• Accueil
  • > HISTOIRE
  • > Gréve des mineurs de mai-juin 1941 : A « Calonne la Rouge », le mouvement ouvrier rend hommage à ses martyrs !

Gréve des mineurs de mai-juin 1941 : A « Calonne la Rouge », le mouvement ouvrier rend hommage à ses martyrs !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2011

Lu sur : http://Le blog de Jacques Tourtaux31 mai 2011

Calonne la Rouge :

Le mouvement ouvrier rend hommage à ses martyrs !

Une première à Calonne-Ricouart devenue, au fil d’une histoire marquée au sceau de la lutte des classes,

Calonne la Rouge !

L’Union locale CGT d’Auchel, la municipalité communiste et son maire André Delcourt,

les Amis d’Edward Gierek et les sections PCF du secteur ont, avec le soutien de l’association

Front solidaire, rendu un vibrant hommage aux héroïques grévistes de Mai-Juin 1941.

27887-ouvriers-1.jpg

Du 27 mai au 10 juin 1941, 100.000 mineurs du Nord-Pas-de-Calais

défièrent l’occupant nazi, le patronat des Mines et l’administration vichyste.

Une grève pour du pain, de l’huile du savon mais aussi pour exiger la fin

des brimades et des pressions exercées par des porions et ingénieurs des

Mines qui savourent alors leur revanche sur 1936.

Le rôle héroïque des « ménagères » qui défilent dans les cités ou bloquent

l’accès des puits aux rouffions. La place des travailleurs étrangers, Polonais,

Tchécoslovaques, Belges… qui donnent à ce mouvement un caractère de masse

et lui permet de s’inscrire dans la durée.

Le rôle incontournable du Parti communiste (PCF) clandestin qui, sous la houlette de militants, comme Auguste

Lecoeur ou Julien Hapiot, rompus à la lutte antifasciste en Espagne, impulse la grève avant d’en assurer la propagation

à l’ensemble du bassin. 

La répression impitoyable exercée par les nazis qui, en juillet, acheminèrent 244 Gueules noires vers le camp de

Sachsenhausen au nord de Berlin… 130 y périrent à l’instar de Simon Afanasjew et Paul Jendryka de Marles-les-Mines,

de Georges Delattre, Adrien Delobelle, Jules Pontier, François Salembier (Auchel) ou encore de Léon Lefebvre

(Saint-Pierre-les-Auchel) dont le martyr fut évoqué.

Cette grève revendicative, mais aussi patriotique, antifasciste et internationaliste fait assurément partie du patrimoine

ouvrier de l’Hexagone.

C’est au son de l’Internationale, poings levés pour certains, qu’après un dépôt de gerbes au pied du monument aux morts,

une partie de l’assistance gagna Bruay-la-Buissière, jadis en Artois. Au programme : une action revendicative orchestrée

par les communaux CGT du Pas-de-Calais aux portes d’une ancienne friche minière.

Ou tout l’art d’associer les luttes d’hier à celles d’aujourd’hui. Résistance toujours !

[Merci à l'association "Les amis d'Edward Gierek"]

http://www.politique-actu.com/osons/calonne-rouge-mouvement-ouvrier-rend-hommage-martyrs/272020/

 

+ d’infos sur la grève de 1941 :

La grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais sur : centriris.fr/

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy