisions de bric et de broc prises en ce sens sont insuffisantes pour casser la spéculation contre les dettes d’Etat,

et inquiétantes pour la souveraineté de l’Europe ». (…) « un Fonds spécial adossé au FMI et reposant sur la participation des

pays émergents pourrait être mis en place », juge la maire de Lille pour qui « les Européens ont été incapables de s’entendre

pour trouver les ressources nécessaires en interne », avec notamment émission d’euro-obligations, ou banque publique

européenne aux cotés de la BCE et de la BEI. Martine Aubry juge que « le plus inquiétant est la poursuite des mêmes

politiques d’austérité »

 

  • Christian Piquet, Gauche unitaire

« Les rodomontades de Nicolas Sarkozy ne peuvent tromper personne: le sommet européen qui vient de s’achever n’aura

rien réglé de la crise financière qui met l’Europe au bord du gouffre ».

« C’est aux peuples qu’il va être demandé de régler la facture« .

 

  • François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle

« Pourquoi avoir attendu si longtemps pour prendre enfin des mesures à la hauteur de l’enjeu ? Si ce n’est pour protéger

un secteur  bancaire qui aurait du être appelé au sacrifice bien plus tôt ».

 

  • Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée

« Pourquoi dans ces sommets il n’est jamais question d’initiative de croissance ? Plus l’austérité augmentera,

plus le chômage augmentera, et plus les comptes publics augmenteront, donc il y a une sorte de cercle vicieux

et il faudrait sans doute changer de paradigme ». « Cet accord est-il suffisant et durable ? Le 21 juillet, il était dit

que c’était un accord conclusif et que les problèmes étaient derrière nous : en réalité ce n’était pas le cas »

 

Publié dans POLITIQUE | 2 Commentaires »

Sommet européen : soutien massif aux banques et saignée sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF27 octobre 2011 – Pierre Laurent

Sommet européen :

« face au mur, le Conseil européen appuie sur l’accélérateur »

 

Sommet européen : « face au mur, le Conseil européen appuie sur l'accélérateur » (Pierre Laurent)

Grisés par leur nuit de négociations, les dirigeants européens

se réjouissent un peu vite. Le plan annoncé allie une fois encore

soutien massif aux banques et saignée sociale. Quand l’expérience

prouve que ces recettes nous amènent dans le mur, le Conseil

européen appuie sur l’accélérateur.

Ce n’est pas l’envolée de la bourse qui est faite pour nous rassurer.

D’ailleurs, elle fête le licenciement de 7000 salariés en Europe

avec la montée de 3% du cours en bourse du groupe PSA.

Je rappelle que si les banques sont aujourd’hui obligées de renoncer à une part de leurs créances,

c’est la rançon du racket financier auquel elles se sont livrées et qui a mis la Grèce à genoux. Il est

inacceptable que les gouvernements soient encore prêts à des recapitalisations sans contrepartie.

Plus un sou ne doit être cédé aux banques sans que leurs pratiques de crédit ne soient contrôlées

et dirigées vers l’intérêt général.

Avec l’alignement de Nicolas Sarkozy, la Chancelière Merkel a gagné sur toute la ligne : pas question

de faire appel au pouvoir de création monétaire de la Banque centrale européenne. Pourtant ce n’est

pas l’augmentation de la force de frappe du « fonds européen de stabilité financière », au service de

stratégies financières intactes, qui relancera la croissance, seule à même de faire reculer l’endettement.

Au lieu de cela, ils continuent de faire payer les peuples. En France, alors que les patrons des banques

ont augmenté leurs revenus de 44,8% en 2010, le chômage est en hausse, une vague de licenciements

sans précédent est annoncée dans l’automobile et Fillon nous prépare un nouveau plan d’austérité

avec une hausse de la TVA.

Modifier les critères du crédit des banques et les missions de la BCE, les rendre utiles à l’emploi,

aux services publics, au développement durable sont les seuls outils pertinents pour sortir de la crise.

Ceux qui y renoncent aujourd’hui se rendent coupable de la crise de demain. 


Publié dans Austerite, ECONOMIE, PCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy