• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 mai 2011

La dépense publique : facteur de justice et de croissance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2011

Source : Site national du PCF – 17 mai 2011

Auteur :  Gérard Streiff

 

service_publicPCF350 dans POLITIQUE

Pour sortir de la crise, plutôt que de chercher à sécuriser

les marchés financiers, il faut créer les conditions d’une

expansion inédite des services publics en France et en Europe.

La volonté de la droite de constitutionna­liser la baisse des

dépenses publiques au nom des exigences des marchés montre

qu’il ne s’agit pas, pour elle, d’une orien­tation conjoncturelle,

elle relève d’un choix de société. Elle vise à structurer sur le long

terme le vivre ensemble des Fran­çais. Aussi, la réponse doit être

à la hau­teur du défi lancé et portée par d’autres valeurs.

Derrière ce projet visant à ériger l’équili­bre budgétaire en principe constitutionnel, il y a en fait l’idée que

les dépenses publi­ques seraient excessives. Il y aurait trop de fonctionnaires, trop de services publics,

trop de soins… S’y ajoute l’affirmation qu’il est impossible d’obtenir ce retour à l’équilibre en augmentant

les prélève­ments sur les entreprises et le capital, au risque prétendument de compromettre notre

compétitivité. En vérité, la démarche est guidée par une préoccupation : réduire la dépense publique afin

d’accroître les prélèvements de la finance, ouvrir aux intérêts privés de nouveaux secteurs

(les retraites, la santé…). Après la crise de 2007-2009, et en raison de celle de l’euro, les équipes

dirigeantes européennes veu­lent restaurer la rentabilité des capitaux, relancer les marchés financiers et,

à cette fin, garder la capacité de la monnaie euro­péenne à attirer des investisseurs.

Cette orientation ne peut que conduire à de nouveaux désastres. 

[Lire la suite sur : pcf.fr/]

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Lille : Manifestation le 31 mai à l’appel de l’intersyndicale Fonction Publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2011

Reçu par courriel :

 

CE N’EST PAS À NOUS DE PAYER LA CRISE !

Le 31 mai 2011, tous mobilisés à l’appel de l’intersyndicale Fonction Publique

L’intersyndicale appelle à une  Manifestation , 14h30, Porte de Paris (suivie d’une audience en  Préfecture).
Le SNUipp-FSU Nord appelle les collègues à participer nombreux à cette journée de mobilisation.
La FSU a déposé nationalement un préavis qui couvre tous les collègues.

Alors que le gouvernement vient d’alléger l’impôt sur la fortune, privant l’État de 900 millions
d’euros par an, il confirme la rigueur salariale pour les personnels de la Fonction publique
avec la confirmation du gel de la valeur du point d’indice en 2011, 2012 et 2013.

Le gouvernement accepte donc de voir le pouvoir d’achat de 5 millions de salariés poursuivre
sa dégringolade : -10% en dix ans. Il choisit de laisser le salaire minimum de la Fonction
publique être vraisemblablement rattrapé par le SMIC en juillet prochain pour la 12ème fois
depuis juillet 2000 ! Il serait alors juridiquement contraint de relever le bas de la grille de 6
points, ce qui correspond aux 8 premières années de « carrière » de l’échelle 3.

Avec les salariés du privé, refusons de payer les conséquences de la crise financière. Alors
que les actionnaires renouent avec les bénéfices, nous devons nous mobiliser pour la rémunération
de notre travail !

Prétendre que le pouvoir d’achat des agents publics aurait augmenté de 10 % depuis 2007
relève de la provocation : les ministres s’abritent derrière des mesures d’individualisation
(primes, GIPA, heures supplémentaires…) qui ne concernent pas tous les personnels et dont
les effets sont particulièrement inégalitaires, au détriment des plus jeunes, des femmes, des
catégories les moins rémunérées. Ils oublient l’augmentation du prélèvement pour la retraite
intervenu en janvier et qui représentera à terme, une journée de salaire de moins par mois.

Si le pays consacrait aux rémunérations des agents de l’État en 2010 une part de la richesse
nationale comparable à celle de 1999, elles pourraient être augmentées de 28 %.
Se mobiliser, c’est nécessaire ! Obtenir des augmentations de salaire, c’est possible. Ce
n’est que justice !

 

Publié dans Fonction publique, Luttes, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

« Le mouvement espagnol est un formidable espoir » (Pierre Laurent – PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2011

 

« Le mouvement espagnol est un formidable espoir »

(Pierre Laurent)

 

11 dans PCF

Les citoyens espagnols appelés aux urnes ce week-end pour

les élections locales viennent d’exprimer un fort rejet de la

politique du parti socialiste (PSOE) au pouvoir.

Bipartisme oblige, c’est le parti ultralibéral (PP) qui sort

vainqueur de cette élection. La gauche de transformation

progresse avec Izquierda Unida (IU).

 

 

Ces résultats confirment ce que l’on observe en Europe depuis la crise : les gouvernements qui appliquent les plans

d’austérité exigés par l’Union européenne pour « rassurer les marchés financiers » sont sanctionnés par le peuple.

La stratégie du moindre mal ne mène à rien.

Ce rejet s’exprime également en Espagne, depuis le 15 mai, par le mouvement des « indignés » qui s’élargit de jour

en jour. Dénonçant le chômage et la précarité ainsi que les alternances qui ne changent pas leur vie, ils revendiquent

une utilisation de l’argent au service du peuple et une réelle démocratie. Ce mouvement est un formidable espoir qui

porte l’exigence d’une alternative politique.

Le Parti de la gauche européenne soutient le mouvement des jeunes espagnols et la journée d’information et d’action

annoncée par la Confédération européenne des syndicats le 21 juin prochain. Il appelle à la convergence des luttes

en Europe contre les politiques d’austérité et le « Pacte euro + » qui vise à organiser la précarité et dépossède encore

un peu plus les peuples de leur souveraineté économique et budgétaire.

Le peuple espagnol a besoin d’une Europe sociale et solidaire !

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF et Président du Parti de la gauche européenne

Paris, le 23 mai 2011.

 

À  lire également sur : Moissac au Coeur

Les Indignés : un mouvement né sur le Web

 

Publié dans Espagne, PCF, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy