• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 25 septembre 2011

Élections sénatoriales dans le Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

La Gauche sort gagnante de ces élections

Les résultats (source : lavoixdunord.fr/)

> Inscrits : 5 677
> Votants : 5 626
> Exprimés : 5 573

Liste PS-MRC-EELV : 37,68% ( 2 100 voix)
Cinq élus (ou réélus) :

Michel Delebarre (PS)
Delphine Bataille (PS)
Dominique Bailly (PS)
Marie-Christine Blandin (EELV)
René Vandierendonck (PS)

Liste Jean-René Lecerf 18,34% (1022 voix)
Deux réélus :
Jean-René Lecerf (UMP)
Valérie Letard (NC)

Liste PC : 15,11% (842 voix)
Deux élus :
Eric Bocquet (PCF)
Michelle Demessine (PCF)

Liste Alex Türk (DVD) : 10,35% (577 voix)
Un élu : Alex Türk

Liste UMP 9,67% (539 voix)
Un élu : Jacques Legendre

Autres résultats
Liste Ivan Renar 2,91% (162 voix)
Liste Nathalie Acs (FN) : 2,53 % (141 voix)
Liste Joël Wilmotte 1,02% (57 voix)
Liste Didier Legrand 2,12% (118 voix)
Liste Dominique Slabolepszy 0,27% (15 voix)
 

 

Publié dans Elections senatoriales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Vidéosurveillance : A Mandelieu-La Napoule, le maire UMP se croit au Far-West !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

Source :  lagazettedescommunes.com/23 septembre 2011

Voulant sans doute transformer les policiers municipaux en « chasseurs de prime », Henri Leroy, maire UMP

de la ville, a proposé de leur verser une prime de 1 € par personne arrêtée !

Le Syndicat national des policiers municipaux a vivement réagi contre cette proposition inadmissible.

 

 

Publié dans France, Police, UMP | Pas de Commentaire »

Karachi / Bazire : « la République n’est pas un cloaque ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

Parti Communiste Français23 septembre 2011

Karachi / Bazire : « la République n’est pas un cloaque ! »

 

Karachi / Bazire : « la République n'est pas un cloaque ! » dans Corruption caricature-Cope-mallettes-de-billets

Après Thierry Gaubert proche de Nicolas Sarkozy, c’est au tour

de Nicolas Bazire, l’ancien directeur de campagne d’Édouard

Balladur, d’être mis en examen pour complicité d’abus de biens

sociaux dans le volet financier du dossier Karachi. Ainsi va la vie

en Sarkoland où c’est désormais dans les pages judiciaires

que se chronique la fin de règne du pouvoir en place.

Ces mises en examen s’ajoutent aux révélations en cascades sur

les « combinaziones » de tout ordre :

affaire Bettencourt, affaire Bourgi, etc.

Elles en disent long sur la drôle de conception du pouvoir de la droite française. Mais la République

n’est pas un cloaque ! Plus que jamais, dans cette affaire dramatique et malsaine, justice doit être

faite pour déterminer les responsables et punir leurs actes. 

 

Publié dans Corruption, POLITIQUE, Politique nationale, UMP | Pas de Commentaire »

Retraite à 67 ans : Dernier acte en date de soumission du gouvernement au Médef et aux spéculateurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

Parti Communiste Français23 septembre 2011

Fillon / retraite à 67 ans :

« nouvel acte de soumission aux spéculateurs »

 

Retraite à 67 ans : Dernier acte en date de soumission du gouvernement au Médef  et aux spéculateurs dans PCF fillon_retraite

Dernier acte en date de soumission de l’Exécutif au Médef

et aux spéculateurs : reculer une nouvelle fois l’âge de la retraite.

Pour faire passer la pilule indigeste à l’opinion publique,

le Premier ministre prend prétexte de « l’alignement sur l’Allemagne ».

Mais il omet sciemment de préciser que le départ à taux plein peut

se faire au bout de 35 ans de l’autre coté du Rhin, contre 41 ans

et demi désormais en France. Subtile différence…

Le bras d’honneur du gouvernement aux salariés, à l’automne dernier

lors du passage en force de la réforme des retraites n’a pas suffit.

 

Monsieur Fillon cherche maintenant à imposer de fait la retraite à 67 ans en prétendant qu’elle est

inévitable.

Son projet d’alignement sur l’Allemagne entraînera une régression sociale et économique pour

les deux pays.

Cet enfermement dogmatique qui consiste à se coucher devant les seuls intérêt du capital mène

notre pays droit dans le mur. Il y a urgence à changer de logique !

Le financement de nos retraites peut être assuré dans l’immédiat en faisant cotiser les revenus

financiers et spéculatifs au même niveau que les revenus du travail salariés. C’est par la reprise

en main de l’économie par les citoyens et les salariés, pour qu’elle réponde aux besoins sociaux,

au pouvoir d’achat, à la création d’emploi… que nous sortirons de la crise.

L’humain d’abord, pas les marchés financiers !

Parti Communiste Français

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : grève le 27 septembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

 

MANIFESTATION RÉGIONALE À LILLE

14h30 Porte de Paris

LES BUS POUR LILLE

* Maubeuge place de l’Hôtel de ville 12h30
- Valenciennes parking du gymnase du collège Chasse Royal 13h00

Image de prévisualisation YouTube

 

Appel intersyndical à la grève le 27 septembre

Depuis 4 ans, le Ministère de l’Éducation nationale a supprimé plus de 52 000 postes.

Le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux met l’École publique à genoux,

ne lui permettant plus d’assurer ses missions de Service public.

Ce dogme ne permet plus aux personnels d’exercer leur métier avec sérénité et professionnalisme.

Les personnels de l’Éducation, les parents et les jeunes se sont mobilisés régulièrement au cours

de cette année pour dénoncer les 16 000 nouvelles suppressions de postes effectives à la prochaine

rentrée scolaire alors même que plus de 60 000 élèves supplémentaires sont attendus.

Ces suppressions associées au manque d’ambition éducative dégradent encore plus les conditions

d’apprentissage des élèves et de travail des personnels.

Dans ce contexte, la campagne publicitaire sur les recrutements lancée par le Ministre de l’Éducation

nationale sonne comme une provocation d’autant que la préparation du prochain budget prévoit

de nouvelles suppressions d’emplois et n’affiche d’autre objectif pour le système éducatif que la recherche

d’économies.

Si le gouvernement cherche à tromper l’opinion en affirmant sans cesse, comme si cela pouvait convaincre,

que l’on peut faire « plus avec moins », la France reste un des pays qui investit le moins dans son éducation

et donc dans l’avenir.

En plus de la question fondamentale des postes, la politique éducative, l’avalanche de mesures inadaptées,

incohérentes et précipitées maintiennent un système éducatif inégalitaire qui ne permet pas de lutter

réellement contre l’échec scolaire.

La nécessité d’une toute autre politique éducative passe aussi par un budget plus volontaire.

Pour cela, les organisations FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA Education appellent les personnels

de l’Éducation nationale et de l’enseignement agricole publique à se mettre en grève le 27 septembre

prochain. Elles exigent l’arrêt des suppressions d’emplois, une autre logique pour le prochain budget et une

transformation démocratique du système éducatif afin d’assurer la réussite de tous les élèves.

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays a besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités

scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D’autres choix pour la réussite de tous les jeunes

sont nécessaires afin que l’École remplisse les objectifs d’une École démocratique, ambitieuse et émancipatrice. 

 

Publié dans Education nationale, Luttes, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Élections professionnelles dans l’Éducation nationale : Dans l’Académie de Lille, tout est fait pour organiser une baisse de la participation et donc amoindrir la capacité de mobilisation et d’expression des personnels

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2011

Reçu par courriel


Depuis la rentrée, le SNUipp-FSU Nord ne peut plus écrire aux collègues sur leur boîte professionnelle,

ainsi en a décidé le ministère.

Depuis le 22 septembre, le SNUipp-FSU Nord ne peut plus s’adresser à la liste école.

La rectrice a décidé qu’utiliser la liste de diffusion écoles était contraire à la loi sur les fichiers informatiques…

alors que les boîtes mail des écoles sont inondées de messages publicitaires. C’est un déni de démocratie.

La seule façon que nous avons tous de défendre la liberté d’expression et d’information, c’est de diffuser

largement autour de nous (affichage, mail aux collègues…) les infos syndicales.

En voici une concernant le sabotage des élections :

Le ministère veut-il décourager les directrices et directeurs d’école d’organiser

les élections professionnelles ? Veut-il affaiblir la participation à ces élections ?

Depuis plusieurs jours, les directrices et les directeurs d’école sont excessivement sollicités pour l’organisation

des élections professionnelles qui se tiendront du 13 au 20 octobre. Rien n’est fait pour leur faciliter la tâche.

Après la multiplication des courriels, les directeurs sont maintenant contraints d’ aller chercher eux-mêmes

à l’inspection le matériel à afficher dans l’école ou de l’imprimer. Jusqu’à plus de quarante pièces jointes.

Le SNUipp-FSU est intervenu auprès du ministère pour que ce travail spécifique soit réalisé par les Inspections

académiques. Si ce rappel à l’ordre du ministère a été suivi dans certains départements, ce n’est pas le cas

dans l’Académie de Lille.

Au moment même où l’aide administrative dans les écoles fait défaut et la charge de travail est en excès,

cette cacophonie est intolérable.

Cette situation doit cesser. L’édition et la transmission des listes sont de la responsabilité des Inspections.

Le ministère voudrait affaiblir la participation des enseignants des écoles aux élections qu’il ne s’y

prendrait pas autrement ! Nous connaissons déjà le bénéfice qu’il en tirerait au moment où les personnels et

plus largement l’opinion publique rejettent sa politique de suppression massive de moyens à l’école publique.

Le SNUipp-FSU invite les directrices et directeurs d’école à aller au plus simple pour l’organisation de ce scrutin.

Il les appelle à exiger de l’administration l’envoi de versions imprimées des documents à afficher.

Le SNUipp-FSU a mis en place un espace explicatif sur son site:

( http://www.snuipp.fr/Je-ne-me-laisse-pas-faire-je-vote)

Le SNUipp-FSU appelle les personnels à déjouer la stratégie ministérielle en faisant en sorte

que le maximum d’enseignants s’expriment lors de ce scrutin.

Ne nous laissons par faire : Votons !

 

Publié dans Democratie, Education nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy