• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 5 juin 2011

« Les François d’Helvétie pètent de la thune ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juin 2011

Lu sur :

publié par gézé – 5 juin 2011

 

Les François d’Helvétie pètent de la thune !

Auteur : geze, georges zeter – Rage-Against!

 Être « riche » veut dire quoi ? Ben, avoir plein de thunes me direz vous pauvres gens… Oui mais ? Prenons la définition du mot :

b

 

- Riche, adjectif – Sens1 : Qui possède beaucoup. Synonyme aisé

- Sens2 : Abondant. Synonyme cossu, Anglais rich1

Ouais… Encore du bien fumeux… « Qui possède beaucoup… » Alors parlons de

ceuces qui « possèdent » ENORMEMENT ; J’veux dire jusqu’à là, qu’ils peuvent

même plus compter en monnaies terrestres, les appellent les K, pour kilo E ou $…

Qui se gavent à mort, amoré !

Ya un p’tit endroit aux devers des montagnes nommé la Suisse – gruyère plein

d’trous d’trous pour que nos vrais patriotes-artistes-autistes

« qui possèdent beaucoup » puissent y vivre, pénard zé discret. (…)

 

Sur les 300 plus riches résidents Suisse, toujours selon Bilan, 29 sont Français, dont 13 milliardaires, et ils cumulent

une fortune globale de 49,6 milliards de francs suisses, soit 30 milliards d’euros. (…) 2 Si-si vous avez bien lu, 30 !

Pour vous mettre tout ça en parallèle, le PIB de la Roumanie en 2006 était de 30,608, avec ses 7,5 millions d’habitants…3

Je sais, ça vous fait mal de lire ça : 29 français, souvent des héritiers qui ne glandent rien, en face de 7,5 millions de

Roumains-Dacia… « Selon que tu es née riche ou pauvre… » Blabla, ben tu l’auras dans le baba jusqu’à la roulette!

Allez ! Si vous l’demandez j’vous balance des noms : Les chiffes-chiffres sont en Milliards

(c’est la monnaie-toise pour ces gens là), faut dire aussi que tout ça est sous-sous-estimés.4

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Politique fiscale | Pas de Commentaire »

Conférence nationale du PCF : Conclusions – Réactions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juin 2011

  • Source : Conférence nationale du PCF : Conclusions - Réactions dans France humanitefr le 5 Juin 2011

La conférence nationale du Parti communiste français (PCF), réunie à Montreuil depuis vendredi, a voté

ce dimanche midi à 63,6% (36,39% contre) en faveur de la résolution proposant aux communistes

la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, couplée à l’accord global qui porte

sur les présidentielles et les législatives.

  • Trois noms sur un bulletin

Cette proposition sera soumise au vote des militants dans deux semaines, du 16 au 18 juin. Pour ce faire,

la conférence nationale a décidé à 79,9% (20,09% contre) le principe de faire figurer sur le bulletin de vote

les noms des trois candidats en lice: André Chassaigne (PCF) et Jean-Luc Mélenchon, dans le cadre du

Front de gauche, et Emmanuel Dang Tran, opposé au Front de gauche.

André Gerin choisi lui de retirer sa candidature juste avant le vote de ce midi.

« Nous sommes attachés à ce que chaque communiste puisse s’exprimer avec l’ensemble des options

qui ont été portées dans le débat. Le bulletin de vote comportera donc toutes les candidatures déclarées et leurs

motivations », explique le texte de la résolution adoptée. 

  • Un programme bien partagé

Par ailleurs, le programme « populaire et partagé » adopté propose un « partage des richesses », une « reprise

du pouvoir aux banques et aux marchés financiers », un « affranchissement du traité de Lisbonne » et la « construction

d’une autre Europe », un changement du « cours de la mondialisation », ou encore la constitution d’une « VIe République ».

L’accord sur les législatives (répartition des circonscription) est « en voie de finalisation ».

Le PCF espère qu’une réunion le 10 juin sera conclusive.

 

 

Premières remarques sur la Conférence Nationale du PCF

 

arton1632-9cf4c dans PCF

La Conférence Nationale du PCF s’est prononcée pour la candidature de

Jean-Luc Mélenchon, à 63,6 % des voix. Ce n’est pas une surprise.

La composition de la Conférence assurait d’avance une majorité à la

direction nationale du parti. Le seul élément d’incertitude concernait

le bulletin de vote qui sera soumis au suffrage des militants, les 16, 17

et 18 juin. Plusieurs dirigeants nationaux, dont Pierre Laurent, s’étaient

prononcés contre le principe d’une « primaire » pour départager

les candidatures de Chassaigne et Mélenchon.

Autrement dit, de ces deux noms, seul celui Mélenchon devait figurer sur le bulletin de vote.

Cette hypothèse était renforcée (…)   Lire la suite

 

A lire également :

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy