• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 19 juillet 2011

Communication coupée à bord du Dignité AL Karama

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2011

Source : Association France Palestine Solidarité

 

Communication coupée à bord du Dignité Al Karama.
publié le mardi 19 juillet 2011

Campagne « un bateau français pour Gaza »

 

Depuis 9h15 heure la communication est coupée à bord du bateau français Dignité Al Karama.

 

Nous sommes sans nouvelles des passagers et exprimons notre inquiétude au vu des menaces proférées par Israël

contre la Flottille

Depuis 8h30 (heure de Paris) plusieurs bateaux militaires israéliens entouraient le Dignité Al Karama, alors que celui-ci

se situait dans les eaux internationales à 40 miles de Gaza. 45 minutes plus tard, l’ensemble des communications

étaient coupées. Il s’agit d’ un acte de censure militaire qui montre la logique choisie et viole la liberté de communication

et d’information. Le Dignité Al Karama transporte 16 passagers, de 6 nationalités, non armés et non violents.

Ce « petit poucet » de la Flottille ne constitue en aucune façon une menace. Nous rappelons que notre démarche a pour

but de briser le blocus de Gaza et de faire respecter le droit international. Au gouvernement français, nous demandons

de prendre ses responsabilités, de protéger les passagers et d’appeler Israël à ne pas recourir à la violence.

Dans l’impossibilité de les contacter, nous demandons au gouvernement l’envoi de radars pour localiser le bateau.

Les biens et les personnes doivent pouvoir arriver librement et durablement dans la bande de Gaza sans autorisation

israélienne, que ce soit par la mer ou par la terre et les airs.

Le bateau Dignité-Al Karama et ses passagers doivent être libres d’aller à Gaza.

 

Lire également : sur l’humanite.fr/Le Dignité Al-Karama encerclé par la marine israélienne

Image de prévisualisation YouTube

Jacqueline Le Corre, médecin, représentante du PCF, s’exprime sur son engagement

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, Israel | Pas de Commentaire »

Règle d’or : Les peuples ne doivent pas payer leur crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2011

Source : PCF Grésivaudan19 juillet 2011

Règle d’or : Les peuples ne doivent pas payer leur crise

Communiqué du PCF

Règle d’or : Les peuples ne doivent pas payer leur crise dans ECONOMIE refuson_de_payer_leur_crise

L’Union européenne et les gouvernements utilisent les dettes publiques pour

imposer aux peuples d’Europe une véritable purge sociale. Alors que les

banques et autres opérateurs financiers n’en finissent pas de spéculer sur

les dettes publiques, il faudrait que ce soit les populations qui payent une

crise dont les marchés financiers sont les premiers responsables et uniques

bénéficiaires.

C’est pour cela que les gouvernements de l’Union, la Commission et

le Parlement européen, avec la participation active de la Banque centrale

 

européenne et du Fonds monétaire international, veulent imposer une nouvelle gouvernance économique

asservie à la finance avec pour objectif de mettre sous surveillance accrue les budgets nationaux, de durcir

les sanctions contre les États en cas de déficit dit excessif et de réduire les dépenses publiques.

Le pacte « euro plus » utilisait déjà la crise de la dette pour imposer l’austérité, la baisse des salaires,

des pensions et des retraites, la diminution du nombre de fonctionnaires, la flexibilité du travail, le recul

de l’âge du départ en retraite, la casse des systèmes de protection sociale, tout en réduisant les pouvoirs

des organisations syndicales. Le tout, au seul bénéfice des actionnaires des grandes sociétés et du système

financier international ! Une mesure déjà prise, le « semestre européen », vise à soumettre au Conseil et à

la Commission, les budgets des Etats avant même qu’ils soient débattus par les parlements nationaux.

 dans France

Pour essayer de verrouiller totalement ce montage, les gouvernements européens

veulent intégrer dans la loi fondamentale des États l’objectif de l’équilibre budgétaire,

ce que Nicolas Sarkozy appelle « la règle d’or ».

Stupide économiquement – que se serait-il passé si cette règle avait été appliquée au

moment de la crise financière où les États ont renfloué les banques -, cette proposition

est une agression contre la démocratie, car les politiques économiques seraient ainsi

totalement soustraites au débat politique et à la décision citoyenne.

Une telle disposition, adoptée par les parlementaires des deux chambres, ne doit pas être intégrée

dans la Constitution française comme le veulent le président de la République et l’Union Européenne.

Les citoyens et les citoyennes ne doivent pas payer les dettes qui sont le résultat de la soumission des

États aux marchés financiers.

Ces dettes sont illégitimes et les peuples ne doivent pas en faire les frais. Il faut exiger aujourd’hui un

moratoire et des audits citoyens sur les dettes publiques. Dans l’immédiat, les organisations signataires

appellent les citoyennes et les citoyens, leurs organisations associatives, syndicales et politiques à se

mobiliser contre la constitutionnalisation de l’austérité et les parlementaires à voter contre ce texte si

Nicolas Sarkozy osait malgré tout convoquer le Parlement en congrès à Versailles.

Avec ATTAC, CGT-Finances, FASE, Fondation Copernic, GU, Les Alternatifs, Marches européennes, MPEP,

NPA, PCF, PCOF, PG, Union syndicale Solidaires. Parti communiste français,

Paris, le 18 juillet 2011.

 

Publié dans ECONOMIE, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le billet de Glop Lerouge : Libye, Afghanistan : on tuera tous les affreux !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2011

Le billet de Glop Lerouge : Libye, Afghanistan : on tuera tous les affreux ! dans Humour text3005_0

18 juillet 2011Glop Lerouge, Secrétaire de Section

Libye, Afghanistan : on tuera tous les affreux !

 

Libye, Afghanistan : on tuera tous les affreux !

 

Par la corne de Léon Trotski ! La France gagne toutes ses guerres !

J’ai appris ça en regardant la télé.

En Afghanistan, notre Président a donné au monde une sacrée leçon,

en expliquant à tous ces étrangers qu’« il faut savoir finir une guerre ».

Nom d’un marteau ! S’il nous expliquait déjà pourquoi on l’a commencée,

ça serait pas plus mal. Il pourrait aussi nous dire pourquoi il vient d’y

envoyer des renforts. Et oui, car Sarko raconte, sans rire, qu’on retire

les troupes de chez les Talibans parce qu’on a rempli la mission.

Fillon balance carrément que

« l’Afghanistan de 2012 n’est  plus le sanctuaire du terrorisme ». Tiens-tiens : un « sanctuaire »… à Kaboul…

Soit il confond avec Lourdes, soit il a vraiment envie de déconner. Les barbus, eux, ont répondu en massacrant

six soldats français en deux jours. Mais pas de panique, tout est sous contrôle, c’est de l’Afghanistan de 2012

que parlait Fillon… A ce propos, j’ai appris grâce à cette histoire que les Mollah, mauvaises langues, appelaient

les deux têtes (façon de parler) de notre exécutif « petit canon » et « rase-rafale ». Mais je n’ai pas compris

lequel est censé être Fillon.

Il reste que, comme le dirait le Premier Ministre de la Fille aînée de l’Église, l’Afghanistan n’est qu’un pèlerinage

par rapport à la croisade en Libye. Là, c’est sûr, on est les champions !

[Lire la suite sur : glop-pasglop.pcf.fr/]

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy