• Accueil
  • > Grande Bretagne
  • > Grande-Bretagne : « Uncut » : ces citoyens qui disent non aux coupes budgétaires

Grande-Bretagne : « Uncut » : ces citoyens qui disent non aux coupes budgétaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2011

Source : Basta !25 octobre 2011

UK Uncut

« Uncut » :

ces citoyens qui disent non

aux coupes budgétaires

 

Grande-Bretagne : « Uncut » :  ces citoyens qui disent non  aux coupes budgétaires dans Grande Bretagne arton1848-1eb13

Par Frédéric Lemaire

Face aux mesures d’hyper-austérité menées par le

gouvernement britannique, un seul mot d’ordre :

No Cuts ! – Non aux coupes budgétaires.

Partie prenante du mouvement de fond qui traverse

la Grande-Bretagne, le collectif UK Uncut invente de

nouveaux modes d’organisation et d’action.

 

Capable de transformer en quelques heures une banque en une bibliothèque municipale,

ce mouvement citoyen prend de l’ampleur. Et témoigne d’un important réveil des mouvements

sociaux en Grande-Bretagne. 


« UK Uncut, c’est une vraie bouffée d’air frais. »
Vera Weghmann est une activiste londonienne impliquée

dans les mouvements « no cuts ! » (non aux coupes budgétaires), et en particulier dans le collectif UK Uncut.

Adepte des occupations festives de banques ou de magasins de luxe qui pratiquent l’évasion fiscale,

UK Uncut mène des actions diverses et souvent très créatives. Le 8 octobre dernier, avec le soutien de syndicats,

le collectif a bloqué le pont de Westminster en plein Londres pour protester contre le démantèlement

par le gouvernement du système de santé public.

« UK Uncut rassemble de nombreux jeunes qui ne se retrouvent pas forcément dans les formes « traditionnelles »

de mobilisations » , témoigne Vera. Le contexte social, particulièrement tendu, semble favoriser le succès du collectif.

Car depuis la déroute financière des subprimes, la Grande-Bretagne vacille.

Contre « l’austérité juste » du gouvernement

L’État a renfloué les banques, dopées aux produits financiers toxiques, à hauteur de plus de 1 000 milliards d’euros.

Et ce sont principalement les salariés et les précaires qui passent à la caisse. Le plan d’austérité du gouvernement

prévoit des coupes considérables dans les dépenses publiques, à hauteur de 90 milliards d’euros d’ici à 2014.

Soit une diminution d’environ 12 % du budget de l’État !

[Lire la suite sur bastamag.net/]

Creative Commons License

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy