• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 3 octobre 2011

Sécurité : Moins de moyens, moins de fonctionnaires mais… davantage de manipulation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2011

Site national du PCF – 3 octobre 2011

Sécurité : le gouvernement pris la main dans le sac

 

Sécurité : le gouvernement pris la main dans le sac

Le Monde révèle dans l’édition de ce lundi deux notes internes aux services de police

particulièrement édifiantes. Pris en flagrant délit de manipulation statistique,

le général Jacques Vignaux, patron de la gendarmerie, y reconnaît que

« les succès précédemment enregistrés [...] marquent le pas » et n’hésite pas à

demander à ses troupes de « viser un bilan favorable de l’évolution de la délinquance

en 2011. » Il recommande de lever le pied en ce qui concerne l’enregistrement des vols

avec violence…

La preuve est faite, et l’on s’en doutait un peu. Le gouvernement maquille les chiffres,

ment sciemment aux français. En vérité, il se comporte comme un délinquant.

Moins de moyens, moins de fonctionnaires – et davantage de manipulation. Ce n’est plus une politique de sécurité,

c’est une arnaque. Le gouvernement est pris la main dans le sac. Les Français méritent mieux.

Ian Brossat, Responsable des questions de sécurité au PCF

 

Publié dans Police, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le PCOF entre dans le Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2011

Source : PCF Grésivaudan3 octobre 2011

Le Parti Communiste des Ouvriers de France

est membre du Front de Gauche

 

Le PCOF entre dans le Front de Gauche dans Front de Gauche

Le Parti Communiste des Ouvriers de France a décidé de demander à entrer

dans le Front de Gauche.

Cette demande a été acceptée par ses composantes actuelles.

Nous nous en réjouissons sincèrement.

Notre parti milite depuis plusieurs années pour l’unité politique de la gauche

de transformation sociale autour d’axes de rupture avec la politique néolibérale.

De la mobilisation pour la victoire du « non » de gauche au référendum sur le

traité européen, qui s’est prolongée par la constitution des « collectifs du 29 mai »

et la rédaction de la charte pour une alternative au libéralisme, cette exigence n’a cessé de s’imposer.

L’ampleur de la crise du système capitaliste, le caractère de plus en plus réactionnaire de la politique de la droite

sarkozyste qui veut faire retomber tout le poids de la crise sur le dos du peuple et la politique belliciste qui tient

lieu de politique étrangère, placent le mouvement ouvrier et populaire et ses différentes organisations politiques,

syndicales, sociales, associatives… devant la nécessité de riposter avec une détermination accrue et dans l’unité.

Elle pose avec acuité la nécessité de construire une alternative de rupture sur tous les fronts avec cette

politique et avec le système qui la sous-tend.

Une telle rupture ne peut être portée par les tenants du social-libéralisme ou de l’écololibéralisme.

La politique menée par des gouvernements et des majorités parlementaires se réclamant des ces options est

contraire aux intérêts des peuples qui la combattent.

Parmi les forces qui mettent en avant la nécessité d’une politique de rupture, le Front de Gauche propose

une démarche ouverte et insiste sur la nécessité de gagner les masses à ses propositions politiques.

Nous partageons cette préoccupation et cette orientation.

Avec la plupart des composantes du Front de Gauche, notre parti a déjà mené des campagnes

politiques, notamment celle des régionales. Nous nous retrouvons ensemble sur de multiples fronts

de la lutte politique et sociale, dans le cadre de collectifs.

Mais nous sommes conscients que le fait d’entrer dans le Front de Gauche engage notre parti dans

un processus plus ambitieux. Nous y sommes prêts.

Lire la suite

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

UE – Non assistance à personne en danger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2011

Article repris sur PCF Maubeuge

Patrick Le Hyaric

UE - Non assistance à personne en danger dans POLITIQUE

Aide alimentaire aux plus démunis : un débat ubuesque au Parlement européen

by Patrick Le Hyaric

 dans PRECARITE

Ce mercredi, 28 septembre, nous avons assisté à un débat ubuesque au Parlement européen à propos du programme d’aide alimentaire aux plus démunis.

En effet, on a entendu le représentant du Conseil européen (Pologne), le Commissaire européen à l’agriculture, M. Ciolos, et tous les représentants des groupes politiques se lamenter de la suppression du programme d’aide alimentaire, sur décision de la cour de justice, après une plainte de sept pays dont l’Allemagne. Où est le problème alors ? Nul ne le sait !

Voilà une Union européenne qui chaque jour appauvrit nos concitoyens – à tel point qu’on parle désormais de 50 millions de personnes en situation de pauvreté – et cette Europe ne veut même plus leur assurer le strict minimum. C’est de la non assistance à personne en danger ! Les associations sont mobilisées. Il faut les aider et amplifier encore ce mouvement.

Voici mon intervention lors de cette séance :

Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, chers collègues,

Au-delà de tous les beaux discours, il y a une double tâche noire sur le fronton de l’Union européenne. D’abord est ce qu’on peut se satisfaire de constater ici l’augmentation de la pauvreté comme étant un phénomène naturel ? Ceci  est déjà la marque de l’échec de cette Europe ultralibérale. Et l’austérité, le chômage, aggraveront encore la situation. Ensuite, l’imminence d’une catastrophe alimentaire parce que cette même Union européenne s’apprête à supprimer l’aide alimentaire à ces pauvres alors qu’il faudrait l’augmenter.

De quoi parle-t-on ? De moins de 500 millions d’euros pour permettre à 18 millions de personnes de manger une fois tous les deux jours, alors qu’ont été mis 400 milliards d’euros pour sécuriser les banques.

Certes, M le Commissaire, il est vrai qu’il y a moins de crédit d’intervention. Mais il y a toujours de l’argent pour des crédits de restitution aux exportations.

On peut ouvrir un chapitre nouveau : « Cohésion sociale pour l’aide aux plus démunis », mais cela ne doit pas se faire en réduisant les fonds sociaux et de cohésion.

Je vous remercie

 

Publié dans POLITIQUE, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy