• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 juin 2011

Somain : La CGT veut faire converger les luttes et prévoit une action d’envergure pour septembre prochain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2011

Source : UD CGT Nord1er juin 2011
 

Somain : La CGT annonce la couleur…

 

La CGT veut faire converger les luttes et prévoit une initiative importante pour septembre.

 

La CGT planche sur une action d'envergure L’Union locale CGT de l’arrondissement de Douai entend défendre le tissu industriel

sur le secteur. Les luttes récentes autour de la défense de la Gare de triage de Somain,

de la continuité d’activité de la centrale thermique d’Hornaing comme à Saint Gobain

Glass France d’Aniche doivent permettre de déboucher sur une initiative d’ampleur et

convergente en septembre. D’ici une quinzaine de jours, la CGT devrait en préciser sa

nature. 

 

Mais « Ce sera une manifestation un peu plus festive », pour David Rotolo, secrétaire général CGT

des cheminots de Somain en précisant vouloir convier le monde associatifs, les élus locaux et d’autres

organisations syndicales.

« Il faut dire stop ! Une région sans industries est une région sans avenir ! », insiste Dominique Ben de

l’union départementale CGT Nord.

En juin, la CGT sortira un support pour permettre la discussion et la mobilisation sous forme d’un « quatre pages »

avec diverses propositions pour le développement et l’avenir de l’industrie dans le douaisis.

Lire également :

Somain : La CGT planche sur une action d’envergure sur L’Observateur du Douaisis

 

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Directive Bolkestein, le retour…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2011

Source : HORIZONS ET COUPS DE COEUR - 1er juin 2011

Silence! on transpose…

Directive Bolkestein, le retour... dans ECONOMIE Bolkestein_MauvaisCoup-67722
Une réforme (maintenant) silencieuse

_Bolkestein revient, furtivement…vers la loi du marché appliquée à tous les services, même sociaux

_Après les vifs débats de 2004-2005, une sourdine fut mise sur les mesures préconisées

par la directive Bolkestein : trop tôt, trop de vagues, trop de résistances…


Mais elle revient , subrepticement, sans tapage, pour ne pas ne pas provoquer de rejet
(1)


« La version actuelle de la directive, principal outil de mise en œuvre de la Stratégie de Lisbonne, consacre le principe de « libre prestation de services », une des dispositions du traité de Rome, et le champ d’application concerne bien les services publics, du moins les « services d’intérêt économique général » (SIEG), c’est-à-dire les transports, les services postaux, l’approvisionnement en eau, l’électricité, le traitement des déchets, etc. Auxquels il faut ajouter les services aux entreprises, les services fournis à la fois aux entreprises et aux consommateurs. »
 

[Lire la suite sur : marcelthiriet.blogspot.com/]

 

(1) »Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu’on évite un mécontentement général de la population. »

Cahier de politique économique » n°13 de l’OCDE

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy