• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 26 août 2011

23ème Journée à Malo : 5 500 personnes pour la rentrée politique des communistes du Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : PCF Nord

Malo 2011 : Une initiative réussie !


Dans la presse (La Voix du Nord) :

POLITIQUE | Hier, 5 500 personnes ont déferlé à Dunkerque. Pour la plage, mais

aussi pour la rentrée politique des communistes du Nord.

« Le meeting, on n’y va pas. Ça fait dix ans qu’on vient, il y a trop de monde,

alors va se contenter de la plage.

 

» Irène, 78 ans, de Somain, a le sourire aux lèvres. La 23e Journée à la mer des communistes du Nord,

elle l’attendait avec impatience. « J’ai pris le bus avec mes amies, aujourd’hui c’est journée détente. »

Onze heures, à Malo-les-Bains. Quelque 5 500 personnes, venues de tout le département, descendent

des bus, investissent la digue et les abords de la salle de spectacles du Kursaal.

« On est là pour faire bouger les choses. On ne gagnera pas par la rue, mais par la politique », lance Paul,

45 ans, de Wattrelos, drapeau rouge sous le bras. Dans le Kursaal, un bon millier de personnes, militants

pour la plupart, écoutent Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord du PCF, pour la rentrée politique du parti.

« Ouvrons le débat, avant que la règle d’or ne signe notre soumission aux financiers !

Exigeons de vraies mesures, pas celles annoncées mercredi, qui font le jeu des « mégariches » », lance-t-il,

avant d’entonner L’Internationale. Des pétitions sont signées. Rassemblées, elles seront déposées à

l’Assemblée nationale. Midi. Fin du meeting, place à la plage.

« Pour nous, cette journée, c’est aussi et surtout l’occasion d’aller à la mer, on y va une fois par an ! »,

lance Frédérique, 39 ans, les pieds dans le sable. Coiffeuse, elle est venue de Lille avec ses enfants.

« On ne part jamais en vacances, alors pour deux euros, j’ai foncé. »

À Malo-les-Bains, la plage était couverte par les familles, venues des quatre coins du département.

Le meeting a, lui, rassemblé un millier de personnes.

- PHOTOS JEAN-CHARLES BAYON

 

malo_2pt dans POLITIQUE malo_3_pt

 

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Des militants communistes envahissent les bureaux parisiens de Standard & Poor’s

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

b19.png

L’agence de notation Standard & Poor’s envahie !

sarkofillonsecouchentdevantlesmarchs.jpgAu lendemain des annonces gouvernementales présentant un nouveau plan

d’austérité pour satisfaire les marchés financiers, des militants communistes

ont envahi les bureaux parisiens de l’agence de notation Standard & Poor’s

pour dénoncer ce coup de force contre la démocratie.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts-de-seine,

participaient à cette action coup de poing.

Voir les autres photos

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Luttes, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : Rassemblement devant l’Inspection Académique de Lille, mercredi 31 août à 11 H

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Reçu par courriel

Lille :

Éducation nationale : Rassemblement devant l'Inspection Académique de Lille, mercredi 31 août à 11 H dans Education nationale casse_du_service_public-b2d73

 

Mercredi 31 août, l’Inspecteur d’Académie annoncera,

au cours d’un Groupe de Travail Carte scolaire, 

les mesures d’ajustement qu’il aura décidées.

 

Mercredi 31 août, à 11 H, des collectifs de défense de

l’École publique et des comités de salut public,

soutenus par le SNUipp et la FSU, organisent

un rassemblement devant l’Inspection Académique 

pour exiger de l’Inspecteur d’Académie :

 

  • des moyens pour l’école
  • l’abandon des fermetures de classes
  • l’abandon des suppressions de postes

A l’issue du rassemblement, un pique-nique républicain est prévu.

« L’heure est plus que jamais à la poursuite de la mobilisation »


Publié dans Education nationale, Luttes | Pas de Commentaire »

« 22 ans de CDD… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : http://www.filoche.net/ – 25 août 2011

URL de l’article : http://www.filoche.net/2011/08/25/22-ans-de-cdd%E2…

22 ans de CDD…

On retiendra cette semaine, l’incroyable nouvelle :  un facteur corrézien, Jean-Claude Vialle, a vécu 

22 ans de contrats à durée déterminée à la Poste. Et il a fallu qu’il aille en justice  pour obtenir du

Conseil de prud’hommes de Tulle la condamnation de La Poste pour « comportement fautif »,

une requalification de ses contrats précaires en CDI à temps complet de 1976 à 2001 et recevoir

une réparation tardive et bien limitée pour un total de 36.577 euros

« Un nombre très important » de ces CDD « présentaient des irrégularités », il lui avait aussi été

imposé, pendant 3 ans, un « contrat à durée indéterminée à temps partiel »

qui « présentait les mêmes désagréments » selon le jugement des prud’hommes. Toute une vie

de travail suspendue au court terme, hachée d’incertitude, avec un lourd préjudice financier.

Il s’agit « d’une discrimination évidente à l’emploi » inacceptable de la part de la Poste,

dont les « résultats financiers sont toujours positifs depuis 2005 ».

« La Poste, malgré une direction des ressources humaines disposant de tous les moyens juridiques

et humains, a un comportement fautif en ignorant, volontairement ou pas, de nombreux éléments

du droit social ».

Comment une telle infraction au droit peut-elle exister ? Comment des DRH et employeurs peuvent-ils

être cyniques et irresponsables vis-à-vis de leurs salariés à ce point ? D’autant que à la Poste ce n’est

pas la première fois.

Une autre affaire de CDD est en cours devant le conseil des Prud’hommes de Cahors : deux factrices et

une guichetière lotoises ont cumulé des centaines de contrats sans être embauchées en CDI.

Les syndicats estiment que « des dizaines de milliers de postières et postiers pourraient légitimement

obtenir la même régularisation pour leurs années de précarité totalement illégales ».

Il s’agit d’une grave délinquance patronale. Et cela fait partie des cas où il faut militer pour que

la répression soit infiniment plus sévère, car seules les sanctions lourdes peuvent décourager le patronat

d’agir ainsi. Trop facile de diffuser la précarité artificiellement comme moyen de chantage, de pression,

et de s’en sortir au cas par cas avec une petite réparation financière.

De façon plus générale, la précarité, c’est comme les termites, ça ronge les pieds du meuble du CDI,

mais il y a encore 85 % de contrats en CDI, il reste un meuble à défendre ! Dans un programme commun

dont la gauche aurait tant besoin pour gagner, il faut instaurer une limitation stricte des contrats précaires,

par le nombre et dans le temps, par exemple pas plus de 5 % dans les entreprises de plus de 20 salariés

– sauf circonstances exceptionnelles et autorisation préalable de l’inspection du travail – pour faire face

aux seules et strictes exigences temporaires de surcroît de travail et de remplacement de salariés absents.

Gérard Filoche

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Brésil : Nouvelles violences contre les Guarani

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : Survival France25 août 2011

URL de cet article : http://www.survivalfrance.org/actu/7628

Des hommes de main détruisent un camp indien au Brésil

 

Un homme guarani. Des hommes de main ont envahi un camp de Guarani au Brésil.

 

Un homme guarani. Des hommes de main ont

envahi un camp de Guarani au Brésil.

 © Survival

 

 

Des hommes de main ont envahi un camp de Guarani au Brésil.

Les envahisseurs auraient menacé les Guarani de la communauté de Pueblito Kuê et détruit leurs maisons,

forçant les Indiens à fuir dans la forêt.

Un Guarani a déclaré :

‘Ils ont détruit notre camp, ils ont brûlé nos affaires, nous avons dû fuir’.

Certains parmi les Indiens sont retournés dans le camp où la situation reste tendue,

ils craignent de nouvelles attaques.

Cette violence fait suite au retour des Indiens sur leur territoire ancestral, au début du mois.

C’était la troisième fois que cette communauté guarani tentait de récupérer ses terres volées et

occupées par les éleveurs.

Leurs terres spoliées pour faire place à des fermes d’élevage et à des plantations de soja et

de canne à sucre, de nombreux Guarani vivent dans des conditions épouvantables dans des

réserves surpeuplées ou des campements de fortune le long des routes.

La restitution de leurs terres aux Indiens est sous la responsabilité des autorités brésiliennes

mais le processus est sans cesse retardé. Il n’est pas rare que des communautés guarani décident

de réoccuper leurs terres avant que le gouvernement ne les leur restitue officiellement.

Les Guarani ont un attachement profond à leur terre qui est pour eux à l’origine de toute vie ;

privés de leur terre, ils sont confrontés à des taux alarmants de malnutrition, de suicide et de violence.

56 Guarani auraient été assassinés au cours de l’année dernière.

Ils sont souvent menacés après avoir réoccupé leurs terres, et certains leaders guarani,

comme Marcos Veron, ont été assassinés.

Télécharger le rapport, de Survival aux Nations-Unies sur la situation dramatique des Guarani (en anglais).

 

Publié dans Bresil, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy