• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 juillet 2011

Attac félicite Terra Nova pour son prix de think-tank français de l’année 2011

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Attac félicite Terra Nova pour son prix de think-tank français de l'année 2011 dazibaoueb_logo_700

publié par roland – 6 juillet 2011

 

Attac félicite Terra Nova pour son prix de think-tank français de l’année 2011

Source : Attac France

fritz

Terra Nova a reçu mercredi 29 juin le trophée du

« think tank français de l’année », dans le cadre la

 la première « cérémonie des Trophées des Think-Tanks »

(http://www.oftt.eu/oftt/article/trophees-des-think-tanks).

Ce prix vient récompenser une habile stratégie de communication et des

positionnements modernes et audacieux.

On se souvient en effet de l’innovation majeure préconisée par Terra Nova

pour le financement des retraites : faire payer les retraités.

Récemment, le think-tank proche du Parti socialiste faisait plus fort encore :

son rapport titré « Gauche, quelle stratégie pour 2012 ? » [1], invite la gauche sociale-démocrate à tirer

définitivement un trait sur le vote des ouvriers – ringards, réactionnaires et acquis au Front National.

Les mauvais esprits ne manqueront pas d’avancer que c’est la social-démocratie qui s’est éloignée des classes

populaires, en appliquant, partout en Europe, les politiques « pro-marchés » qui ont mené à la crise.

Terra Nova leur réplique du tac au tac, le 6 juin dernier [2] :

rassurer les marchés, et non les peuples, voici l’horizon de la vraie gauche européenne.

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Communiqué de la CGT : Allongement de la durée de cotisations retraite : On ne peut plus continuer ainsi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Source : CGT - 4 juillet 2011

Allongement de la durée de cotisations retraite

On ne peut plus continuer ainsi

 

Communiqué de la CGT : Allongement de la durée de cotisations retraite : On ne peut plus continuer ainsi  dans RETRAITES index

A peine la mauvaise réforme de 2010 entrée en vigueur, plusieurs articles de presse annoncent

que le gouvernement s’apprêterait, en se retranchant derrière un « avis technique » du COR

purement formel, à allonger de nouveau d’un trimestre la durée de cotisations requise pour

l’obtention du taux plein. Celle-ci passerait de 165 à 166 trimestres pour la génération 1955.

Rappelons que la CGT avait dénoncé et combattu en 2003 l’allongement de la durée de cotisations,

 

mesure phare de la loi Fillon. Elle avait également dénoncé le caractère technocratique de cette disposition qui repose

sur un obscur calcul à partir de l’évolution de l’espérance de vie. L’opposition vigoureuse de la CGT qui demeure, tient

au fait que cette mesure pénalise notamment les salariés ayant effectué des carrières courtes et/ou ceux qui ont

travaillé à temps partiel. Sont concernées au premier chef les femmes et tous ceux qui ont été affectés par la montée

du chômage et de la précarité. Bien entendu, ce nouvel allongement renforcerait encore cette injustice, les générations

qui arrivent maintenant à l’âge de la retraite ayant été concernées par la dégradation de la situation de l’emploi apparue

dans les années 70, ainsi que par une entrée plus tardive dans la vie active du fait d’études plus longues.

Ce nouvel allongement serait d’autant plus insupportable que l’application de la loi de 2010 commence à produire ses

effets dévastateurs, en particulier sur les salariés déjà touchés par le chômage et qui se voient privés de l’AER

(allocation équivalent retraite) et donc condamnés à survivre avec les seuls minima sociaux.

Cette mesure n’a même plus sa justification initiale, à savoir un maintien du rapport entre temps d’activité et temps de

retraite, puisque c’est maintenant le report de l’âge qui va jouer cette fonction.

A l’évidence, le véritable objectif de l’allongement reste une baisse généralisée des pensions de retraites.

La nécessité d’une autre réforme des retraites, portée par la CGT, condamne par avance un nouvel allongement de la

durée de cotisations. Une telle décision ne manquerait pas de provoquer un mouvement d’ampleur.

Comme elle l’a déjà annoncé la CGT, la bataille des retraites n’est pas terminée.


Publié dans RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

Programme UMP pour 2012 : dérégulation complète du temps de travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Programme UMP pour 2012 : dérégulation complète du temps de travail    dans Politique nationale humanitefr 5 Juillet 2011

L’UMP pour une dérégulation complète du temps de travail

 

ump_3 dans Presidentielle 2012

Ce mardi en convention, l’UMP a donné à son programme en vue de 2012

une sérieuse poussée libérale : fin de la durée légale du travail et

allègements de cotisations sociales sont au menu.

La première attaque avait été portée par Hervé Novelli, son combat est aujourd’hui

repris par le patron de l’UMP, Jean-François Copé, au cours d’une convention

ironiquement nommée : « L’avenir de la démocratie sociale ». L’idée n’est pas seulement

de finir d’achever la loi sur les 35 heures, déjà bien vidées de son contenu, mais d’aller

plus loin et de laisser au patron le soin de juger combien d’heures par semaine

on doit travailler dans son entreprise. La durée du travail serait ainsi fixée par des

conventions négociées au niveau des branches et des entreprises et non plus par la loi.

Tout cela « dans un délai de trois ans maximum ».

La TVA à 23,6%?

Depuis le passage aux 35 heures, les patrons avaient reçu deux cadeaux fiscaux pour mieux faire passer la pilule.

Le plus récent, la défiscalisation des heures supplémentaires (4,5 milliards d’euros par an de manque à gagner),

devrait être supprimée. L’autre, un allègement de cotisations sociales à hauteur de 12 milliards d’euros, sera maintenu,

mais payé directement par les salariés, via la CSG ou la TVA. Et puis tant qu’à faire plaisir, l’UMP envisage sur ces

mêmes CSG ou TVA le transfert d’une partie du financement de la branche famille de la Sécurité sociale,

aujourd’hui assuré par les cotisations patronales. Novelli avait ainsi envisagé le passage de la TVA à 23,6%

(hausse de 4 points), pour aider les patrons. Mais ce n’est pas tout. L’UMP veut organiser, dans les mois qui suivront

le début du prochain quinquennat, des « Assises de la nouvelle démocratie sociale ».

Le but sera d’exploser le droit du travail et de définir ce qui doit réellement relever de la loi et ce qui peut se

« négocier » au sein des entreprises…

L’UMP, trop libérale pour Sarkozy ?

A l’Élysée, on grince des dents. Il faut dire que tant d’ultra-libéralisme et d’iniquité d’un coup à dix mois des

présidentielles peut défriser la fibre communicante de l’actuel président. « Ce que l’Elysée ne veut pas,

c’est qu’on présente cette proposition comme une proposition du président de la

République », dit-on au château.

C’est vrai, c’est juste une proposition faite par son parti, en convention pour préparer l’élection de 2012.

L’Élysée de même affirme qu’ » il n’est pas question de revenir sur la défiscalisation

des heures supplémentaires parce que c’est plus de pouvoir d’achat pour les

Français ». Point sur lequel le MEDEF rejoint parfaitement l’Élysée. Mais mathématiquement, le rapport entre le

« pouvoir d’achat des Français » et ce cadeau aux patrons que sont ces 4,5 milliards d’euros d’allègement de charge

patronale, ne relève certainement pas du « gagnant-gagnant », comme on aime à le dire au MEDEF…

  • Autour des 35 heures :

« L’humain d’abord »: le programme populaire partagé du Front de gauche

« Les conditions de travail se sont dégradées » , Frédéric Mau responsable de la fédération CGT de la construction

Les 35 heures, « un acquis du quinquennat » de Sarkozy, selon Nathalie Kosciusko-Morizet

Lire également :

Medef : La flexibilité « équitable » expliquée aux salariés

 

Publié dans Politique nationale, Presidentielle 2012, UMP | Pas de Commentaire »

Nucléaire : le tribunal de grande instance de Paris annule un projet de sous-traitance de l’usine Areva de La Hague

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Accueil 6 juillet 2011

 

Pas de sous-traitance à Areva de La Hague

 

lahague.jpg

Le tribunal de grande instance de Paris a annulé mardi un projet de sous-traitance

décidé par la direction de l’usine de retraitement des déchets nucléaires Areva de

La Hague, conformément à ce que réclamaient les syndicats CGT et FO.

Le 13 juillet 2010, la direction avait présenté au comité d’établissement un projet au terme duquel elle envisageait

pour des considérations économiques et environnementales le remplacement de trois chaudières, dont elle confierait

la construction et la gestion à la société Dalkia (filiale de Veolia à 66%). A ce projet s’est ajouté celui d’externaliser,

également vers Dalkia, certaines missions du secteur énergie.

Selon les syndicats, ces missions consistent « à maintenir le refroidissement des piscines et

à prendrele relais en alimentation électrique en cas de défaut d’alimentation

principale ».

Or, à Fukushima, « les circuits de refroidissement, les réseaux électriques et les

systèmes de sauvegarde ont été gravement endommagés », rappellent la CGT et FO.

Un groupement d’intérêt économique (GIE) devait assurer la conduite et la maintenance des installations,

ainsi que le transfert du savoir, jusqu’au 31 décembre 2013, date à laquelle il aurait disparu pour que Dalkia

reprenne la main.

Pour le tribunal, cette externalisation, « génératrice de risques psychosociaux importants et de risques

techniques et industriels considérables, est de nature à compromettre la santé et la sécurité des

travailleurs concernés« .

Mardi, la Première chambre civile du TGI de Paris a donné raison aux syndicats, estimant qu’il y avait

« lieu d’interdire à Areva la poursuite de la mise en oeuvre de l’externalisation » prévue, sous astreinte de

200.000 euros par infraction constatée. Par ailleurs, Areva devra verser 28.000 euros de frais de justice aux syndicats

de La Hague.

Dans un communiqué, les avocats des syndicats, Mes Guillaume Letertre et Alain Levy, se sont félicités d’une telle

décision, selon eux « sans précédent ». Dans un communiqué, la Cgt-Energie parle d’un « jugement qui fera date« 

A lire :

Quelles garanties pour assurer la sûreté nucléaire ? Après la catastophe de Fukushima, l’Humanité

a mis en débat la question de la sécurité des installations nucléaires. --> Lire la suite de la table ronde

Bouygues se décharge sur un sous-traitant

Deux décès de trop sur le chantier EPR de Flamanville !

 

Publié dans ECONOMIE, France, Nucleaire, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Égalité femmes-hommes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Féminisme : « L’égalité, c’est maintenant ! » par Politis.fr

Égalité femmes-hommes  dans Droits des femmes arton14741-9c04d

Quarante-quatre associations féministes étaient réunies pour deux jours de débats,

les 2 et 3 juillet à Evry. L’occasion d’affûter leurs propositions pour la présidentielle

de 2012. Politis.fr publie le texte issu de leurs travaux.

(NDLR: et que nous reprenons volontiers puisque ces travaux sont convergents avec

les éléments du Programme Partagé du Front de gauche)

Lire la suite

Lire également :

sur : osezlefeminisme.fr : 2012 ne se fera pas sans les féministes : nous exigeons l’égalité maintenant !

 

Publié dans Droits des femmes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le COR au service du gouvernement pour la mise à sac des retraites

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2011

Site national du PCF5 juillet 2011

Retraite :

le COR réduit à jouer les « passe-plats » pour le gouvernement

 

le COR réduit à jouer les « passe-plats » pour le gouvernement

 

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) doit rendre

un « avis technique » ce mercredi sur la durée de la cotisation

des retraites requise pour liquider une pension à taux plein.

Il s’agit pour le gouvernement de poser les premiers jalons

d’un nouvel allongement de la durée de cotisation après avoir

supprimé le droit pour les salariés de partir en retraite à 60 ans.

 

Après avoir affolé tout le monde avec des prédictions plus que

discutables pour faire passer dans l’opinion publique la fin de la retraite à 60 ans, le COR est désormais réduit à jouer

les « passe-plats » pour le gouvernement dans son entreprise de mis-à-sac de nos retraites. Le conseil d’orientation

des retraites en se retranchant derrière l’application stricte du mécanisme prévu par la loi de 2003, valide ainsi

l’allongement de la durée de cotisation à 41 ans et demi. Cette mesure est d’autant plus injuste que la France en

cumulant, recul de l’age légal et augmentation de la durée de cotisation, devient un des pays les plus régressifs

en matière de retraites dans l’Union européenne.

Cette stricte application de la réforme Fillon n’a qu’un but : réduire le montants des retraites. C’est suicidaire.

Le système de retraite par répartition ne peut être sauvé qu’à la condition de faire entrer d’autres ressources

financières, en taxant les profits et la spéculation financières. Et cela, le COR le sait pertinemment.

 

Lire également :

sur : tempsreel.nouvelobs.com/Retraites : les Francais inégaux face à l’espérance de vie

Extraits :

« …chez les cadres, 6,7% des hommes nés entre 1940 et 1946, sont morts avant 60 ans.

Un pourcentage qui grimpe à 14,3% chez les employés et ouvriers non qualifiés. »

« Chez les hommes, les cadres disposent en moyenne de 10 années d’espérance de vie

sans incapacité de plus que les ouvriers. Après 60 ans, les ouvriers vivent plus d’années

victimes de limitations fonctionnelles que sans incapacité… « 

 

Publié dans France, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy