• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 octobre 2011

Éducation : Les élèves de maternelle classés en trois catégories, dès l’âge de cinq ans !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2011

Éducation : Les élèves de maternelle classés en trois catégories, dès l’âge de cinq ans ! dans Democratie humanite 13 Octobre 2011 – Laurent Mouloud

Chatel invente l’étiquetage des élèves de maternelle

 

enfant-prison_400-200x200 dans Education nationale

Le ministère de l’Éducation nationale a proposé hier à ses inspecteurs

un projet d’évaluation des élèves en fin d’école maternelle afin de

repérer les cas « à risque » et à « haut risque ».

Tollé chez les enseignants et les parents d’élèves.

Apparemment, le funeste rapport du député UMP Jacques-Alain Bénisti,

qui proposait de repérer les comportements « à risque » dès la crèche,

a fait des émules du côté du ministère de l’Éducation nationale.

Selon des révélations du site lemonde.fr, la rue de Grenelle travaillerait à la mise en place d’une évaluation très

tendancieuse de tous les élèves de grande section de maternelle. Une idée qui a soulevé l’indignation

des syndicats enseignants et des parents d’élèves.

Classés en trois catégories, dès l’âge de cinq ans !

Ce projet, dévoilé hier aux inspecteurs de l’éducation nationale, se présenterait sous la forme d’un livret,

appelé « Aide à l’évaluation des acquis en fin d’école maternelle », et se déroulerait en trois phases.

Première : le « repérage ». Entre novembre et décembre, les professeurs seraient chargés de passer au crible

le comportement à l’école (« respecte les autres », « contrôle tes émotions »…), le langage, la motricité et

la « conscience phonologique » des élèves, âgés, rappelons-le, d’environ cinq ans. À l’issue de ce processus,

ils seront classés en trois catégories : « RAS (rien à signaler) », « à risque », ou « à haut risque ».

Deuxième phase : les élèves des deux dernières catégories auront droit à des « séances d’entraînement »

quotidiennes.

Enfin, troisième phase : le bilan. Passé entre mai et juin, il permettrait de faire le point sur les acquis des élèves

par des « séries d’épreuves collectives ou en petits groupes – d’une durée d’environ trente minutes par série ».

Les parents de la FCPE ont failli s’étrangler en découvrant ce projet qui, bien entendu, n’a fait l’objet d’aucune

concertation.

« Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un dispositif de normalisation des enfants dès cinq ans ! a dénoncé hier la

fédération dans un communiqué. Plutôt que de privilégier la pédagogie et des effectifs raisonnables en classe,

on colle une étiquette extrêmement anxiogène sur des enfants qui peuvent, un jour donné, être fatigués ou

malades, récalcitrants, impressionnés et ne pas réussir les “épreuves” imposées. »

Lire la suite

  • A lire :

Graine de délinquant chez les bébés, le retour

Pierre Delion : « Il y a confusion entre prévention et prédiction… »

Quand Nicolas Sarkozy s’occupe de prévention

Psychopathia criminalis versus Sarkozy ?

Une vieille tentation à droite.

Repérer les « déviances » dès le plus jeune âge ? La tentation resurgit régulièrement à droite.

Ce fut le cas en 2005 avec 
le rapport controversé de l’Inserm suggérant une détection précoce

des « troubles du comportement » dès trois ans pour « prévenir la délinquance ».

Une idée défendue ensuite par le député UMP Jacques-Alain Bénisti, le ministre de l’Intérieur

Nicolas Sarkozy, 
le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre ou encore, en 2010, 
le secrétaire d’État

à la Justice Jean-Marie Bockel.

Une offensive qui a donné lieu à la création du collectif Pas de zéro de conduite.

 

Publié dans Democratie, Education nationale, France, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le billet de Glop Lerouge : Pas de panique ! C’est une crise systémique…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2011

Le billet de Glop Lerouge : Pas de panique ! C'est une crise systémique... dans ECONOMIE text3005_0

14 octobre 2011Glop Lerouge, Secrétaire de Section

Pas de panique ! C’est une crise systémique…

 

11-10-11-crise_72 dans Humour

Pas de panique ! Il ne faut surtout pas affoler les marchés,

il paraît que c’est « juste » une crise systémique…

Il faut dire que depuis 2008 tout fout le camp. Le glorieux

système capitaliste prend « systémiquement » l’eau de tous

les côtés. Tous les indices le confirment :

le chômage augmente, le nombre de pauvres explose,

 la situation des travailleurs se dégrade,

les fonctionnaires l’ont dans l’os, les banques sont au bord 

du gouffre, et les États sur la paille…

Mais le nombre de millionnaires ne cesse d’augmenter ! Ce n’est pas la crise pour tout le monde.

Que s’est-il passé ? Il y a eu, en réalité, deux crises.

La première crise, de 2008, était assez banale. Les banques ont prêté des sommes avec des intérêts

que les emprunteurs ne pouvaient pas rembourser. Elles se disaient : ça va passer, car c’est pour acheter

de l’immobilier, la valeur du bien va augmenter, et ça couvrira le capital et les intérêts. Elles spéculaient, quoi.

C’étaient les fameux subprimes. Arrive alors le Krach : l’immobilier commence à baisser, les prêts ne peuvent

pas être remboursés, la valeur du bien ne suffit pas à couvrir le prêt, et les titres endossés sur les prêts ne

valent donc plus grand-chose… Mais qui les détient ces titres ? Personne ne sait, car on les a découpés et

revendus, en spéculant à nouveau dessus. Du coup, tout le monde se méfie de tout le monde, les banques

ne se prêtent plus entre elles, car chacune craint que l’autre tombe, plombée par les subprimes. Pour le coup

tout le monde tombe en bourse. La banque Lehmann Brothers fait faillite. Le système financier s’écroule.

Les États avaient alors deux possibilités. La première : garantir les épargnants et les entreprises pour sauver

l’économie, et laisser les financiers se noyer dans leur cupidité. La seconde : sauver les financiers avec l’argent

des contribuables, en leur laissant, à eux, le soin de financer l’économie. On a fait le choix de sauver la finance

sur notre dos (pour toutes les banques, y compris la banque des collectivités locales, Dexia, qui croulait sous

les subprimes).

On voit aujourd’hui le résultat : la deuxième crise ! Cette nouvelle crise est plus originale.

Les banques, renflouées par les contribuables (c’est-à-dire par les travailleurs et les consommateurs,

via la TVA), ont utilisé ce pognon pour spéculer sur les marchés financiers. Profits géants d’après crise

et champagne pour les traders (y compris chez Dexia).

Prises dans la logique boursière, les entreprises ont licencié pour augmenter les marges :

le chômage a augmenté, la croissance a baissé, et l’État a vu ses recettes fondre et les dépenses augmenter.

Lire la suite  

Publié dans ECONOMIE, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La Terre / Spécial PAC

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2011

La Terre / Spécial PAC dans Agriculture laterre le 14 Octobre 2011

Politique Agricole Commune

PAC :

Les journalistes de La Terre s’invitent dans le débat

 

laterre1.jpg

Dès janvier 2011, La Terre a publié l’intégrale du texte du commissaire européen

sur la PAC à l’horizon 2020.

Une publication qui a été suivie pendant plusieurs mois

d’interventions, de déclarations, d’analyses, de responsables d’associations, de syndicats agricoles,

de scientifiques, d’hommes politique…

Il est impératif que nous tous, citoyens, nous nous emparions de cette question.

C’est notre alimentation, nos emplois, la souveraineté et la sécurité alimentaire qui doivent être

défendus.

Dans ce numéro 3491, daté du 11 au 17 octobre, les journalistes de La Terre vous donnent à lire, évaluer et

commenter nos propositions. Les premières annonces concernant la nouvelle mouture du texte européen

sur l’agriculture ont été dévoilées mercredi 12 octobre. Elles laissent pantois les observateurs du secteur

agricole mais, surtout, fragilisent encore plus l’avenir des petits exploitants et laissent de nombreux points

dans l’ombre.

La situation est insupportable au niveau mondial, l’Europe ne doit pas se contenter de courtes vues.

A partir de ce constat, La Terre s’engage avec ses lecteurs à transformer cette question en débat prioritaire.

Réagissez, faites nous part de vos commentaires, donnez à lire le texte ci-joint à celles et ceux dans votre

entourage qui veulent en savoir plus sur la PAC, le plus gros des dossiers européens et le plus sensible.

Lire le dossier en PDF

F.J.

 

Publié dans Agriculture, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy