• Accueil
  • > FMI "affameur des peuples"
  • > En Grèce, ils sont en train de dépecer le secteur public et de hacher menu les droits politiques et sociaux de la population !

En Grèce, ils sont en train de dépecer le secteur public et de hacher menu les droits politiques et sociaux de la population !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2011

Source : Le Grand Soir9 juin 2011

URL de cet article :

http://www.legrandsoir.info/en-grece-ils-sont-en-train-de-depecer-le-secteur-public-et-de-hacher-menu-les-droits-politiques-et-sociaux-de-la-population.html

 

En Grèce, ils sont en train de dépecer le secteur public

et de hacher menu les droits politiques et sociaux de la population !

 

arton1394116df6.jpgJean-Jacques CHAVIGNÉ

« Ils », ce sont les oligarques de l’Union européennes (les commissaires européens,

les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne,

les chefs d’État et de gouvernements des États-membres de l’Union), les dirigeants du FMI et le gouvernement

du Premier ministre socialiste grec, George Papandréou.

Pour parvenir à leurs fins, les « hommes en noir » de l’UE et du FMI n’ont pas lésiné. Ils ont commencé par refuser

de débloquer une tranche de 12 milliards correspondant à une partie des 110 milliards de crédit accordés à

la Grèce en mai 2010. Ils ont ensuite fait miroiter la promesse d’un nouveau prêt, remboursable en 3 ans,

d’un montant global de 30 milliards d’euros (20 milliards pour l’UE et 10 milliards pour le FMI).

En contrepartie, ils ont exigé que la Grèce accélère la privatisation de ses services publics et mette en place un

nouveau « plan d’austérité » venant s’ajouter aux quatre précédents.

Le gouvernement grec ayant accepté leurs diktats, ils ont (pour le moment du moins) décidé de débloquer

la tranche de 12 milliards d’euros du prêt déjà accordé en 2010 et d’allouer à la Grèce un nouveau prêt

de 30 milliards d’euros en 2012.

Le drame qui se déroule aujourd’hui en Grèce a déjà commencé à se jouer en Islande, en Irlande, au Portugal,

en Espagne et risque fort, si l’on laisse les mains libres aux dirigeants de l’Union Européenne (UE) et du FMI,

de se jouer demain en Italie, en Belgique, en France…

Ce drame a pour toile de fond un triple déni.

Lire la suite »

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy