Le billet de François Morel sur France Inter : « La supposée reconversion de Nicolas Sarkozy »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2011

La chronique humoristique de François Morel dans le 7/9 (8h55 – 15 avril 2011)

http://www.dailymotion.com/video/xi8dyo

Source :  franceinter

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

ISF : On baisse les impôts des plus riches !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2011

Source : Site national du PCF13 avril 2011

 

ISF : Un numéro de funambule fiscal au service de la bande du Fouquet’s

 

ISF : On baisse les impôts des plus riches ! dans PCF le_president_des_riches

 

Le Président de la République a rendu ses arbitrages sur la fiscalité du patrimoine. Obligé de mettre fin à l’injuste bouclier fiscal,

il en profite pour enlever le peu de dents qu’il reste à l’impôt sur les grandes fortunes :

taux d’imposition maximum réduit de 1,8% à 0,5, et exonération de 300.000 contribuables.

Mais ce numéro de funambule est vain. Les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy reviennent à résoudre la quadrature du

cercle !

Comment satisfaire les voraces appétits de la bande du Fouquet’s tout en continuant de donner à l’État les moyens d’exister.

Impossible sinon continuer par exemple , comme c’est le cas, de faire payer aux Français les plus modestes les taxes injustes

que sont la TVA ou la TIPP sur les produits pétrolier et poursuivre le dogme de la RGPP. La politique fiscale de l’UMP va

continuer à appauvrir l’État. Au final, les conséquences sont déjà connues : c’est moins de profs, de policiers, d’infirmières,

et donc une société française qui s’affaiblit.

 

 

 

Le PCF fait 4 propositions sur l’ISF :

- un accroissement du prélèvement sur les fortunes financières ;

- une élévation du taux sommital de 1,80% à 2,5% ;

- l’assujettissement des équipements professionnels avec une modulation pour en encourager un usage favorable à la création d’emplois et

pénalisant la croissance financière ; 

- une exonération des contribuables qui sont entrés depuis dix ans dans le champ d’application de l’ISF par l’unique effet de la flambée de l’immobilier.

A lire également :

sur lesechos.fr/ : Bernard Thibault : « Quatre ans après, le chef de l’État redécouvre l’enjeu du pouvoir d’achat »

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique fiscale, Syndicats, UMP | Pas de Commentaire »

L’emploi dans la Sambre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2011

 

Communiqué d’Annick Mattighello concernant l’emploi dans la Sambre

 

Une fois de plus la Sambre perd la possibilité de créer des emplois par la décision des maires de Maubeuge, Rousies et Ferrière la Grande.  Ces trois maires ont

manifesté une opposition totale à la demande d’implantation d’une dizaine d’enseignes devant créer 80 emplois sur la zone commerciale ce qui a contraint Immochan à retirer

son dossier de la cdac qui devait statuer aujourd’hui. C’est la deuxième fois que le maire de Maubeuge fait échouer ce dossier, avec celui de Terres et Eaux ce sont

110 emplois qui échappent aux 17% de chômeurs que compte  la Sambre. Dans ce dossier sur lequel nous travaillons depuis cinq ans la ville de Louvroil n’a aucun

intérêt direct, les terrains appartenant déjà à Immochan. Notre seule volonté a été de créer des emplois et une offre commerciale que les Sambriens vont chercher ailleurs

notamment en Belgique. Cette opposition des trois maires a fait fi de toutes les propositions y compris écrites de rechercher une issue positive  ne lésant personne,

de toutes les adaptations du projet au “désidérata” exprimés notamment par le maire de Maubeuge et des contre parties apportées par Immochan à sa demande.

Je ne renonce ni à ce dossier ni à d’autres en phase de finalisation et susceptibles de créer 300 emplois.

Chacun est maintenant devant sa responsabilité politique et sa conscience.”

Annick Mattighello,
Maire de Louvroil, Vice Présidente de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, Conseillère Régionale

 

Publié dans Chomage, Emplois, POLITIQUE, PRECARITE, PS | Pas de Commentaire »

Psychiatrie : NON à la dérive sécuritaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2011

Source : Site national du PCF13 avril 2011

Psychiatrie : ouvrons largement le débat

 

Psychiatrie : NON à la dérive sécuritaire dans PCF psy Le PCF s’oppose radicalement au projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet

de soins psychiatriques ». Ce projet liberticide vise à faire passer la psychiatrie d’un dispositif sanitaire au service

des malades à un dispositif de contrôle social au service du ministère de l’Intérieur. Nous refusons la mise en place

d’une garde à vue psychiatrique de 72 h, l’instauration d’un fichier des personnes ayant à un moment de leur vie fait

l’objet d’un soin sous contrainte.

Nous dénonçons la prééminence des troubles à l’ordre public dans les motifs du soin sous contrainte et qui ouvre la

porte à tous les abus et refusons de voir les consultations des Centres Médico Psychologiques qui manquent déjà de

moyens pour faire face à la demande, être surchargées par des personnes faisant l’objet des soins ambulatoires sous

contrainte alors qu’elles ne présentent aucun signe psychopathologique. Une réforme progressiste de la psychiatrie est

possible. Elle suppose d’affirmer que l’objet de la psychiatrie est de soigner des sujets en souffrance et non de normaliser des individus et des comportements. Tout doit être mis en

œuvre pour créer et maintenir le lien thérapeutique quelle que soit la situation sociale ou psychopathologique du patient. Un tel projet impose une réforme des études, instaurant

une formation spécifique adaptée au fait psychopathologique et à la psychodynamique de tous les professionnels exerçant en psychiatrie.

La société dans son entier doit se saisir de ce débat. Un débat, qui ne doit pas être conduit à partir de faits divers sensationnels, mais à partir de la quotidienneté des problèmes

auxquels sont confrontés les patients, leurs familles, les professionnels et l’ensemble de nos concitoyens.

 

À lire également sur collectifpsychiatrie.fr/Quatre bombes à fragmentations mises dans la loi pour détruire la psychiatrie

Publié dans PCF, Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Zemmour : « le vengeur démasqué de la droite réac »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2011

Source : Rouge Midi - jeudi 14 avril 2011

URL de l’article : http://www.rougemidi.org/spip.php?article5791

Eric Zemmour

Zozo est arrivé.

 

Zemmour :

Condamné pour incitation à la haine raciale, le journaliste multicarte est le vengeur démasqué de la droite réac qui rêve de s’engager

avec Marine.

L’UMP est défaite, le grand Séguin est mort, le vieux Chirac a des absences, Sarko n’est plus ce qu’il était, heureusement un cavalier

qui surgit hors de la nuit court vers l’imposture au galop :

« On n’est pas couché ! » crie -t-il à la droite, qui veut rester debout mais ne cesse de piquer du nez.

Son nom, il l’écrit à la pointe du micro, d’un Z qui veut dire Zemmour.

Faut-il que la Sarkozye soit au tréfonds pour recruter comme maître à penser le moins drôle de la bande à Ruquier…

« La droite Zemmour » est en couverture du « Point » , après avoir fait celle de « Minute » il y a quelques mois.

Elle est chaque matin sur RTL, chaque semaine dans le « Fig-Mag », le samedi soir sur le service public, et le câble n’est pas épargné.

Elle est partout, mais elle se dit bâillonnée, ce qui trahit son complexe de persécution.

Zemmour condamné pour incitation à la haine raciale, les consciences morales se sont élevées, de la Corrèze (Denis Tillinac) aux baise-beiges.

« On tue Voltaire » a lancé Christian Vanneste. Le député UMP chasseur d’homos pensait sans doute au Voltaire qui narrait à plaisir les aventures de Lully :

« Sur la mer, il se mit à branler le vit d’un matelot endormi. Il se réveille en colère : »Pardonnez-moi, monsieur, dit Lully, je croyais que c’était le mien ».

La droite Z, comme zozo, se distingue en ce qu’elle tripote les idées de la Marine en feignant de jouer avec les siennes.

A ce petit jeu, Zemmour est bien son nouveau champion.

Il fustige l’avortement, qui, depuis la loi Veil, aurait privé la France de 7 millions de personnes et emêché d’écraser l’Allemagne, il geint devant la toute-puissance du sexe faible,

il vilipende la ministre Dati qui ne donne pas un prénom français à sa fille, il dénonce ces « familles musulmanes qui interdisent à leurs enfants de parler à la maison le français,

la langue du diable », il applaudit Guéant quand celui-ci assène qu’à cause des immigrés les Français ne se sentent plus chez eux.

Il professe qu’il y a une race noire et une blanche, et il connaît les statistiques mieux que personne :

« La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait ».

A chaque sortie, il explose l’audience.

Au point de finir convoqué à celle du Palais de Justice.

[Lire la suite sur : rougemidi.org/]

 À lire également

sur Rue89 : Lettre ouverte à mon (ex-ami) Éric Zemmour par Jean-Philippe Moinet

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Olivier Py débarqué de l’Odéon : « un changement contre le changement », une mesure arbitraire contre « le théâtre de la démocratie »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2011

 Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a annoncé, vendredi 8 avril, qu’il « proposera au président de la République de nommer Luc Bondy à la direction du Théâtre de l’Odéon,

au terme du mandat d’Olivier Py, en mars 2012 ». 

Cette décision incompréhensible, tombée comme un couperet, a provoqué de nombreuses réactions indignées :

«Virer quelqu’un comme cela, sans concertation, surtout quand il n’a pas démérité, c’est choquant. La méthode est détestable.» (Patrice Chéreau)

«L’éviction d’Olivier Py relève du fait du prince. Elle est caractéristique du mépris et de l’arbitraire avec lesquels ce gouvernement traite ceux qui n’ont pas

le bonheur de lui plaire.» (Martine Aubry)

32 personnalités du monde de la culture ont signé un texte intitulé : «Le théâtre de la démocratie victime de procédés fort peu démocratiques» , publié dans Le Monde du

14 avril 2011.

 

Communiqué du PCF

Source : Site national du PCF11 avril 2011

Éviction d’Olivier Py du Théâtre de l’Odéon :

« la montée de l’arbitraire va de pair avec le désengagement de l’état »

Olivier Py débarqué de l'Odéon :

Le ministre de la culture vient de procéder à l’éviction d’Olivier Py de la direction du théâtre de l’Odéon, contre l’avis du conseil d’administration de ce

théâtre national, au mépris de tous les usages professionnels, et sans qu’aucun grief puisse être retenu à son encontre. Un an avant la fin d’un mandat

que chacun s’accorde à considérer comme exemplaire, ce « fait du prince » révèle l’atmosphère de fin de règne que l’on respire dans les allées du

pouvoir.

En quatre ans Olivier Py, tout en développant son œuvre personnelle, a toujours veillé à l’ouverture aux jeunes artistes, au renouvellement des publics,

à sa mission de pédagogie et au renouvellement des formes d’appropriation de la création par tous. Ajoutons qu’il n’avait pas la langue dans sa poche ! Motif qui nous paraît au moins

aussi sérieux que son inimitié supposée avec l’actuel ministre. Ce limogeage inattendu, contre l’avis des membres du Conseil d’administration du Théâtre national de l’Odéon, vient à

la suite d’autres mesures comme la nomination surprise de Macha Makeiff au Théâtre de la Criée de Marseille, alors que Catherine Marnas s’était vu promettre ce poste, ou la

nomination surprise, annulée depuis, d’une directrice surnuméraire au Théâtre national de Chaillot…Nous assistons à un étonnant parallèle : la montée de l’arbitraire va de pair avec

le désengagement de l’état. Plus le ministère de la culture se désengage de ses missions, plus il se livre à l’arbitraire des nominations dans l’opacité. En réalité, sa mission

première est d’opposer les professionnels de la culture entre eux ! Il est urgent de refonder une politique culturelle qui articule le soutien sans faille à la création avec le souci

permanent de son partage par tous, une politique de la culture où la démocratie et la transparence iraient de pair avec l’affirmation de la responsabilité publique.

Le Parti communiste français, au sein du Front de Gauche, s’y emploie.

Alain Hayot, Responsable des questions de Culture pour le PCF

 

Publié dans Culture, Democratie, PCF, Politique nationale, Theatre | Pas de Commentaire »

Suisse : Le patronat ne manque pas d’imagination…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2011

Source : Le blog de Canaille le Rouge13 avril 2011

 

110413grevecliniquegeneve.jpg

 

Vers le Léman, ça lutte aussi

 

Avant de partir vers l’ouest une petite dernière pour montrer que comme pour la radioactivité de Tchernobyl la réaction-activité patronale ne s’arrête pas à la frontière franco-suisse.

Tel ici un hôpital de l’APHP, un CHU ou une clinique de chez de la Générale de santé, une clinique maison de retraite de Genève est en grève depuis plusieurs semaines.

Une originalité patronale, au nom de la lutte pour l’environnement (en fait pour se faire de la trésorerie sur le dos des personnels), la direction a décidé que les parkings des personnels

gratuits jusqu’en 2010 seraient payants en 2011 sans transports collectifs pour suppléer et avec les horaires des établissements de soin avec hospitalisation parfois lourde.

Depuis tout est bon pour réprimer : menaces, chantages, contournement de la représentation du personnel, (au pays du Bureau International du Travail, à deux pas de ses délégations

permanentes qui manifestement n’ont pas de GPS pour trouver le chemin).

Utilisation d’une batterie de « lois sociales » si contraignantes et répressives qu’elles feraient passer les régression de  Margaret Tatcher pour les accords Matignon de 1937.

Avec un conseil d’administration de l’établissement qui va jusqu’à demander à la justice de déclarer illégale une grève dans une structure publique au moyen de textes relevant du droit

privé des sociétés.

Alors bien sur, nos camarades mènent leur lutte avec leur pratique, leurs objectifs mais regardez ce qui suit cela, La canaille en est certain, va raviver des souvenirs.

Nos camarades, qui ont besoin comme tous les travailleurs en lutte d’un franc soutien, viennent de mettre cela en ligne (vidéo du 11 et communiqué de ce jour) qui fait qu’à partir de

maintenant tout se passe de commentaire :
http://www.dailymotion.com/video/xi2psi
reprise de la grève maison de retraite vessy… par lab74

[Lire la suite sur : canaille-le-rouge.over-blog.com/]

 

Publié dans EUROPE, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pouvoir d’achat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2011

Pouvoir d'achat dans ECONOMIE

Le pouvoir d’achat

 

 

lutter-plus-pr-gagner-plus-copie-1 dans Luttes

 

Dans un monde « normal », une société juste, chacune et chacun aurait le droit de voir ses besoins élémentaires satisfaits. C’est loin, très loin

d’être le cas puisque la famine, la misère et les privations s’étalent partout sur le globe terrestre comme une étouffante traînée d’acide, pendant

qu’une minorité fait son miel de cette misère et de la surexploitation du travail.

Ainsi, des caissières et tous les employés de la chaîne de supermarchés Carrefour n’ont droit ni à un travail stable, ni à un salaire décent. Et

pourtant les propriétaires de ce supermarché se répartissent sept à huit milliards d’euros de dividendes, extorqués sur le travail de ces

salarié(e)s, sur le travail paysan et sur celui d’autres salariés comme ceux du textile, de l’informatique en achetant les produits à vendre,

le plus bas possible. Sur chacun de ces produits, la chaîne Carrefour réalise une « marge nette » en vendant aux acheteurs, aux consommateurs

des produits de toute sorte, au-delà du prix supposé réel.

 

 

 dans POLITIQUEEn tout état de cause les prix flambent depuis des semaines. On me rétorquera peut-être que c’est le prix des matières premières qui flambe. Très bien !

Mais si on redistribuait aux consommateurs de gaz les profits réalisés par Suez-GDF, sur la seule activité de vente de gaz, on pourrait abaisser le prix du

gaz de 8 %. Si on redistribuait la valeur extorquée sur le travail de toute une chaîne de production et sur la distribution, on pourrait à la fois augmenter

les rémunérations du travail et baiser les prix à la consommation de produits de première nécessité. Et de combien pourrait-on abaisser les prix des

carburants en répartissant les 10 milliards de profits de Total et si on abaissait les taxes à la pompe ? Allons plus loin. Il est du rôle d’un gouvernement et

des institutions européennes d’agir par tous les moyens pour empêcher la spéculation financière sur les produits de première nécessité. C’est parce qu’ils ont décidé le libre-échangisme

intégral, induit dans les traités européens, favorable à cette spéculation que nous en sommes là.

[Lire la suite sur : patricklehyaric.net/]

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, POLITIQUE, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

« Un cimetière nommé Méditerranée… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2011

Le 6 avril 2011, 250 personnes en provenance de Libye se sont noyées dans le Canal de Sicile. Un accident tragique qui s’ajoute à la longue liste des migrants

morts depuis que l’Europe ferme ses portes aux demandeurs d’asile, devenant ainsi une forteresse inaccessible et cruelle pour tous ceux qui fuient leur pays,

chassés par la peur, la faim, les bombes…

Depuis 1988, ce sont près de 16 000 personnes qui ont trouvé la mort en voulant rejoindre l’Europe.

710 victimes par an. Presque 2 par jour. (source : lepost.fr/)


*****************************************

Source : TLAXCALA – 8 avril 2011 

Auteur : Annamaria Rivera – Texte traduit par : Fausto Giudice

Annamaria Rivera est professeure d’ethnologie et d’anthropologie sociale à l’Université de Bari (Italie). (ndlr)

 

Une mer de guerre

   
Annamaria Rivera
Traduit par  Fausto Giudice

 

De nouveaux cadavres d’hommes, de femmes et d’enfants sont venus allonger la longue liste de ceux qui ont fait un immense tombeau de ce Mare Nostrum* qui fut

autrefois une mer  permettant à des gens, des coutumes et des cultures de fraterniser, et devenu aujourd’hui une frontière blindée qui sépare et extermine, tuant

ce qui reste de notre humanité.

Les dernières 250 victimes du Canal de Sicile, des Érythréens et des Somaliens – que certains médias gal_3590 dans Italies’acharnent, malgré

la dimension de cette tragédie, à qualifier de “clandestins” et d’“extracommunautaires” -, ne sont pas seulement mortes du

fait de la prohibition de l’accès  à l’Europe, mais aussi de notre coupable ingérence “humanitaire” en Libye. On a préféré les

bombardements aux corridors réellement humanitaires, on a ignoré cyniquement le devoir de sauver avant tout les êtres

humains et, en premier lieu, les réfugiés, persécutés et pris au piège dans la guerre civile.

D’ores et déjà nous le savons : même ces victimes par excellence, noyées (à cause de retards ou d’impéritie ?) au cours

des opérations de secours des garde-côtes italiens, ne viendront pas solliciter l’empathie qui déclenche le ressort de la

solidarité collective et induit la réflexion sur la folie de guerres “humanitaires” qui tuent des humains. Cela fait longtemps

que notre malheureux pays n’éprouve plus les sentiments qui, il y a juste 20 ans, poussèrent les habitants de Brindisi, ville

de 90 000 habitants, à restaurer, secourir et héberger dans leurs propres maisons 27 000 réfugiés albanais.


Ce sont des eaux plutôt troubles qui ont coulé depuis sous les ponts : la propagande raciste et sécuritaire, le poison liguiste** administré jour après jour à des doses toujours plus

élevées, une politique médiocre qui fait assaut de méchanceté à l’égard des “étrangers” dans la concurrence électoraliste, une Europe unie qui ne sait s’unir que quand il s’agit d’argent

et défense de ses frontières contre l’irruption des Barbares. Si bien que pas même cette dernière tragédie, pas même les images des visages souffrants et terrorisés des rescapés et les

récits de ceux parmi eux qui ont perdu en mer toute leur famille, pas même l’idée des enfants engloutis par les eaux qui auraient du les pousser vers le salut n’entraîneront de

réflexion sur la folie collective dont nous sommes la proie.

[Lire la suite sur : tlaxcala-int.org/]

NdT

*Mare nostrum : expression latine signifiant « notre mer », employée couramment dans la Rome antique pour désigner la Méditerranée, considérée comme la piscine domestique de la Rome impériale, et reprise par Mussolini dans sa rhétorique impériale, dans un discours prononcé à Tripoli en avril 1926 et annonçant sa volonté de “refaire de l’Italie” la puissance contrôlant la Méditerranée.

** Liguiste : de la Ligue du Nord, raciste et allophobe.

Source: http://www.ilmanifesto.it
Date de parution de l’article original: 07/04/2011
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=4532

 

Publié dans EUROPE, Italie, Sans Papiers - Immigration, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Islande : Et NON deux fois !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 avril 2011

Source : CADT Francais - 11 avril par Yvette Krolikowski, Mike Krolikowski, Damien Millet

Islande : NON et encore NON !

 

Islande : Et NON deux fois ! dans Austerite CADTM-3

Le 9 avril 2011, les Islandais ont refusé, à près de 60%, de payer pour assumer les erreurs de ceux qui ont conduit leur

pays dans l’abîme. Ils ont une nouvelle fois refusé par référendum l’accord Icesave, qui prévoit que l’État indemnise les

centaines de milliers d’épargnants britanniques et néerlandais ayant perdu de l’argent lors de la faillite de cette banque

en ligne en 2008. Ils ont donc confirmé le premier « non » prononcé en mars 2010, ce qui agace au plus haut point tout

à la fois le gouvernement islandais, les gouvernements britannique et néerlandais, l’Union européenne, les banquiers et

les promoteurs de la mondialisation néolibérale. Tous ces hauts responsables ne voient aucun inconvénient à ce qu’une

banque en ligne nommée Icesave propose des taux mirobolants pour attirer les clients, que des citoyens britanniques et

néerlandais attirés par la promesse de gains faciles y investissent en toute connaissance de cause, que Londres et

La Haye viennent éponger les pertes de ces spéculateurs quand une crise de grande ampleur éclate provoquant la faillite

de la banque concernée, puis que ces gouvernements se retournent contre l’État islandais pour qu’il prenne en charge les

3,9 milliards d’euros qu’ils ont dépensés, et que la première ministre islandaise soit d’accord pour imposer cette purge à son pays. Fort heureusement, le peuple islandais a une nouvelle

fois dit non.

Avouons que les mines défaites de ceux qui pensaient que le peuple allait accepter l’inacceptable ont été assez jubilatoires. Le Royaume-Uni et les Pays-Bas, «  très déçus »,

reprendront la procédure judiciaire devant l’Autorité de surveillance de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Selon le ministre néerlandais des Finances : 

«  Le temps des négociations est terminé, l’Islande demeure dans l’obligation de rembourser, la question relève désormais des tribunaux. » Du côté du gouvernement islandais : 

« Le résultat du référendum n’affectera pas le début des versements par la société Landsbanki Islands hf. [maison-mère d’Icesave] aux créanciers prioritaires – y compris les autorités 

britanniques et néerlandaises. » Le peuple s’est exprimé, il est maintenant instructif de suivre le niveau de respect de cette décision. Mais pour comprendre comment l’Islande en est

arrivée là, un retour en arrière s’impose.
Du paradis à l’enfer

Lire la suite

Source illustration ajoutée : PCF Grésivaudan

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Union europeenne | Pas de Commentaire »

1...45678...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy