• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 30 avril 2011

Encore une belle « vacherie » du ministre de la culture !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2011

Le 23 avril, Frédéric Mitterrand a inscrit la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France.

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, lui a écrit une lettre dans laquelle elle s’étonne «qu’un ministre de la République

prône […] une activité archaïque qui véhicule la culture de la mort et le goût pervers de la souffrance».

******************************************

publié par babelouest – 30 avril 2011

La torture recensée au patrimoine culturel de la France

Auteur : Monsieur Bernard - 

Source : Le blog de Jean-Pierre martin, petit cadre de grosse boiboite – lundi 25 avril 2011

 

« Ce n’est pas une caution morale. Mais la reconnaissance d’une pratique culturelle très répandue dans notre pays.

 » C’est par ces mots que le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a commenté  le recensement de la torture

au patrimoine culturel de la France,  au même titre que la tauromachie, les mines antipersonnel, l’élevage industriel ou

la délation. Une décision accueillie avec enthousiasme chez tous les aficionados de la baignoire et autre gégène.

Ainsi, Mathieu Barbant, porte-parole du syndicat de police Alliance s’est « félicité de voir enfin reconnu un savoir-faire,

un art pratiqué encore aujourd’hui dans des milliers de commissariats à travers notre beau pays.

C’est toute une profession qui est rétablie dans sa fierté et son honneur.« 

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

Lire également :

agoravox.fr/Scandaleux : la tauromachie inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Politique de l’immigration : communiqué de la LDH

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2011

Source : Ligue des Droits de l’Homme – 28 avril 2011

URL de l’article : http://www.ldh-france.org/Politique-de-la-peur-gesticulation

Politique de l’immigration

Auteur de l’article : LDH

Politique de la peur, gesticulation aux frontières et chasse aux Tunisiens

en Ile-de-France : Sarkozy et Berlusconi préféraient Ben Ali

Communiqué LDH


Il est profondément indécent que le président de la République française et le Premier ministre italien s’entendent pour

limiter la liberté de circulation en Europe au prétexte de l’arrivée de vingt-cinq mille ressortissants tunisiens en Italie.

Évoquer les risques d’une invasion relève de la volonté politique d’attiser la peur et la xénophobie, en Italie comme en France. Que

devraient dire les ONG et bénévoles tunisiens qui, avec des moyens réduits, accueillent à la frontière tuniso-libyenne les centaines

de milliers de personnes qui fuient les exactions du régime Kadhafi ?

Après avoir soutenu presque jusqu’au dernier jour le régime de M. Ben Ali, Nicolas Sarkozy s’en prend à ceux qui se sont révoltés

contre cette dictature.

Accueillir dignement en France et en Italie vingt-cinq mille personnes qui cherchent une respiration au milieu des bouleversements

inévitables qu’entraîne une révolution relève du devoir élémentaire d’humanité, mais aussi de l’intérêt politique de tous les pays de

la région.

Il ne suffit pas de proclamer un soutien aussi tardif qu’irrésolu à la démocratie tunisienne et d’annoncer une contribution financière

qui n’est en fait qu’un prêt. Il faut aussi tout faire pour que la démocratie l’emporte en Tunisie. C’est l’intérêt des Tunisiens, c’est

l’intérêt des pays de la région, c’est l’intérêt de l’Europe.

Au regard de ces enjeux, le traitement infligé aux Tunisiens qui sont arrivés en Europe, refoulés à Vintimille, traqués dans les rues

à Paris et en banlieue, est non seulement indigne, participant de cette xénophobie d’État dans laquelle s’enfonce le gouvernement

français, mais aussi profondément stupide et dangereux pour notre avenir commun.

La LDH appelle tous ses militants, tous les citoyens de ce pays à se mobiliser pour porter aide et assistance à ces personnes.

Paris, le 28 avril 2011.

 

Publié dans Italie, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

Pour un service public de l’aide à l’autonomie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2011

Section PCF Grésivaudan – 30 avril 2011

La dépendance n’est pas une affaire privée

mais doit être prise en charge à 100%

par la solidarité nationale et la Sécurité sociale

 

Pour un service public de l'aide à l'autonomie dans Politique nationale solidarite-01

Un collectif de partis de gauche, de syndicats et d’associations ont lancé le 28 avril un appel intitulé

« Exigences citoyennes sur la prise en charge de la perte d’autonomie « .

« La dépendance n’est pas une affaire privée mais doit être prise en charge à 100% par la solidarité

nationale et la Sécurité sociale », a fait valoir lors d’une conférence de presse Pierre Khalfa, porte

parole de l’union syndicale Solidaires.

Ce texte « montre une opposition réelle aux solutions avancées par le gouvernement » explique JL Gibelin

responsable de la commission santé du PCF.

Si le gouvernement a déjà affirmé sa volonté de conserver un financement public de la dépendance,

l’une des pistes sur la table est d’encourager la souscription d’assurances privées. L’intervention des

assurances conduirait à « générer d’importantes inégalités », déplore le collectif dans son appel 

intitulé « Exigences citoyennes sur la prise en charge de la perte d’autonomie ».

Appelant au contraire à « un service public de l’aide à l’autonomie », Christiane Marty, d’Attac, a demandé un droit

« universel et obligatoire, qui assure l’égalité de traitement pour tous ». Le collectif est également opposé à un recours plus important aux

aidants familiaux qui s’occupent de leurs proches en perte d’autonomie. Il est aussi contre la récupération des aides au décès du bénéficiaire

(« recours sur succession »).

Pierre Khalfa a évoqué plutôt un financement par « les cotisations sociales, la taxations des stock-options ou des dividendes » ou « une sorte

de CSG rénovée qui toucherait davantage les revenus du patrimoine ».

Parmi les signataires de l’appel figurent :

Attac, la Fondation Copernic, AC !, la Confédération paysanne, la Gauche unitaire, Les Alternatifs, Les États généraux du service public, le NPA,

le PCF, l’UFAL (familles), l’UNRPA (retraités), Europe Ecologie-Les Verts.

 

À lire également : ufal.info/ Il vaut mieux être riche et bien portant, qu’être pauvre, étranger et malade

 

Publié dans Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

1er mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2011

Publié par pcfmaubeuge – 30 avril 2011
eglantine1333331.jpg1mai189122221.jpg

1ermaiglantine.jpg


1ermai444441.jpg eglantine1333331.jpg M-A Breda

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

« Just married… pour le pire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2011

29 avril 2011

« Just married… pour le pire » :

le mariage de « Kate et Will » ne cachera pas celui de Merkel et Sarkozy

Meeting du PGE contre « le pacte euro plus » le 3 mai à 20h salle Jappy à Paris

pacte_web dans ECONOMIE

 

Tout a commencé le 24 mars 2011 lors du conseil européen.

A l’origine, ce dernier devait porter sur les questions d’énergie et

d’innovation. Vraisemblablement, ce n’était pas du goût

d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy.

En effet, le couple franco-allemand a profité de ce sommet pour

soumettre son projet de pacte de compétitivité. Nous sommes

dans un contexte de crise financière majeure. La crise politique

au Portugal affole les dirigeants européens.

Ils craignent une nouvelle déstabilisation économique de la zone

euro. Dans ce cadre, le pacte pour l’euro est jugé « crédible » et

« cohérent ». Il a d’ailleurs mis d’accord les dirigeants de la zone

euro. Il vise officiellement à une plus grande convergence des

politiques nationales en matière fiscale et budgétaire face aux marchés financiers.

Les pays membres « volontaires » sont ainsi sommés de réformer leur économie pour plus compétitivité.

En réalité, ce projet est porteur de mesures d’austérités drastiques et profondément antisociales. Dans les domaines de

compétitivité, d’emploi, de retraite ou encore discipline budgétaire la rigueur se retrouve sur le dos des contribuables.

Il s’agit dans ce dossier de faire un état des lieux sur la situation et d’ouvrir des pistes de réflexion, des alternatives,

pour la construction d’une autre Europe.

A lire également :

Publié dans Austerite, ECONOMIE, PCF, POLITIQUE, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy