• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 11 juin 2011

ISF divisé par 6 pour 143 des 190 plus gros contribuables français !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan - 11 juin 2011

Grâce au bouclier fiscal, vous aussi, divisez votre ISF par 6 !

 

ISF divisé par 6 pour 143 des 190 plus gros contribuables français ! dans France Rich-poor-283x300

Andrée OGER,conseillère générale communiste

275 000 euros acquittés en moyenne, au lieu de 1,676 million d’euros.

Voilà la « réduction » du montant de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

dont bénéficient 143 des 190 plus gros contribuables français.

Cette « réduction » a une explication : le bouclier fiscal. C’est ce qu’indique

le rapporteur général (UMP) de l’Assemblée nationale, Gilles Carrez,

à l’occasion du début de l’examen du projet de loi réformant l’ISF, en

s’appuyant sur des chiffres (de 2008) communiqués par l’administration

fiscale.


Aujourd’hui, quelque 1 900 contribuables, dont le patrimoine net excède 16,5 millions d’euros, figurent dans

la dernière tranche d’imposition à l’ISF.

Parmi eux, au sommet de la pyramide, on en compte 191 dont le patrimoine net dépasse 65 millions d’euros.

Chez ces contribuables les plus fortunés, « 48 ne bénéficient pas du bouclier fiscal et paient en moyenne 

1,528 million d’euros d’ISF« , indique M. Carrez. Les 143 autres activent quant à eux le bouclier fiscal. 

« Ils paient 275 000 euros d’ISF en moyenne, au lieu des 1,676 million qu’ils devraient verser sans ce bouclier« 

, poursuit le député.

Avec la réforme, qui consiste à alléger les barèmes de l’ISF et supprimer le bouclier fiscal, ces 143 plus gros

contribuables paieront beaucoup plus assure M. Carrez : « cela se traduira par un doublement de la fiscalité,

puisqu’ils paieront désormais 500 000 euros en moyenne au titre de l’ISF », avance-t-il.

La réforme de l’ISF consiste à réduire cet impôt à deux tranches d’imposition. Le taux d’imposition le plus

élevé sera de 0,5 % et s’appliquera aux patrimoines supérieurs à 3 millions d’euros, alors qu’aujourd’hui

le taux le plus élevé est de 1,8 % et s’applique aux patrimoine supérieurs à 16,5 millions d’euros.

Plus le patrimoine est élevé, plus le rabais est fort  

 

Publié dans France, POLITIQUE, Politique fiscale | Pas de Commentaire »

François Morel, rédac’ chef d’un jour de l’Huma

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2011

Accueil 10 juin 2011

 

morel10.jpg

François Morel, rédac’ chef d’un jour de l’Huma

La mort de l’écrivain Jorge Semprum, Picasso et DSK, le RSA et Luc Ferry, les promesses

non-tenues de Sarkozy sur le handicap, une conversation avec son pote Didier Porte…

Le comédien, chanteur et chroniqueur qui était, jeudi, le rédacteur en chef d’un jour de

l’Humanité, a pris la plume pour la plus grande joie de ses lecteurs. Extraits.

« Tu ne vas pas le croire ! Je suis rédacteur en chef de l’Humanité ! « , s’exclame François Morel au téléphone,

en appelant Didier Porte. Un éclat de rire et un « Hello camarade » plus tard, le chroniqueur, chanteur et comédien

prend un air concentré, dont il ne se départira plus de la journée. Avant même la fin de la conférence de rédaction,

qui décide à 10 heures du « menu » du journal, François Morel, pressé d’en découdre, s’est à moitié levé.

« On va bosser ou quoi ? ».

--> Lire la suite du récit d’une journée toute particulière

[...]

  • Paradoxe de l’histoire

Pablo Picasso, 1881-1973. Adhérent du Parti communiste en 1944. Engagé auprès des républicains espagnols et des

résistants français. Picasso, période bleue, période rose. Arlequin, dompteurs, saltimbanques et clowns. Picasso, peintre

des pauvres, des mendiants et des aveugles. Picasso, influencé par l’art africain. Créatures difformes, convulsives.

Vision hystérique, surréaliste. Natures mortes et crucifixions. Picasso, Pablo, peintre révolutionnaire. L’artiste du XXe siècle.

La fortune née de ce travail révolutionnaire sert aujourd’hui à un homme prétendument de gauche afin d’enquêter

sur le passé d’une femme de ménage guinéenne. Raccourci. Paradoxe de l’histoire.

François Morel, rédac' chef d'un jour de l'Huma dans Presse - Medias morel

  • Il y a trop de profiteurs !

L’UMP n’a pas forcément tort. Il y a beaucoup d’abus. Ça ne peut plus durer.

En France, il y a aujourd’hui trop de profiteurs… Laurent Wauquiez le mois

dernier s’était révolté sur RMC « Quelle est pour moi la principale injustice

dans notre pays ? C’est que celui qui travaille n’ait pas un véritable écart

avec celui qui bénéficie des minima sociaux. » Laurent Wauquiez était encore en dessous de la vérité : celui qui ne travaille

pas gagne beaucoup plus que celui qui travaille. Regardez Luc Ferry. Employé à l’Université Paris VII (Diderot).

Il touche mensuellement 4499 euros net par mois pour toute l’année scolaire. En contrepartie, il ne donne aucun cours.

Aucun… Ça fait rêver non ? --> Lire la suite

 

[Lire l’article complet sur : humanite.fr/]

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Voir également : sur dazibaoueb.fr : le dernier billet de François Morel sur France Inter (vidéo)

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

En Grèce, ils sont en train de dépecer le secteur public et de hacher menu les droits politiques et sociaux de la population !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2011

Source : Le Grand Soir9 juin 2011

URL de cet article :

http://www.legrandsoir.info/en-grece-ils-sont-en-train-de-depecer-le-secteur-public-et-de-hacher-menu-les-droits-politiques-et-sociaux-de-la-population.html

 

En Grèce, ils sont en train de dépecer le secteur public

et de hacher menu les droits politiques et sociaux de la population !

 

arton1394116df6.jpgJean-Jacques CHAVIGNÉ

« Ils », ce sont les oligarques de l’Union européennes (les commissaires européens,

les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne,

les chefs d’État et de gouvernements des États-membres de l’Union), les dirigeants du FMI et le gouvernement

du Premier ministre socialiste grec, George Papandréou.

Pour parvenir à leurs fins, les « hommes en noir » de l’UE et du FMI n’ont pas lésiné. Ils ont commencé par refuser

de débloquer une tranche de 12 milliards correspondant à une partie des 110 milliards de crédit accordés à

la Grèce en mai 2010. Ils ont ensuite fait miroiter la promesse d’un nouveau prêt, remboursable en 3 ans,

d’un montant global de 30 milliards d’euros (20 milliards pour l’UE et 10 milliards pour le FMI).

En contrepartie, ils ont exigé que la Grèce accélère la privatisation de ses services publics et mette en place un

nouveau « plan d’austérité » venant s’ajouter aux quatre précédents.

Le gouvernement grec ayant accepté leurs diktats, ils ont (pour le moment du moins) décidé de débloquer

la tranche de 12 milliards d’euros du prêt déjà accordé en 2010 et d’allouer à la Grèce un nouveau prêt

de 30 milliards d’euros en 2012.

Le drame qui se déroule aujourd’hui en Grèce a déjà commencé à se jouer en Islande, en Irlande, au Portugal,

en Espagne et risque fort, si l’on laisse les mains libres aux dirigeants de l’Union Européenne (UE) et du FMI,

de se jouer demain en Italie, en Belgique, en France…

Ce drame a pour toile de fond un triple déni.

Lire la suite »

 

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

PCF : Intervention de Fabien Roussel à la Conférence nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2011

Source : PCF Nord

Word - 27 ko


Conférence nationale du 4 au 6 juin 2011 – MONTREUIL

Intervention de Fabien Roussel pour la Fédération du Nord


Les communistes du Nord, dans leurs débats, ont exprimé leur attachement à la démarche du « Front de Gauche ».  

Ils ont exprimé aussi leurs inquiétudes sur son avenir et sur la manière dont il nous est proposé de le faire vivre d’ici 2012.

Pour les communistes du Nord, le « Front de Gauche » aura de l’avenir si on y met des contenus et si on lui donne

des racines dans nos villes, nos quartiers, nos entreprises.

Le poids de l’abstention, celui de l’extrême droite, notamment dans les classes populaires, montre que nous avons encore

beaucoup à faire pour convaincre. Dans les 60 % d’abstentionnistes, l’extrême droite a un réservoir de voix. Mais c’est aussi

un réservoir pour nous car nous pouvons marquer des points chez ces français en colère et qui ne votent plus.

Aujourd’hui, les communistes du Nord ont le sentiment que l’avenir du « Front de Gauche » est lié à un  accord de sommet,

liant les législatives aux présidentielles. C’est regrettable.

Ils ont encore plus ce sentiment quand ils découvrent que ces accords font état de discussions à Paris sur les législatives

avec cette idée de donner 150 000 voix au PG et à la GU pour permettre leur financement. Quel mépris pour les électeurs !

Autant vous dire que nous ferons un autre choix sur ce sujet. Nous ferons comme aux cantonales. Chaque section avec les

responsables syndicaux, associatifs, ceux du PG, de la GU sont appelés à se réunir pour discuter, localement, du meilleur

candidat, celui qui est le plus à même d’augmenter notre score par rapport à 2007.

Aux cantonales, nos 40 candidatures « Front de Gauche » n’étaient pas tous communistes. Elles se sont construites à la base.

La Fédération est juste intervenue pour mettre un peu d’huile quand le dialogue ne prenait pas, mais nous avons fait le choix

de laisser chaque canton désigner ses candidats. Il n’y a pas eu besoin d’accord départemental.

L’intelligence des communistes localement a permis de désigner des candidats de différentes forces politiques et du monde

du travail. Une dizaine d’entre eux était sans étiquette politique. Nous avons gagné deux cantons, nous progressons de 2 %,

nous pesons 12 % dans ce département le plus peuplé de France avec 2,5 millions d’habitants.

Nous aurons la même démarche aux législatives. Nous n’avons pas besoin d’accord départemental et encore moins d’accord

national qui nous imposerait des candidats ou des quotas réservés au PG ou à la GU. D’ailleurs, si c’était le cas, où serait

la place des candidats issus du monde du travail ?

Si l’objectif est de marquer des points et d’augmenter l’influence du PCF et du « Front de Gauche » dans le pays,

faites confiance aux communistes localement. Ils sont ouverts, rassembleurs, mais aussi très attachés au PCF comme au

« Front de Gauche ». Tout cela ne s’oppose pas au contraire, cela se construit à la base.

D’ailleurs dans le Nord, il y a Marc Dolez et les communistes du Douaisis sont naturellement avec lui.

Concernant la présidentielle, leur choix est partagé entre André Chassaigne, Jean Luc Mélenchon, Emmanuel Dang Tran,

André Gerin même si André Chassaigne a plus la cote.

S’ils sont partagés sur le nom du candidat, ils ont clairement exprimé leur souhait d’être respectés dans leur choix,

d’être écoutés… Pierre Laurent leur a dit que tout était ouvert, qu’ils seraient consultés.

Les communistes du Nord demandent donc que le débat reste ouvert jusqu’au vote et qu’ils puissent s’exprimer librement.

Le projet de résolution que vous nous proposez n’est pas ouvert et n’est pas respectueux de la diversité des débats.

En tout cas nous n’avons pas le mandat aujourd’hui de voter pour la candidature de Jean Luc Mélenchon à travers cette

résolution. Ce serait d’ailleurs la pire manière de désigner le Président du Parti de Gauche.

Enfin, nous avons apprécié l’intervention ce matin de Patrick le Hyaric qui nous disait avec force ce qu’il y avait comme

contenu dans l’Huma et que c’était bien loin de la peopolisation de la vie politique.

On aimerait que ce soit pareil dans le Parti : affirmer des idées avec force et nous éloigner du discours de personne.

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy