• Accueil
  • > Democratie
  • > 2012 : PCF – L’heure des choix : Non au « marchandage de sommet » ! / Non à l’OPA du PG sur le PCF, ses forces militantes et… ses finances !

2012 : PCF – L’heure des choix : Non au « marchandage de sommet » ! / Non à l’OPA du PG sur le PCF, ses forces militantes et… ses finances !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 juin 2011

Accueil

30mai 2011 – Sébastien Crépel, Christophe Deroubaix, 
Jean-Paul Piérot

 

  • PCF : le poids du « cœur » et de la « raison»

À quelques jours du choix de la stratégie et des candidatures aux élections de 2012, le point du débat

des communistes vu par le prisme de trois conférences départementales.

Les communistes sont dans la dernière ligne droite avant la désignation des candidats qui les représenteront

à la présidentielle et aux législatives de 2012. La conférence nationale du PCF, convoquée à la fin de la semaine,

du 3 au 5 juin, a pour tâche d’arrêter la (ou les) proposition(s) sur lesquelle(s) l’ensemble des communistes

sont appelés à se prononcer par un vote, les 16, 17 et 18 juin.

Un grand nombre de fédérations du PCF ont profité de ce dernier week-end pour élire leurs délégués à la

réunion nationale. L’occasion de faire le point sur les questionnements et les débats des communistes.

Bouches-du-Rhône

Dans ce département, le nom du candidat qui portera les couleurs du Front de gauche à la prochaine élection

présidentielle n’a provoqué ni psychodrame ni interminable débat. Un militant de Marseille a résumé :

« Chassaigne est le candidat du cœur. Mélenchon, celui de la raison. »

Les conditions de cette candidature ont été discutées. Dans les sections, l’accent a été mis sur la nécessité

« que la direction nationale du PCF prenne toute sa place dans la direction de la campagne », comme l’a rapporté

Pierre Dharréville, secrétaire départemental.

Mais « l’enjeu est plus large » que cette candidature, a rappelé Alain Hayot :

« La question centrale c’est l’absence de crédibilité, de perspectives politiques. Une dynamique ne peut

se contenter d’un cartel d’organisations même élargi. Il faut que le Front de gauche trouve le moyen

d’un élargissement populaire. »

« Nous sommes encore trop dans le rapport d’organisation malgré les efforts du projet partagé pour

dépasser ce carcan », a constaté Gaëtan Fernandez de Miramas.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Le blog d'André Chassaigne

 

 

 

http://andrechassaigne.over-blog.com/ – 31 mai 2011

 

  • Le choix n’est pas entre le coeur et la raison

Depuis sa création, à la veille des élections européennes de 2009, le Front de Gauche a réalisé des résultats

électoraux encourageants, matérialisant ainsi un réel besoin de propositions transformatrices pour la société

et d’horizon nouveau pour la gauche. A l’initiative de ce rassemblement, les communistes partagent majoritairement

l’idée que le Front de Gauche est un outil qui doit chercher à rassembler largement à gauche.

Je pense, pour ma part, qu’il ne doit pas se limiter à une stratégie d’alliance électorale de forces et structures

politiques constituées. Il doit prioritairement viser un enjeu essentiel : être le moyen d’implication populaire

dans le débat politique et le lieu d’élaboration collective des contenus de la transformation sociale et écologique

que nous entendons porter. Il faut donc nous tourner davantage vers celles et ceux qui luttent, qui espèrent,

qui s’engagent, mais aussi vers celles et ceux qui doutent, qui ne nous entendent pas, qui ont perdu confiance

dans toute perspective d’un changement de société. Nous concrétiserons ainsi une autre pratique politique et

redonnerons en quelque sorte « ses lettres de noblesse à la politique ».

J’en suis en effet convaincu : le choix de l’implication populaire, associé aux luttes, est déterminant pour matérialiser

pas à pas le changement de société que nous envisageons. A la veille des échéances de 2012, les conditions du débat

démocratique s’inscrivent toujours plus profondément dans une dérive présidentialiste de la Vème République,

que les communistes ont toujours combattue. La personnalisation à l’extrême rend quasiment inaudible la construction

d’autres démarches politiques misant sur l’intelligence collective, le travail commun, la reprise en main de leur avenir

par les citoyens, alors même que cette aspiration à faire autrement trouve aujourd’hui un écho retentissant en Europe,

que ce soit en Espagne, au Portugal, en Grèce ou même au Royaume-Uni. Dans ce contexte, même si [Lire la suite]

 

  • Écho des débats dans le Nord

Source : Communistes - Supplément à l’Humanité du 1er juin 2011 

 

Prolonger l’élan des cantonales

par Patrice Falguier

Le 21 mai, 120 communistes du Nord étaient réunis en conférence départementale pour poursuivre le débat engagé

dans les sections. La base de la discussion ? La synthèse des procès-verbaux issus des 35 assemblées locales.

Pour Fabien Roussel, secrétaire de la fédération, cette mise en commun a permis de dégager quelques idées fortes et

surtout une ambition. Après le succès des candidats du Front de Gauche aux cantonales, les communistes du Nord

entendent aller à la bataille des sénatoriales, des législatives et à la présidentielle avec le même esprit rassembleur

et offensif qu’au printemps dernier. C’est ce qui conduira la conférence à prendre une première décision :

celle de retourner voir, dans les prochains mois, les dizaines de milliers de familles rencontrées lors de la campagne

des cantonales.

L’objectif : leur présenter les propositions du PCF contre la vie chère et débattre avec elles des choix politiques à

mettre en oeuvre pour changer vraiment la vie.

Deuxième idée : Attachés au Front de gauche et à une démarche de rassemblement capable de construire une

alternative crédible, y compris avec d’autres forces politiques, les communistes du Nord regrettent la façon dont se

construit l’accord politique pour 2012. Il est vécu par beaucoup de militants comme un « marchandage de sommet »,

une sorte de « donnant/donnant » qui risque, selon eux, de réduire la dynamique de la démarche.

Aussi, pour les législatives où l’objectif départemental est de passer de 9,6 % à 12 ou 13 %, la démarche, le contenu

des propositions, de la campagne et les candidatures devront, pour être crédibles, être construits de bout en bout

par les militants et les populations concernées.

Enfin, concernant la candidature à la présidentielle, peu de débats, les communistes étant plus attachés au contenu

qu’aux noms, « d’autant qu’en l’état, les propositions avancées ne suscitent pas un grand enthousiasme

dans le département ».

 

Source : PCF Béziers

 

  • Le Parti de Gauche se voit déjà comme le fossoyeur du PCF

ou la fable de la grenouille qui se voyait plus grosse que le boeuf

2012 : PCF - L'heure des choix : Non au

La réalité des objectifs de Mélenchon et du Parti de Gauche apparait de plus en plus clairement. Le communiqué du 30 mai du PG retraçant ses exigences pour un accord du Front de Gauche sont un coup de canon contre les communistes qui va détruire toutes les illusions de ceux qui croyaient avoir affaire à un partenaire cherchant à élargir un rassemble populaire.

Le PG soumet 10 conditions à un accord dont certaines sont déjà connues, comme la candidature de Mélenchon aux présidentielles, mais dont certaines contredisent tous les discours tenus par la direction du PCF aux militants communistes pour les convaincre de renoncer à choisir eux-mêmes leur candidat.

En résumé, le FG n’est plus une alliance, mais une nouvelle force politique fusionnant PCF, PG et GU, présentant ses candidats sous son seul nom FG et globalisant ses finances avec sa propre association de financement.


 » 7 – Les partenaires du Front de Gauche doivent avoir pour volonté partagée de permettre à minima la réélection des actuels parlementaires du Front de Gauche, ou de leurs successeurs, à l’Assemblée nationale et au Sénat. C’est pourquoi nous devons avoir pour principe de « réserver » les circonscriptions de nos sortants dès lors qu’ils se revendiqueront clairement de l’étiquette commune du Front de Gauche. En conséquence, le Parti de Gauche demande que soient impérativement validé-e-s, les candidat-e-s qu’il désignera dans les trois circonscriptions de ses sortants. Cette logique doit se décliner pour le Sénat où l’existence d’un groupe Front de Gauche sera déterminante à condition qu’il représente le plus possible notre diversité politique. C’est pourquoi la condition d’un accord aux sénatoriales implique de présenter partout en France, dans les configurations d’alliance qui seront choisies localement, des candidatures Front de Gauche en adoptant le même principe que les législatives soit la reconduction de nos sortant-e-s lorsqu’ils ou elles se présentent ce qui est notre cas en Essonne. »

Apparemment le PG accepte la reconduction des députés sortants, mais à une condition… qu’ils ne se présentent pas comme député PCF, mais comme député Front de Gauche… Pour ceux qui pensent que ce n’est qu’une clause de style, il faut vérifier la liste des circonscriptions que le PG réclame, dans laquelle on trouve la 14ème du Rhône, circonscription du député sortant André Gerin !

 » 8 – Sur les questions du financement des partis politiques qui dépend du résultat aux législatives, le Parti de Gauche propose à toutes les forces actuelles et à venir du Front de Gauche de mettre en place une association de financement commune technique qui pourrait permettre de déconnecter les questions financières des questions de répartition de circonscription. Nous sommes y compris prêts à mettre en place cette solution avec les seules forces qui le souhaiteraient. »

Mais bien sûr, déconnectons ! Pendant que les militants communistes seront la principale force militante pour mener la campagne et… collecter des sous pour la financer, les dirigeants du FG négocieront au sommet la répartition des sous entre eux… Il faut espérer que beaucoup de communistes se rappelleront comment l’ont fait les députés communistes du groupe parlementaire « technique » avec les verts qui ont sabordés le groupe communiste avec un partage en trois tiers !

 » 9 – Pour prétendre représenter le Front de Gauche, l’ensemble des candidatures intégrées dans l’accord national du Front de Gauche devront obligatoirement se déclarer sous l’étiquette politique commune « Front de Gauche soutenu (ou proposé) par le PCF, PG, GU (plus les autres forces qui pourraient nous rejoindre) » comme cela a été acté dans les négociations en cours. »

On ne peut être plus clair. Le FG n’est plus une alliance entre parti, mais la force qui présente les candidats. Un député sortant communiste n’est pas un candidat communiste dans le cadre du Front de Gauche, mais un candidat FG soutenu par le PCF, le PG, la GU… Il s’agit d’empêcher de compter, comme pour les cantonales le résultat propre de chaque parti, son nombre d’élus, et d’installer à la place partout un nouveau parti politique, le FG.

On sait que c’est sur cette question qu’ont éclaté en Espagne de nombreux conflits entre les sections et fédérations locales du PCE et les dirigeants du Front de Gauche Espagnol (Izquierda Unida).

D’ailleurs, le PG choisit sans honte d’attaquer systématiquement les sections communistes connues pour s’opposer à la stratégie de la direction du PCF. Il ne s’agit pas seulement de peser pour gagner le maximum de places, mais d’aider la direction du PCF à éliminer les communistes réfractaires. A l’évidence, le PG ne peut gagner la 14eme du Rhône contre les communistes sans l’aide des socialistes et des verts… Il ne peut espérer gagner la circonscription du secrétaire de section de Béziers, ni du secrétaire fédéral du Var, . Par contre, en s’imposant dans ces circonscriptions où les communistes opposés à l’orientation nationale du PCF sont connus, le PG sert d’outil contre les points de résistance à la mutation du PCF, d’outil contre l’unité des communistes qui reste toujours possible sur d’autres bases que celle du renoncement au PCF.

Mélenchon devrait méditer la fable de la grenouille qui se voyait plus grosse que le bœuf. Il va exploser en vol !

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy