• Accueil
  • > Grece
  • > Grèce : Les Robins des bois français ont fait des émules.

Grèce : Les Robins des bois français ont fait des émules.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2011

Lu sur : Rouge Midi

 

Les Robins des bois de l’électricité

20.10.2011 | Dina Karatziou | Eleftherotypia

 

Grèce : Les Robins des bois français ont fait des émules. dans Grece arton6236-80e35

Les robins des bois français ont donc fait des émules.

A Veria, dans le nord de la Grèce, un collectif de militants rétablit

le courant à ceux qui n’ont plus les moyens de payer l’électricité.

“Dans ce pays, à côté de l’obligation de payer pour les frasques

des ma­gouilleurs, nous avons aussi des droits”, revendique Nikos

Alanogoulou, un militant de la ville de Veria. “A commencer par celui

de conserver notre dignité.”

Nikos et ses camarades se sont regroupés dans un collectif qu’ils ont baptisé tout simplement

“Les citoyens de Veria”.

Leur spécialité ? Rétablir le courant dans des foyers dont les occupants n’ont plus les moyens de payer

leurs factures d’électricité [1].

A Veria, ils sont nombreux à vivre au-dessous du seuil de pauvreté. Et c’est très souvent chez eux que

le collectif intervient. Aujourd’hui, ils sont en train de reconnecter les câbles au domicile d’une mère célibataire.

Elle est au chômage et doit également s’occuper de son vieux père. Bénéficiant de complicités au sein de

la compagnie nationale d’électricité (DEI), le groupe d’activistes rétablit le courant en laissant un autocollant

signant leur passage : “Les citoyens de Veria – solidarité populaire – Nous rétablissons le courant”.

Leur volonté est avant tout de créer un élan de solidarité citoyenne. “Nous ne ­voulons pas vivre dans une

jungle humaine, comme nos dirigeants le souhaiteraient”, explique l’un d’entre eux. Le groupe de Veria lance

ainsi un appel à la population du pays : “Nous aimerions que d’autres personnes agissent de la même manière.

Et pas seulement en ce qui concerne l’électricité…”

Les menaces de sanctions ne semblent pas les effrayer. “Ce ne serait pas la première fois pour moi, explique

Nikos. J’ai déjà été poursuivi des dizaines de fois pour mon engagement citoyen. Si je suis condamné pour avoir

remis le courant à des pauvres, ce sera un honneur pour moi et les membres de mon groupe.”

[Lire la suite sur rougemidi.fr/]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy