• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 octobre 2011

Dexia : la facture risque d’être salée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 octobre 2011

Parti Communiste Français4 octobre 2011

 

Dexia :

« Ce n’est pas aux collectivités locales de payer l’addition »

 

Dexia : la facture risque d'être salée dans ECONOMIE Dette_Toxique

Dexia, c’est d’abord le scandale de la course effrénée à la rentabilité financière.

Suite à la privatisation en 1987 de la Caisse d’aide à l’équipement de

collectivités locales (CAECL), Dexia (ex Crédit local de France) s’est lancé

dans une fuite en avant mortifère qui l’a conduit à vendre à de nombreux élus

des emprunts toxiques pour leurs collectivités locales !

 

La re-nationalisation franco-belge partielle opérée après la crise financière

de 2007-2008 ne s’est accompagné d’aucun changement des pratiques et critères de gestion

et de crédit de Dexia. Aujourd’hui, un nouveau sauvetage d’urgence est envisagé. Il séparerait

les actifs dangereux de la banque et le portefeuille de prêts aux collectivités locales qui serait

détenue par la Caisse des dépôts et la Banque postale.

Cette opération ne doit pas se traduire par un appel aux contribuables ou par un durcissement

des conditions de prêt aux collectivités territoriales. Au contraire, le nouvel ensemble doit intégrer

un pôle public financier ayant en charge le développement d’un nouveau crédit incitatif au

développement de l’emploi et de la formation avec les équipement et les infrastructures nécessaires.

 

Dans l’immédiat, l’heure est à la renégociation des dettes des collectivités intoxiquées impliquant

non seulement Dexia, ou ce qu’il en restera, mais aussi toutes les banques ayant placé des emprunts

toxiques.

Communiqué du Parti communiste Français

 

A ce sujet, se reporter aux articles de L’Humanité :

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy