• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 15 juillet 2011

Qu’a-t-on le droit de lire dans un centre de rétention ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2011

Lu sur : Qu’a-t-on le droit de lire dans un centre de rétention ? dans Democratie dazibaoueb_logo_700

publié par babelouest – 15 juillet 2011

Qu’a-t-on le droit de lire dans un centre de rétention ?

 

Auteur : Mathieu Rigouste (sociologue) - Source : Libération

Le-CRA-de-Lyon-toujours-cra-doMon ami H. n’a pas de papiers. Il vit en France depuis plusieurs

années, il effectue toutes les basses œuvres sous-payées que

le patronat veut bien lui refourguer. H. est un nom d’emprunt,

mon ami doit en changer après tout passage par un centre de

rétention administrative (CRA).

Lire la suite ici (merci à RESF pour avoir donné ce lien)

sabre au clair

*****************************************

Voir aussi :

 

Medias - Net - Rue89 - Rue 89 Un livre interdit aux sans-papiers : de quel droit ?

vendredi 15 juillet 2011.

 

Publié dans Democratie, LIBERTES | Pas de Commentaire »

Sécheresse et nucléaire : communiqué de l’Observatoire du nucléaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2011

treffle.jpg (4520 octets) Observatoire du nucléaire

Communiqué du 8 juillet 2011

 

Sécheresse : alerte maximale pour les centrales nucléaires

 

- Le débit de la Loire bat tous les records de faiblesse alors que l’été ne fait que commencer

- EDF gaspille les réserves des barrages pour tenter de sauver l’image du nucléaire

- EDF doit stopper immédiatement la centrale nucléaire de Saint-Laurent (Loir-et-Cher)

- EDF doit stopper au plus vite les centrales de Dampierre (Loiret) et Belleville (Cher)

- Les centrales de Golfech (Tarn-et-Garonne) et Civaux (Vienne) sous peu en difficulté

- L’ASN doit rejeter la demande de dérogation d’EDF pour la centrale de Cruas (Ardèche)

 

[Lire la suite sur : observ.nucleaire.free.fr/]

 

Publié dans France, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Comment les chamanes yanomani veillent sur le monde…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2011

Source : Survivalfrance

 

‘Nous apprenons avec les grands esprits’

 

Pour les Yanomami¹ d’Amazonie brésilienne,

le monde des esprits occupe une part fondamentale de la vie.

Chaque créature, chaque rocher, chaque arbre, chaque montagne possède un esprit.

*

 

Omama, notre Créateur, nous a permis de penser

et de parler avec l’esprit de la forêt et l’esprit de la

montagne ainsi qu’avec l’esprit de la lune, du soleil

et des étoiles, dit le chamane Davi Kopenawa²,

qui décrit ici comment les chamanes yanomami

veillent sur le monde.

© Claudia Andujar/Survival

 

 

 

[Lire la suite sur : survivalfrance.org/]

Comment les chamanes yanomani veillent sur le monde... dans Amerique latine arton21113-67949Notes ajoutées

¹Les Yanomami représentent l’un des peuples les plus nombreux d’Amérique du Sud.

Ils vivent dans la forêt tropicale et les montagnes situées au nord du Brésil et au sud 

du Venezuela. Aujourd’hui, ils se battent pour que le gouvernement les protège des

invasions criminelles, des attaques et des maladies.

² « Davi Kopenawa est un jeune chamane brésilien qui mène une lutte écologique pour sauver la forêt envahie et détruite

par les orpailleurs. [...] Un exemple édifiant de la fonction chamanique de Davi se situe dans la manière qu’il a d’adapter 

et d’interpréter la cosmogonie de son peuple face aux évènements qui viennent pourtant la bouleverser. Ainsi, le mythe

fondateur des Yanomami est mis à mal par l’extraction, et plus encore, le brûlage de l’or, substance souterraine et mortifère

qu’Omamë, le père des Yanomami/dieu fondateur de ce peuple cacha afin de protéger les êtres humains, ne laissant sur la

terre que ce qui se mange.

Ce qui est caractéristique selon moi de la fonction chamanique de Davi, c’est d’actualiser la mythologie de son groupe à partir du

récit des origines de l’Humanité selon son peuple, qui rejoint, à travers une évocation quasi-poétique des drames de la destruction

des forêts, une sorte de conte apocalyptique tristement réaliste. » (source : Eléonore Chapuis – Association « La Pirogue »)

 

Publié dans Amerique latine, Culture, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

Agences de notation : des structures privées au service des rapaces de la finance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2011

Agences de notation : des structures privées au service des rapaces de la finance  dans Austerite Publié le par Patrick Le Hyaric

Les agences de punitions

Ces structures que personne ne rencontre jamais font la pluie et le beau temps, en lien avec les intérêts

supérieurs des seuls marchés financiers qui les rémunèrent. Lorsqu’elles abaissent comme on dit la note d’un État,

celui-ci doit payer plus cher l’argent qu’il emprunte sur ces mêmes marchés financiers. C’est d’ailleurs pour conserver

une bonne note que M. Sarkozy avait défendu et fait voter la contre-réforme des retraites, qu’il aggrave encore en

augmentant comme il l’a fait la semaine dernière le nombre de trimestres de cotisation. Et ce n’est pas fini puisque

le 10 juin dernier l’une de ces sorcières, Standard & Poor’s, a rendu publique une note dans laquelle on peut lire ceci :

« si les autorités françaises ne poursuivent pas la réforme des retraites,

ne continuent pas à modifier la sécurité sociale… il est incertain que [nous]

maintenions la note AAA de la France ».

Autrement dit, après les retraites, demain on passe à la sécurité sociale. C’est l’abaissement brutal de la note

du Portugal qui a mis le feu aux poudres. Voila un pays dans lequel le parti de M. Barroso, président de la Commission

européenne, vient de gagner les élections, à qui, comme pour la Grèce et l’Irlande, le triumvirat totalitaire – composé

de cette même Commission de Bruxelles ; du Fonds monétaire international ; de la Banque centrale européenne – est

en train d’imposer une insupportable austérité et qui doit emprunter de l’argent aux banques privées à 12 % parce que

sa note a été dégradée. Ce même argent que ces mêmes banques auront emprunté à 1% auprès de la BCE.

Ainsi les rapaces des institutions financières se gavent de l’existence et de l’aggravation de la dette,

grâce aux charges financières qui constituent pour elles une rente facile que payent les travailleurs,

les retraités, les jeunes, en réduction de salaires, de niveaux de retraite, en destruction de services publics

et d’emplois.

[Lire la suite sur : patricklehyaric.net/]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, Front de Gauche, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy