• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 juin 2011

La chocolaterie Net Cacao liquidée par le tribunal de commerce : une décision aussi scandaleuse qu’inadmissible !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2011

La chocolaterie Net Cacao liquidée par le tribunal de commerce : une décision aussi scandaleuse qu'inadmissible ! dans ECONOMIE humanite le 16 Juin 2011

La chocolaterie Net Cacao liquidée par le tribunal de commerce 

 

Une décision du tribunal de commerce de Marseille « insupportable », selon le PCF, « scandaleuse », pour la CGT.

En riposte, les salariés occupent la chocolaterie depuis hier.

Le ciel est tombé sur la tête, hier matin, des 182 salariés de l’usine de Saint-Menet, à Marseille, où l’on produit du chocolat depuis un siècle, lorsqu’ils ont eu connaissance de la décision du tribunal de commerce prononçant la liquidation judiciaire de Net Cacao. Dans sa conclusion le tribunal indique : « Il apparaît à l’évidence que l’entreprise n’est plus viable et qu’aucune solution de redressement n’est possible. » Pour ces juges marseillais, la chocolaterie, placée en redressement judiciaire en février dernier, « n’a aucun projet financier permettant de supporter ses dettes et d’envisager une poursuite de son exploitation ». Le carnet de commandes de l’usine est pourtant rempli. Ce qui l’empêche de tourner à plein repose sur un manque d’argent pour acheter les fèves de cacao.

La semaine précédente, au cours d’une table ronde en préfecture que la CGT avait fini par obtenir, un projet de relance industrielle, dans cette vallée ouvrière de l’Huveaune, avait été reconnu de « grande qualité ». Mais comme le souligne cruellement le tribunal : « L’ensemble des propositions d’investissements n’a jamais été suivi d’effets concrets. »

Pierre Dharréville, secrétaire départemental du PCF des Bouches-du-Rhône, a immédiatement réagi, tenant « l’État pour responsable de cette décision insupportable ». L’union départementale CGT estime aussi que la situation est « scandaleuse », d’autant plus que la décision judiciaire frappe « les salariés d’une entreprise qui bénéficie d’installations modernes, d’un savoir-faire et qui se situe sur un marché porteur ». C’est dire que pour le syndicat « le combat continue » pour l’emploi et un projet industriel de reprise. Ce qui se traduit, en premier lieu, par l’occupation de l’usine, votée hier en assemblée générale. Nestlé qui, en 2004, voulait tout liquider, n’a pas encore gagné la partie.

Philippe Jérôme

Lire également :

sur udcgt13.fr/Net Cacao, rien n’est joué ! Le combat continue.

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Fralib : La lutte continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2011

Source : cgt.fralibvivra


compositionfinal800x800.jpg

  • Rassemblement devant le TGI le 15 juin 2011

Ce matin, le rassemblement devant le TGI de Marseille a une nouvelle fois été un grand succès,

cela montre bien l’importance de notre lutte dans la région.

Après les plaidoiries des avocats, pour ceux qui ont pu y assister (notamment les nombreux salariés de Fralib présent), ils ont pu vérifier la légitimité de notre action et de nos demandes.

Notre avocat a démontré une nouvelle fois avec brio, qu’Unilever n’a toujours pas respecté les obligations légales en termes de consultation du CE et que le trouble manifestement illicite persiste ; qu’Unilever n’a pas communiqué – comme l’avait indiqué le juge aux termes de son ordonnance rendue le 4 février dernier – l’ensemble des éléments manquants dans le cadre de la 1ère procédure et donc que notre demande au juge de casser cette procédure est légitime.

Pour ce qui concerne l’Avocate de Fralib, toujours la même stratégie, que des artifices pour tenter de faire croire qu’ils sont blancs comme neige ,qu’ils ont tout communiqué aux élus, allant même jusqu’à dire que la fermeture du site est incontournable et qu’il faut le faire rapidement au risque même de mettre en péril la présence du groupe UNILEVER en Europe de l’Ouest (rien que ça !!!).

Fralib continue dans la déloyauté affichée depuis l’annonce de la fermeture de l’usine, il persiste à se moquer des salariés, de leurs représentants et maintenant de la justice.

La décision du Juge sera rendue le 29 juin prochain.

[Lire la suite]

 

  • Rencontre avec Jean-Luc Mélenchon à FRALIB

 

Lundi 20 juin nous recevrons à Fralib le soutien du Front de Gauche avec la présence de Jean-Luc Mélenchon, ainsi que de Pierre Dharréville, Jean-Marc Coppola, Jacques Lerichomme et d’autres personnalités. Bien sur une rencontre est prévue avec les organisations syndicales pour faire le point sur notre lutte, mais aussi à partir de 15h00 une rencontre avec les salariés de Fralib auquel se joindront certainement ceux de Net Caco, Lyondell Basell, Panzani, Lustucru, Panavie etc…

Encore un moment fort pour la lutte des Fralibs, pas question pour nous de renoncer à la lutte.

 

Nous ne lâchons rien et nous continuons à lutter toujours avec la même détermination et la même volonté :

contre la fermeture de l’usine, pour le maintien de l’emploi et la poursuite de l’activité. 

ENCORE ET TOUJOURS :

CONTINUONS LE BOYCOTT DE LIPTON    

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

Hasta la victoria siempre !

 

Pour signer la petition, clic ici

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

La Grèce sacrifiée sur l’autel de la finance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2011

 

Les artifices politiciens font perdre un temps précieux au peuple grec

 

La Grèce sacrifiée sur l'autel de la finance dans ECONOMIE grece

Le Premier ministre grec a annoncé un remaniement ministériel et demande la confiance

du parlement pendant que Sarkozy et Merkel invitent les créanciers privés « volontaires »

à financer le plan d’ « aide » à la Grèce.

Ces artifices politiciens font perdre un temps précieux au peuple grec. Pendant ce temps,

la pression des marchés financiers s’accentue et la troïka prépare une nouvelle saignée.

 

Le PCF s’élève contre le sacrifice d’un peuple pour préserver les intérêts des loups de la finance qui, il faut le rappeler,

sont les premiers responsables de la dette grecque.

Si la Grèce fait chaque jour un pas de plus vers le défaut de paiement c’est parce que le gouvernement Papandréou

et l’Union européenne s’obstinent à nier l’évidence : une annulation au moins partielle de la dette et une réorientation

des missions de la Banque centrale européenne s’imposent. La BCE doit utiliser son pouvoir de création monétaire

pour financer des investissements d’intérêt général. Une sortie de crise durable passe par la relance de l’investissement

dans des projets créateurs d’emploi, dans la formation et les services publics.

 

« Ne sacrifions pas la Grèce »

Pierre Laurent

 

huma dans FMI

 

Les plans d’austérité consécutifs imposés au peuple grec

par le gouvernement Papandréou et la « Troïka » – BCE, FMI, UE –

détruisent tout sur leur passage et ne règlent en rien la situation

grecque. Pourtant, le parlement s’apprête à voter une nouvelle

thérapie de choc avec la privatisation de 30 entreprises publiques,

de nouvelles coupes budgétaires, et de nouveaux reculs des droits

pour les travailleurs.

 

L’Europe est désormais face à un choix fondamental pour l’avenir :

va-t-elle jouer la carte de la solidarité ou bien sacrifier le peuple grec sur l’autel de la finance ?

Aujourd’hui, c’est l’idée même de l’union – au sens noble du terme – qui est remise en cause.

Que vaut l’Union européenne si elle stigmatise et abandonne les pays les plus exposés face à la crise?

Que vaut l’Union européenne si elle sert les marchés et non les intérêts populaires ?

La grève générale rassemblant aujourd’hui plus de 50 000 personnes sur la place Syntagma à Athènes, entre en parfaite

résonance avec le mouvement des indignés et indique clairement le choix des citoyens et travailleurs grecs.

Aujourd’hui plus que jamais, un changement de cap radical s’impose en Europe.

Le PCF salue le succès de cette mobilisation et condamne fermement la répression policière qui s’est abattue sur les

manifestants. Il appelle à la construction, en Europe, de larges fronts de lutte contre l’austérité et de propositions 

alternatives visant la refondation sociale et démocratique de l’Union européenne.


Publié dans ECONOMIE, FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy